Bulletin de sécurité

Bulletin de sécurité Microsoft MS12-058 - Critique

Des vulnérabilités dans Microsoft Exchange Server affichage de document WebReady pourraient permettre l’exécution de code à distance (2740358)

Publication : 14 août 2012 | Mise à jour : 20 novembre 2012

Version : 2.2

Informations générales

Résumé

Cette mise à jour de sécurité résout les vulnérabilités divulguées publiquement dans Microsoft Exchange Server affichage de document WebReady. Les vulnérabilités peuvent permettre l’exécution de code à distance dans le contexte de sécurité du service de transcodage sur le serveur Exchange si un utilisateur affiche un aperçu d’un fichier spécialement conçu à l’aide d’Outlook Web App (OWA). Le service de transcodage dans Exchange utilisé pour l’affichage de documents WebReady s’exécute dans le compte LocalService. Le compte LocalService dispose de privilèges minimaux sur l’ordinateur local et présente des informations d’identification anonymes sur le réseau.

Cette mise à jour de sécurité est considérée comme critique pour toutes les éditions prises en charge de Microsoft Exchange Server 2007 et Microsoft Exchange Server 2010. Pour plus d’informations, consultez la sous-section Logiciels affectés et non affectés dans cette section.

La mise à jour de sécurité corrige les vulnérabilités en mettant à jour les bibliothèques Oracle Outside In affectées vers une version non vulnérable. Pour plus d’informations sur les vulnérabilités, consultez la sous-section Questions fréquentes (FAQ) pour connaître l’entrée des vulnérabilités spécifiques dans la section suivante, Informations sur les vulnérabilités.

Cette mise à jour de sécurité traite également des vulnérabilités décrites dans l’Avis de sécurité Microsoft 2737111 pour les éditions affectées de Microsoft Exchange Server.

Recommandation. Les clients peuvent configurer la mise à jour automatique pour case activée en ligne pour les mises à jour de Microsoft Update à l’aide du service Microsoft Update. Les clients dont la mise à jour automatique est activée et configurée pour case activée en ligne pour les mises à jour à partir de Microsoft Update n’auront généralement aucune action à entreprendre, car cette mise à jour de sécurité sera téléchargée et installée automatiquement. Les clients qui n’ont pas activé la mise à jour automatique doivent case activée pour les mises à jour à partir de Microsoft Update et installer cette mise à jour manuellement. Pour plus d’informations sur les options de configuration spécifiques de la mise à jour automatique dans les éditions prises en charge de Windows XP et De Windows Server 2003, consultez l’Article de la Base de connaissances Microsoft 294871. Pour plus d’informations sur la mise à jour automatique dans les éditions prises en charge de Windows Vista, Windows Server 2008, Windows 7 et Windows Server 2008 R2, consultez Présentation de la mise à jour automatique de Windows.

Pour les administrateurs et les installations d’entreprise, ou pour les utilisateurs finaux qui souhaitent installer cette mise à jour de sécurité manuellement, Microsoft recommande aux clients d’appliquer la mise à jour immédiatement à l’aide du logiciel de gestion des mises à jour ou en vérifiant les mises à jour à l’aide du service Microsoft Update .

Consultez également la section Outils et conseils de détection et de déploiement, plus loin dans ce bulletin.

Problèmes connus. None

Logiciels affectés et non affectés

Les logiciels suivants ont été testés pour déterminer quelles versions ou éditions sont affectées. Les autres versions ou éditions ont dépassé leur cycle de vie de support ou ne sont pas affectées. Pour déterminer le cycle de vie de prise en charge de votre version ou édition de logiciel, consultez Support Microsoft Cycle de vie.

Logiciels affectés 

Logiciel Impact maximal sur la sécurité Indice de gravité agrégé Mises à jour remplacé
Microsoft Server Software
Microsoft Exchange Server 2007 Service Pack 3 (KB2756497) Exécution de code à distance Critique None
Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 1 (KB2756496) Exécution de code à distance Critique None
Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 2 (KB2756485) Exécution de code à distance Critique None

Logiciels non affectés 

Microsoft Server Software
Microsoft Exchange Server 2003 Service Pack 2

J’ai déjà installé les mises à jour KB2734323, KB2743248 ou KB2706690 d’origine. Dois-je appliquer les packages de mise à jour réédités (KB2756497, KB2756496 ou KB2756485) publiés le 9 octobre 2012 ?
Oui. Dans tous les cas, les clients doivent appliquer les packages de mise à jour réédités.

