Share via


Prise en charge du protocole AMQP (Advanced Message Queueing Protocol) 1.0 dans Service Bus

Le service cloud Azure Service Bus utilise le protocole AMQP 1.0 comme principal moyen de communication. Microsoft s’est associée à des partenaires du secteur, des clients et des fournisseurs de répartiteurs de messages concurrents, pour développer et faire évoluer les AMQP au cours des dernières années, avec de nouvelles extensions développées au sein de l’OASIS AMQP Technical Committee. AMQP 1.0 est une norme ISO et CEI (ISO 19464:20149).

Le protocole AMQP vous permet de développer des applications hybrides interplateforme à l’aide d’un protocole open standard sans fournisseur ni méthode d’implémentation définis. Vous pouvez générer des applications à l’aide de composants créés avec plusieurs langages et infrastructures, exécutées sur différents systèmes d’exploitation. Tous ces composants peuvent se connecter à Service Bus et échanger efficacement et sans difficulté des messages professionnels d’une fidélité optimale.

Introduction : qu’est-ce qu’AMQP 1.0 ? En quoi ce protocole est-il important ?

Traditionnellement, les produits intergiciels (middleware) utilisent des protocoles propriétaires pour la communication entre les applications clientes et les services Broker. Cela signifie qu’une fois que vous avez sélectionné un service Broker de messagerie d’un fournisseur particulier, vous devez utiliser les bibliothèques de ce fournisseur pour connecter vos applications clientes à ce service Broker. Cela aboutit à un niveau de dépendance vis-à-vis de ce fournisseur, puisque le portage d’une application vers un produit différent nécessite la modification du code de toutes les applications connectées. Dans la communauté Java, les normes d’API spécifiques au langage, telles que JMS (Java Message Service) et les abstractions de l’infrastructure Spring, ont atténué ce problème, mais ont une portée de fonctionnalités étroite et excluent les développeurs utilisant d’autres langages.

De plus, il est compliqué de connecter les services Broker de messagerie de différents fournisseurs. Cela requiert en général le pontage au niveau de l’application pour le déplacement des messages d’un système à l’autre et pour leur conversion entre les différents formats de messages propriétaires. Cela est une exigence courante, par exemple, lors de la fourniture d’une nouvelle interface unifiée à plusieurs anciens systèmes ou de l’intégration de systèmes informatiques suite à une fusion. AMQP permet l’interconnexion directe des répartiteurs qui se connectent, par exemple à l’aide de routeurs comme Apache Qpid Dispatch Router ou des « pelles » natives de routeur, comme celle de RabbitMQ.

Le secteur du logiciel évolue rapidement ; les nouveaux langages de programmation et les nouvelles infrastructures d’application sont parfois inventés à vitesse grand V. De même, les besoins des systèmes informatiques évoluent au fil du temps et les développeurs souhaitent profiter des fonctionnalités de plateforme les plus récentes. Cependant, le fournisseur de messagerie sélectionné ne prend parfois pas en charge ces plateformes. Si ces protocoles de messagerie sont propriétaires, il n’est pas possible pour les autres de fournir des bibliothèques pour ces nouvelles plateformes. Par conséquent, vous devez utiliser des approches comme la création de ponts ou de passerelles pour continuer à utiliser le produit de messagerie.

Ce sont ces problèmes qui ont motivé le développement d’AMQP (Advanced Message Queuing Protocol) 1.0. Il a vu le jour chez JP Morgan Chase, qui, comme la plupart des entreprises proposant des services financiers, est un grand consommateur d’intergiciels orientés messagerie. L’objectif était simple : créer un protocole de messagerie open standard permettant le développement d’applications basées sur des messages à l’aide de composants créés avec plusieurs langages, infrastructures et systèmes d’exploitation, utilisant tous les meilleurs composants disponibles chez divers fournisseurs.

