Résumé

Effectué

Dans ce module, vous avez découvert comment créer une machine virtuelle Linux à l’aide du portail Azure. Vous vous êtes ensuite connecté à l’adresse IP publique de la machine virtuelle et vous l’avez gérée avec une connexion SSH.

Vous avez découvert que bien que le protocole SSH nous permette d’interagir avec le système d’exploitation et les logiciels de la machine virtuelle, le portail permet lui de configurer le matériel virtuel et la connectivité. Nous aurions également pu utiliser PowerShell ou Azure CLI si nous avions préféré un environnement de ligne de commande ou un environnement de scripts.

Nettoyage

Le bac à sable nettoie automatiquement vos ressources une fois que vous avez terminé ce module.

Lorsque vous travaillez dans votre propre abonnement, il est judicieux à la fin d’un projet de déterminer si vous avez encore besoin des ressources que vous avez créées. Les ressources qui continuent de s’exécuter peuvent vous coûter de l’argent. Vous pouvez supprimer les ressources individuellement, ou supprimer le groupe de ressources pour supprimer l’ensemble des ressources.

Vérifiez vos connaissances

1.

Vrai ou faux ? Pour des raisons de sécurité, vous devez utiliser une image provenant de la Place de marché Azure officielle lors de la création d’une machine virtuelle.

2.

Quel est l’effet des paramètres de sécurité réseau par défaut pour une nouvelle machine virtuelle ?

3.

Supposons que vous avez plusieurs machines virtuelles Linux hébergées dans Azure. Vous allez administrer ces machines virtuelles à distance via SSH à partir de trois machines dédiées dans le siège social de votre entreprise. Laquelle des méthodes d’authentification suivantes est généralement considérée comme bonne pratique dans cette situation ?