Note L’applicabilité de ces packages de mise à jour réédités ne dépend pas de la version de Microsoft Windows sur laquelle Microsoft Exchange est installé.

Pourquoi ce bulletin a-t-il été révisé le 9 octobre 2012?
Microsoft a révisé ce Bulletin pour proposer la rééditation des mises à jour pour Microsoft Exchange Server 2007 Service Pack 3 (KB2756497), Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 1 (KB2756496) et Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 2 (KB2756485) pour résoudre un problème impliquant des certificats numériques spécifiques qui ont été générés par Microsoft sans attributs d’horodatage appropriés. Pour plus d’informations, consultez Avis de sécurité Microsoft 2749655.

Les mises à jour rééditées, KB2756497, KB2756496 et KB2756485, remplacent respectivement les mises à jour KB2734323, KB2743248 et KB2706690 d’origine.

Si j’ai appliqué la solution de contournement pour Microsoft Exchange Server dans l’avis de sécurité Microsoft 2737111, dois-je annuler la solution de contournement avant d’appliquer cette mise à jour ?
Les clients qui ont implémenté la solution de contournement dans l’Avis de sécurité Microsoft 2737111 de désactiver l’affichage de documents WebReady n’ont pas besoin d’annuler la solution de contournement avant d’appliquer cette mise à jour. Toutefois, pour réactiver la fonctionnalité d’affichage de document WebReady, les clients peuvent annuler la solution de contournement après avoir appliqué la mise à jour.

Microsoft recommande d’appliquer la mise à jour à tous les serveurs avant de réactiver la fonctionnalité d’affichage de document WebReady.

Plusieurs vulnérabilités sont abordées dans l’avis de sécurité Microsoft 2737111, comment les vulnérabilités sont-elles traitées par cette mise à jour ?
CVE-2012-1766, CVE-2012-1767, CVE-2012-1768, CVE-2012-1769, CVE-2012-1770, CVE-2012-1771, CVE-2012-1772, CVE-2012-1773, CVE-2012-3106, CVE-2012-3107, CVE-2012-3108, CVE-2012-3109 et CVE-2012-3110 abordés dans l’Avis de sécurité Microsoft 2737111 affectent Microsoft Exchange Server et sont traitées par cette mise à jour.

Cette mise à jour contient-elle des modifications de fonctionnalités non liées à la sécurité ?
Oui. En plus des modifications répertoriées dans la section Informations sur les vulnérabilités de ce bulletin, cette mise à jour inclut d’autres modifications de fonctionnalités, comme décrit dans les articles de base de connaissances associés pour chaque correctif cumulatif.

Où se trouvent les détails des informations de fichier ?
Reportez-vous aux tables de référence de la section Déploiement des mises à jour de sécurité pour connaître l’emplacement des informations du fichier.

Où se trouvent les hachages des mises à jour de sécurité ?
Les hachages SHA1 et SHA2 des mises à jour de sécurité peuvent être utilisés pour vérifier l’authenticité des packages de mises à jour de sécurité téléchargés. Pour obtenir les informations de hachage relatives à cette mise à jour, consultez l’Article de la Base de connaissances Microsoft 2740358.

Il s’agit de vulnérabilités dans le code tiers, les bibliothèques Oracle Outside In. Pourquoi Microsoft émet-il une mise à jour de sécurité ?
Microsoft accorde des licences à une implémentation personnalisée des bibliothèques Oracle Outside In, spécifique au produit dans lequel le code tiers est utilisé. Microsoft émet cette mise à jour de sécurité pour s’assurer que tous les clients qui utilisent ce code tiers dans Microsoft Exchange sont protégés contre ces vulnérabilités.

J’utilise une version antérieure du logiciel abordé dans ce bulletin de sécurité. Que dois-je faire ?
Les logiciels concernés répertoriés dans ce bulletin ont été testés pour déterminer quelles versions sont affectées. Les autres versions ont dépassé leur cycle de vie de support. Pour plus d’informations sur le cycle de vie du produit, consultez le site web Support Microsoft Lifecycle.