Fonctionnalités techniques d’AMQP 1.0

AMQP 1.0 est un protocole de messagerie « wire-level » efficace et fiable qui peut être utilisé pour créer des applications de messagerie interplateforme robustes. Il a un objectif simple : définir les mécanismes du transfert sécurisé, fiable et efficace des messages entre deux tiers. Les messages sont eux-mêmes codés à l’aide d’une représentation portable de données qui permet l’échange haute-fidélité de messages professionnels structurés entre des expéditeurs et des destinataires hétérogènes. Voici un résumé de ses principales caractéristiques :

  • Efficacité : le protocole orienté connexion AMQP 1.0 utilise un codage binaire pour les instructions de protocole et les messages professionnels transférés par son biais. Il intègre des schémas de contrôle de flux sophistiqués pour optimiser l’utilisation du réseau et des composants connectés. Le protocole a été conçu pour garantir l’équilibre entre efficacité, flexibilité et interopérabilité.
  • Fiabilité : le protocole AMQP 1.0 permet d’échanger des messages avec diverses garanties de fiabilité (autonomie, fiabilité, remise EOD, etc.).
  • Flexibilité : AMQP 1.0 est un protocole flexible qui permet de prendre en charge différentes topologies. Vous pouvez utiliser le même protocole pour les communications de client à client, de client à service Broker et de service Broker à service Broker.
  • Indépendance vis-à-vis du répartiteur : la spécification AMQP 1.0 n’applique aucune condition préalable sur le modèle de messagerie utilisé par un répartiteur. Cela signifie qu’il est possible d’ajouter facilement AMQP 1.0 à des services Broker de messagerie existants.

AMQP 1.0 est une Norme (avec une majuscule N)

AMQP 1.0 est une norme internationale approuvée par les organismes ISO et IEC sous la dénomination ISO/IEC 19464:2014.

AMQP 1.0 est développé depuis 2008 par un groupe de plus de 20 entreprises, aussi bien fournisseurs de technologie que sociétés utilisatrices. Les dernières ont ainsi pu couvrir leurs besoins professionnels concrets, tandis que les premiers ont fait évoluer le protocole pour les satisfaire. Tout au long du processus, les fournisseurs ont participé à des ateliers pour valider l’interopérabilité entre leurs implémentations.

En octobre 2011, le travail de développement a été confié à un comité technique au sein de l’OASIS (Organization for the Advancement of Structured Information Standards) et la norme OASIS AMQP 1.0 a été publiée en octobre 2012. Les entreprises suivantes ont participé au comité technique dans le cadre du développement de la norme :

  • Fournisseurs de technologie : Axway Software, Huawei Technologies, IIT Software, INETCO Systems, Kaazing, Microsoft, Mitre Corporation, Primeton Technologies, Progress Software, Red Hat, SITA, Software AG, Solace Systems, VMware, WSO2, Zenika.
  • Sociétés utilisatrices : Bank of America, Crédit Suisse, Deutsche Boerse, Goldman Sachs, JPMorgan Chase.

Les chaises actuelles du Comité technique OASIS AMQP représentent Red Hat et Microsoft.

Les normes ouvertes présentent généralement les avantages suivants :

  • Moins de risque de dépendance vis-à-vis d’un fournisseur
  • Interopérabilité
  • Large disponibilité des bibliothèques et outils
  • Protection contre l’obsolescence
  • Disponibilité du personnel qualifié
  • Risque inférieur et gérable

AMQP 1.0 et Service Bus

Grâce à la prise en charge d’AMQP 1.0 dans à Azure Service Bus, vous pouvez tirer parti des fonctionnalités de messagerie répartie de Service Bus de mise en file d’attente et de publication/d’abonnement à partir de diverses plateformes, à l’aide d’un protocole binaire efficace. De plus, vous pouvez générer des applications constituées de composants créés à l'aide de divers langages, structures et systèmes d'exploitation.

La figure ci-dessous montre un exemple de déploiement dans lequel des clients Java exécutés sous Linux, écrits à l’aide de l’API standard JMS (Java Message Service) et des clients .NET exécutés sous Windows, échangent des messages via Service Bus à l’aide d’AMQP 1.0.

Diagram showing one Service Bus exchanging messages with two Linux environments and two Windows environments.

Figure 1 : exemple de scénario de déploiement illustrant la messagerie interplateforme avec Service Bus et AMQP 1.0

Toutes les bibliothèques clientes Service Bus prises en charge disponibles via le kit de développement logiciel (SDK) Azure utilisent AMQP 1.0.

