Exercice - Créer une machine virtuelle Linux avec le portail Azure

Effectué

Rappelez-vous que notre objectif est de déplacer un serveur Linux existant exécutant Apache vers Azure. Nous allons commencer par créer un serveur Ubuntu Linux.

Créer une machine virtuelle Linux

Nous pouvons créer des machines virtuelles Linux avec le portail Azure, Azure CLI ou Azure PowerShell. Quand vous débutez avec Azure, l’approche la plus simple est d’utiliser le portail, car il vous indique les informations dont vous avez besoin et fournit des conseils et des messages utiles pendant la création :

  1. Connectez-vous au portail Azure avec le compte que vous avez utilisé pour activer le bac à sable.

  2. Dans le menu du portail Azure ou sur la page Accueil, sous Services Azure, sélectionnez Machines virtuelles. Vous pouvez également entrer Machines virtuelles dans la zone de recherche supérieure, puis appuyer sur Entrée. Le volet Machines virtuelles s’ouvre.

  3. Dans la barre de menus supérieure, sélectionnez Créer > Machine virtuelle Azure. Le volet Créer une machine virtuelle apparaît.

Configurer les paramètres de la machine virtuelle, ajouter des disques de données pour la machine virtuelle et configurer le réseau

L’expérience de création de machine virtuelle dans le portail se présente sous la forme d’un « Assistant » qui vous guide pour tous les aspects de la configuration de la machine virtuelle. Sélectionnez Suivant pour accéder à l’onglet configurable suivant. Toutefois, vous pouvez passer d’un onglet à un autre en les sélectionnant dans le sous-menu.

Capture d’écran du portail Azure montrant le volet Créer une machine virtuelle pour une machine de type serveur Ubuntu.

Quand vous avez renseigné toutes les options obligatoires (identifiées par des astérisques rouges), vous pouvez ignorer le reste de l’Assistant et commencer à créer la machine virtuelle en sélectionnant le bouton Vérifier + créer situé au bas de l’Assistant.

N’oubliez pas que ces instructions utilisent le bac à sable. Si vous utilisez un autre compte du portail Azure, il peut être nécessaire d’adapter certains détails en conséquence.

  1. Sous l’onglet Informations de base, entrez les valeurs suivantes pour chaque paramètre.

    Paramètre Valeur
    Détails du projet
    Abonnement Abonnement Concierge (l’abonnement bac à sable doit être sélectionné par défaut).
    Resource group Sélectionnez [nom du groupe de ressources du bac à sable].
    Détails de l’instance
    Nom de la machine virtuelle Entrez un nom pour votre machine virtuelle de serveur web, par exemple test-web-eus-vm1. Ceci indique l’environnement (test), le rôle (web), l’emplacement (USA Est), le service (vm) et le numéro d’instance (1). Il est considéré comme une bonne pratique de standardiser les noms de vos ressources afin de pouvoir identifier rapidement leur objectif. Les noms de machine virtuelle Linux doivent avoir entre 1 et 64 caractères, et contenir des chiffres, des lettres et des tirets.
    Région Sélectionnez un emplacement proche de vous. Pour connaître les régions disponibles, consultez les informations qui suivent ce tableau.
    Options de disponibilité Sélectionnez Aucune redondance d’infrastructure requise. Cette option permet de garantir une haute disponibilité pour la machine virtuelle en regroupant plusieurs machines virtuelles pour faire face aux événements de maintenance planifiée ou non, ou aux interruptions. Pour cet exercice, nous n’avons pas besoin de ce service.
    Image Dans la liste déroulante, sélectionnez Ubuntu Server 18.04 LTS - Gen2
    Taille Standard D2s v3. Cette option vous donne deux processeurs virtuels avec 8 Go de RAM.
    Compte administrateur
    Type d'authentification Clé publique SSH
    Nom d’utilisateur Entrez un nom que vous utiliserez pour vous connecter avec SSH. Notez cette adresse.
    Source de la clé publique SSH Utiliser la clé publique existante
    Nom de la paire de clés Collez la clé SSH du fichier de clé publique que vous avez créé à l’unité précédente. Elle doit ressembler à l’exemple présenté dans l’unité 3 sans espace supplémentaire ou caractère de saut de ligne.