La migration vers les versions prises en charge doit être une priorité pour les clients qui ont des versions antérieures du logiciel afin d’éviter toute exposition potentielle aux vulnérabilités. Pour déterminer le cycle de vie de la prise en charge de votre version logicielle, consultez Sélectionner un produit pour les informations de cycle de vie. Pour plus d’informations sur les Service Packs pour ces versions logicielles, consultez Politique de support du cycle de vie du Service Pack.

Les clients qui ont besoin d’un support personnalisé pour les logiciels plus anciens doivent contacter leur représentant de l’équipe de compte Microsoft, leur responsable technique de compte ou le représentant partenaire Microsoft approprié pour obtenir des options de support personnalisées. Les clients sans Contrat Alliance, Premier ou Autorisé peuvent contacter leur bureau de vente Microsoft local. Pour obtenir des informations de contact, consultez le site web Microsoft Worldwide Information , sélectionnez le pays dans la liste Informations de contact, puis cliquez sur Accéder à la liste des numéros de téléphone. Lorsque vous appelez, demandez à parler au responsable commercial du support Premier local. Pour plus d’informations, consultez le FAQ sur la politique de cycle de vie des Support Microsoft.

Informations sur la vulnérabilité

Évaluations de gravité et identificateurs de vulnérabilité

Les évaluations de gravité suivantes supposent l’impact maximal potentiel de la vulnérabilité. Pour plus d’informations sur la probabilité, dans les 30 jours suivant la publication de ce bulletin de sécurité, de l’exploitabilité de la vulnérabilité par rapport à son évaluation de gravité et à son impact sur la sécurité, consultez l’index d’exploitabilité dans la synthèse du bulletin d’août. Pour plus d’informations, consultez Microsoft Exploitability Index.

Logiciels affectés Oracle Outside In contient plusieurs vulnérabilités exploitables\ - CVE-2012-1766\ - CVE-2012-1767\ - CVE-2012-1768\ - CVE-2012-1769\ - CVE-2012-1770\ - CVE-2012-1771\ - CVE-2012-1771\ - CVE-2012-1771\ 2012-1772\ - CVE-2012-1773\ - CVE-2012-3106\ - CVE-2012-3107\ - CVE-2012-3108\ - CVE-2012-3109\ - CVE-2012-3110\ Indice de gravité agrégé
Microsoft Exchange Server 2007 Service Pack 3 Critique \ Exécution de code à distance Critical
Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 1 Critique \ Exécution de code à distance Critical
Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 2 Critique \ Exécution de code à distance Critical

Oracle Outside In contient plusieurs vulnérabilités exploitables

Il existe des vulnérabilités d’exécution de code à distance dans Microsoft Exchange Server via la fonctionnalité d’affichage de documents WebReady. Ces vulnérabilités peuvent permettre l’exécution de code à distance en tant que système local si un utilisateur consulte un fichier spécialement conçu via Outlook Web Access dans un navigateur. Un attaquant qui a réussi à exploiter les vulnérabilités peut exécuter du code sur le serveur affecté, mais uniquement en tant que LocalService. Le compte LocalService dispose de privilèges minimaux sur l’ordinateur local et présente des informations d’identification anonymes sur le réseau.

Pour afficher ces vulnérabilités en tant qu’entrée standard dans la liste « Common Vulnerabilities and Exposures », consultez CVE-2012-1766, CVE-2012-1767, CVE-2012-1768, CVE-2012-1769, CVE-2012-1770, CVE-2012-1771 , CVE-2012-1772, CVE-2012-1773, CVE-2012-3106, CVE-2012-3107, CVE-2012-3108, CVE-2012-3109 et CVE-2012-3110.

Facteurs atténuants pour Oracle Outside In contient plusieurs vulnérabilités exploitables

L’atténuation fait référence à un paramètre, à une configuration courante ou à une bonne pratique générale, existant dans un état par défaut, qui pourrait réduire la gravité de l’exploitation d’une vulnérabilité. Les facteurs atténuants suivants peuvent être utiles dans votre situation :

  • Le service de transcodage dans Exchange utilisé pour l’affichage de documents WebReady s’exécute dans le compte LocalService. Le compte LocalService dispose de privilèges minimaux sur l’ordinateur local et présente des informations d’identification anonymes sur le réseau.

