Adresses LPI (SNADIS)

Une adresse de localité, partenaire, index (LPI) est utilisée pour identifier chaque extrémité d’une connexion. Elle a trois composants : localité (L), partenaire (P) et index (I).

  • La localité est un identificateur de 1 octet qui identifie de façon unique une localité dans un système. Cette localité correspond à un composant Host Integration Server (nœud local, SNALink, émulateur 3270, etc.).

  • Le partenaire est un identificateur sur 1 octet pour le type de service. Chaque type de service a une valeur unique. Un nœud Host Integration Server local de type 2.1 a une valeur définie de 0x11. Un émulateur Host Integration Server a un identificateur de produit défini sur 0x12. Service de liaison Host Integration Server (X.25). SDLC, Token Ring, Ethernet ou Channel, par exemple) a une valeur définie de 0x16.

  • L’index est un identificateur de 2 octets qui identifie de façon unique une entité logique au sein du produit. La signification et l’utilisation de ce champ sont définies par les services communicants. Il est utilisé pour distinguer plusieurs connexions entre les mêmes services (par exemple, pour identifier l’un des nombreux circuits virtuels disponibles à partir d’un SNALink X.25). La valeur zéro ne doit pas être utilisée en tant qu’index. Les applications doivent attribuer des valeurs d’index uniques pour chaque connexion LPI active dans le nœud.

    Un message circulant sur une connexion comporte une paire de LPI identifiant la source et la destination du message. Il s’agit des LPI source et de destination du message. Ensemble, ils identifient la connexion sur laquelle le message est acheminé.

    Notez qu’il peut exister plusieurs connexions entre deux services. Les valeurs d’index sont ensuite utilisées pour distinguer les connexions. Par exemple, dans les communications entre le nœud local et SNALink, les valeurs L et P identifient le message comme des données DLC (Data Link Control) pour ce nœud local, et la valeur I indique la connexion à laquelle les données sont destinées.

    Les LPI sont affectés par une combinaison des produits et des modules d’accès dynamique (DMOD) lors de l’ouverture de la connexion, comme décrit dans Établissement de connexions (SNADIS).

    Étant donné qu’elles sont affectées dynamiquement pour chaque composant, les valeurs L ne sont pas les mêmes sur le système entier. Par exemple, une localité de nœud 2.1 local peut être connue sous le nom de localité 4 pour une localité SNALink, et de localité 6 pour une autre localité SNALink. Toutefois, du point de vue d’une localité, il existe une valeur L unique pour chaque localité distante dans laquelle un chemin existe. Cette valeur L est utilisée comme index dans une table interne qui identifie le chemin vers cette localité.

    Les trois figures suivantes montrent un exemple des valeurs L qui peuvent être utilisées entre les composants indiqués dans Chemins et DMOD (SNADIS), ainsi que des exemples de valeurs LPI qui seraient utilisées par le nœud local sur les messages circulant entre les composants.

    Image that shows example L values.
    Exemples de valeurs L

    L’illustration suivante montre les valeurs L spécifiées sur les messages entre le nœud local et SNALink A.

    Image that shows L values specified on messages between the local node and SNALink A.
    Valeurs L spécifiées sur les messages entre le nœud local et SNALink A

    L’illustration suivante montre les valeurs LPI spécifiées sur les messages qui circulent sur deux connexions différentes entre le nœud local et SNALink A.

    Image that shows LPI values specified on messages flowing on two different connections.
    Valeurs LPI spécifiées sur les messages qui circulent sur deux connexions différentes

    La base est appelée par toute partie de code qui souhaite envoyer un message. Elle utilise la valeur L de destination sur le message pour déterminer où l’envoyer. Lorsque le message atteint la localité distante, la base de cette localité l’achemine vers le service approprié si la localité contient plus d’un service.