    Le bac à sable gratuit vous permet de créer des ressources dans certaines régions Azure du monde. Sélectionnez une région dans la liste suivante au moment où vous créez des ressources :

    • USA Ouest 2
    • États-Unis - partie centrale méridionale
    • USA Centre
    • USA Est
    • Europe Ouest
    • Asie Sud-Est
    • Japon Est
    • Brésil Sud
    • Australie Sud-Est
    • Inde centrale
  2. Sélectionnez Suivant : Disques pour ouvrir l’onglet Disques.

  3. Dans le volet Disques, entrez les valeurs suivantes pour chaque paramètre.

    Paramètre Valeur
    Options de disque
    Type de disque du système d’exploitation SSD Premium
    Type de chiffrement (Par défaut) Chiffrement au repos avec une clé gérée par la plateforme
    Disques de données Souvenez-vous que nous obtiendrons un disque de système d’exploitation (/dev/sda) et un disque temporaire (/dev/sdb). Ici, nous ajoutons également un disque de données.
    Créer un disque et l’attacher Sélectionnez le lien. Le volet Créer un disque s’affiche. Acceptez tous les paramètres par défaut. Notez que le type source est l’emplacement où vous pourriez utiliser un instantané ou Stockage Blob Azure pour créer un disque dur virtuel.
  4. Sélectionnez OK pour créer le disque. Le volet Disques s’affiche de nouveau dans le volet Créer une machine virtuelle.

    Un nouveau disque s’affiche sur la première ligne.

    Capture d’écran du portail Azure montrant la ligne de disque de données qui vient d’être créée pour le processus de création de machine virtuelle.

  5. Sélectionnez Suivant : Mise en réseau pour passer à l’onglet Mise en réseau.

  6. Dans le volet Réseau, acceptez toutes les valeurs par défaut pour chaque paramètre.

    Dans un environnement de production où il existe déjà d’autres composants, vous utiliseriez un réseau virtuel existant. De cette façon, votre machine virtuelle pourrait communiquer avec les autres services cloud de votre solution. Si aucun réseau virtuel n’était encore défini à cet emplacement, vous pourriez en créer un ici et configurer ce qui suit :

    • Sous-réseau : le premier sous-réseau de subdivision de l’espace d’adressage (il doit tenir dans l’espace d’adressage défini). Une fois le réseau virtuel créé, vous pouvez ajouter des sous-réseaux.
    • Adresse IP publique : espace IPv4 global disponible pour ce réseau.

    Par défaut, Azure crée un réseau virtuel, une interface réseau et une adresse IP publique pour votre machine virtuelle. Il n’est pas simple de modifier les options de mise en réseau une fois la machine virtuelle créée. Vérifiez donc toujours les attributions de réseau sur les services que vous créez dans Azure. Dans cet exercice, les valeurs par défaut devraient fonctionner sans problème.

    Les options restantes de l’Assistant ont des valeurs par défaut raisonnables, et il est inutile de les modifier. Vous pouvez explorer les autres onglets si vous le souhaitez. À chaque option correspond une icône (i) qui affiche un conseil qui la décrit. Il s’agit d’un excellent moyen d’en savoir plus sur les différentes options que vous pouvez utiliser pour configurer la machine virtuelle.

  7. Terminez la configuration de la machine virtuelle et la création de l’image en sélectionnant Vérifier + créer.

  8. Une fois que le système a validé vos options et affiché les détails de la machine virtuelle en cours de création, sélectionnez Créer pour créer et déployer la machine virtuelle. Le tableau de bord Azure affiche la machine virtuelle en cours de déploiement. Cette opération peut prendre quelques minutes.

Pendant que le déploiement progresse, voyons ce que nous pouvons faire avec cette machine virtuelle.