Les solutions de contournement pour Oracle Outside In contiennent plusieurs vulnérabilités exploitables

La solution de contournement fait référence à un paramètre ou à une modification de configuration qui ne corrige pas la vulnérabilité sous-jacente, mais qui aiderait à bloquer les vecteurs d’attaque connus avant d’appliquer la mise à jour. Microsoft a testé les solutions de contournement et les états suivants dans la discussion sur la réduction des fonctionnalités :

  • Désactiver la vue de document WebReady

    1. Connectez-vous à Exchange Management Shell en tant qu’administrateur d’organisation Exchange.

    2. Émettez la commande PowerShell suivante :

      Get-OwaVirtualDirectory | where {$_.OwaVersion -eq 'Exchange2007' -or $_.OwaVersion -eq 'Exchange2010'} | Set-OwaVirtualDirectory -WebReadyDocumentViewingOnPublicComputersEnabled:$False -WebReadyDocumentViewingOnPrivateComputersEnabled:$False

    Impact de la solution de contournement. Les utilisateurs OWA peuvent ne pas être en mesure d’afficher un aperçu du contenu des pièces jointes d’e-mail.

    Comment faire annuler la solution de contournement ?

    1. Connectez-vous à Exchange Management Shell en tant qu’administrateur d’organisation Exchange.

    2. Émettez la commande PowerShell suivante :

      Get-OwaVirtualDirectory | where {$_.OwaVersion -eq 'Exchange2007' -or $_.OwaVersion -eq 'Exchange2010'} | Set-OwaVirtualDirectory -WebReadyDocumentViewingOnPublicComputersEnabled:$True -WebReadyDocumentViewingOnPrivateComputersEnabled:$True

      Note Les étapes ci-dessus supposent que l’administrateur Exchange avait précédemment autorisé l’affichage des documents WebReady sur les connexions publiques et privées à OWA. La valeur $True ou $False appropriée doit être utilisée pour définir le comportement souhaité en fonction de l’ouverture de session de l’utilisateur.

FAQ sur Oracle Outside In contient plusieurs vulnérabilités exploitables

Quelle est l’étendue des vulnérabilités ? 
Il s’agit d’une faille d’exécution de code à distance.

Quelles sont les causes des vulnérabilités ? 
Le service WebReady analyse les fichiers à l’aide des bibliothèques Oracle Outside In afin de fournir un aperçu du document dans le navigateur. Les vulnérabilités sont provoquées lorsque la visionneuse de documents WebReady est utilisée pour afficher un aperçu d’un fichier spécialement conçu.

Le mappage des identificateurs CVE aux analyseurs de fichiers vulnérables est le suivant :

Identificateur CVE Analyseur de fichiers affecté
CVE-2012-1766 CDR
CVE-2012-1767 DOC
CVE-2012-1768 DPT
CVE-2012-1769 JP2
CVE-2012-1770 LWP
CVE-2012-1771 ODG
CVE-2012-1772 PCX
CVE-2012-1773 PDF
CVE-2012-3106 SAM
CVE-2012-3107 SXD
CVE-2012-3108 SXI
CVE-2012-3109 VSD
CVE-2012-3110 WSD

Que sont les bibliothèques Oracle Outside In ? 
Dans Microsoft Exchange Server 2007 et Microsoft Exchange Server 2010, les utilisateurs d’Outlook Web App (OWA) disposent d’une fonctionnalité appelée Affichage de documents WebReady qui permet aux utilisateurs d’afficher certaines pièces jointes sous forme de page web au lieu de s’appuyer sur des applications locales pour les ouvrir/les afficher. Les bibliothèques Oracle Outside In sont utilisées par le processus de conversion dans le serveur principal pour prendre en charge la fonctionnalité WebReady. Microsoft accorde des licences à ces bibliothèques auprès d’Oracle.