L’option de protocole AMQP sur WebSockets s’exécute sur le port TCP 443, tout comme l’API HTTP/REST, mais son fonctionnement est identique au mode AMQP classique. Cette option présente une latence de connexion initiale plus élevée en raison des allers-retours de liaison supplémentaire et d’une surcharge légèrement plus importante en cas de compromis pour le partage du port HTTPS. Si ce mode est sélectionné, le port TCP 443 s’avère suffisant à des fins de communication. Les options suivantes permettent de sélectionner le mode AMQP WebSockets.

Language Option
.NET (Azure.Messaging.ServiceBus) Créez ServiceBusClient en utilisant un constructeur qui prend ServiceBusClientOptions comme paramètre. Définissez ServiceBusClientOptions.TransportType sur ServiceBusTransportType.AmqpWebSockets.
.NET (Microsoft.Azure.ServiceBus) Lors de la création d’objets clients, utilisez des constructeurs qui acceptent TransportType, ServiceBusConnection ou ServiceBusConnectionStringBuilder comme paramètres.

Pour la construction qui prend transportType comme paramètre, définissez le paramètre sur TransportType.AmqpWebSockets.

Pour le constructeur qui prend ServiceBusConnection comme paramètre, définissez ServiceBusConnection.TransportType sur TransportType.AmqpWebSockets.

Si vous utilisez ServiceBusConnectionStringBuilder, utilisez des constructeurs qui vous donnent la possibilité de spécifier le transportType.

Java (com.azure.messaging.servicebus) Lorsque vous créez des clients, définissez ServiceBusClientBuilder.transportType sur AmqpTransportType.AMQP.AMQP_WEB_SOCKETS.
Java (com.microsoft.azure.servicebus) Lorsque vous créez des clients, définissez transportType dans com.microsoft.azure.servicebus.ClientSettings sur com.microsoft.azure.servicebus.primitives.TransportType.AMQP_WEB_SOCKETS
JavaScript Lorsque vous créez des objets clients Service Bus, utilisez la propriété webSocketOptions dans ServiceBusClientOptions.
Python Lorsque vous créez des clients Service Bus, définissez ServiceBusClient.transport_type sur TransportType.AmqpOverWebSocket.

Le 30 septembre 2026, nous retirerons les bibliothèques WindowsAzure.ServiceBus, Microsoft.Azure.ServiceBus et com.microsoft.azure.servicebus du kit de développement logiciel (SDK) Azure Service Bus, qui ne sont pas conformes aux directives du kit de développement logiciel (SDK) Azure. Nous mettrons également fin à la prise en charge du protocole SBMP. Vous ne pourrez donc plus utiliser ce protocole après le 30 septembre 2026. Migrez vers les dernières bibliothèques du kit de développement logiciel (SDK) Azure, qui offre des correctifs de sécurité critiques et des fonctionnalités améliorées, avant cette date.

Bien que les anciennes bibliothèques puissent toujours être utilisées au-delà du 30 septembre 2026, elles ne seront plus prises en charge officiellement et mises à jour par Microsoft. Pour plus d’informations, consultez l’annonce concernant l’arrêt de la prise en charge.

En outre, vous pouvez utiliser Service Bus à partir de n’importe quelle pile de protocol compatible AMQP 1.0 :

Langage Bibliothèque
Java Apache Qpid Proton-J
C/C++ Azure uAMQP C, Apache Qpid Proton-C
Python Azure uAMQP pour Python, Apache Qpid Proton Python
PHP Azure uAMQP pour PHP
Ruby Apache Qpid Proton Ruby
Go Azure Go AMQP, Apache Qpid Proton Go
C#/F#/VB AMQP .NET Lite, Apache NMS AMQP
JavaScript/Node Rhea

Résumé

  • AMQP 1.0 est un protocole de messagerie efficace et ouvert qui peut être utilisé pour créer des applications hybrides interplateforme. AMQP 1.0 est une norme OASIS.

Étapes suivantes

Prêt à en savoir plus ? Visitez les liens suivants :