Qu’est-ce que WebReady Document Viewer ? 
L’affichage de documents WebReady permet aux utilisateurs d’afficher certaines pièces jointes sous la forme d’une page web. Microsoft Exchange 2007 et Microsoft Exchange 2010 effectuent la conversion, de sorte que l’utilisateur n’a besoin de rien d’autre qu’un navigateur web.

Qu’est-ce qu’un attaquant peut utiliser ces vulnérabilités pour faire ? 
Un attaquant qui a réussi à exploiter ces vulnérabilités peut exécuter du code arbitraire en tant que LocalService sur le serveur Exchange affecté. Le compte LocalService dispose de privilèges minimaux sur l’ordinateur local et présente des informations d’identification anonymes sur le réseau.

Comment un attaquant peut-il exploiter ces vulnérabilités ? 
Un attaquant peut envoyer un e-mail contenant un fichier spécialement conçu à un utilisateur sur une version affectée d’Exchange. Lorsque l’utilisateur affiche un aperçu du fichier spécialement conçu dans le navigateur, du code arbitraire peut être exécuté sur le serveur Exchange. Un attaquant pourrait alors installer des programmes ; afficher, modifier ou supprimer des données ; ou effectuer toute autre action que le processus serveur a accès à faire.

Quels sont les systèmes qui sont les plus exposés aux vulnérabilités ? 
Les systèmes de serveur Exchange sont principalement exposés à ces vulnérabilités.

Que fait la mise à jour ? 
La mise à jour corrige les vulnérabilités en mettant à jour les bibliothèques Oracle Outside In affectées vers une version non vulnérable.

Lors de la publication de ce bulletin de sécurité, ces vulnérabilités avaient-elles été divulguées publiquement ? 
Oui. Ces vulnérabilités ont été rendues publiques. Les numéros de vulnérabilité et d’exposition courants suivants leur ont été attribués :

Lorsque ce bulletin de sécurité a été émis, Microsoft a-t-il reçu des rapports indiquant que ces vulnérabilités étaient exploitées ? 
Non. Microsoft n’avait reçu aucune information indiquant que ces vulnérabilités avaient été utilisées publiquement pour attaquer les clients lors de l’émission initiale de ce bulletin de sécurité.

Informations de mise à jour

Outils de détection et de déploiement et conseils

Security Central

Gérez les mises à jour logicielles et de sécurité que vous devez déployer sur les serveurs, les ordinateurs de bureau et les systèmes mobiles de votre organization. Pour plus d’informations, consultez le Centre de gestion des mises à jour TechNet. Le site web Microsoft TechNet Security fournit des informations supplémentaires sur la sécurité dans les produits Microsoft.

Les mises à jour de sécurité sont disponibles à partir de Microsoft Update et Windows Update. Les mises à jour de sécurité sont également disponibles dans le Centre de téléchargement Microsoft. Vous pouvez les trouver plus facilement en effectuant une recherche mot clé « mise à jour de sécurité ».

Pour les clients de Microsoft Office pour Mac, Microsoft AutoUpdate pour Mac peut vous aider à maintenir votre logiciel Microsoft à jour. Pour plus d’informations sur l’utilisation de Microsoft AutoUpdate pour Mac, consultez Rechercher automatiquement les mises à jour logicielles.

Enfin, les mises à jour de sécurité peuvent être téléchargées à partir du catalogue Microsoft Update. Le catalogue Microsoft Update fournit un catalogue pouvant faire l’objet d’une recherche de contenu mis à disposition via Windows Update et Microsoft Update, y compris les mises à jour de sécurité, les pilotes et les Service Packs. En effectuant une recherche à l’aide du numéro de bulletin de sécurité (par exemple, « MS12-001 »), vous pouvez ajouter toutes les mises à jour applicables à votre panier (y compris différentes langues pour une mise à jour) et les télécharger dans le dossier de votre choix. Pour plus d’informations sur le catalogue Microsoft Update, consultez le FAQ sur le catalogue Microsoft Update.

Guide de détection et de déploiement

Microsoft fournit des conseils de détection et de déploiement pour les mises à jour de sécurité. Ce guide contient des recommandations et des informations qui peuvent aider les professionnels de l’informatique à comprendre comment utiliser différents outils pour la détection et le déploiement des mises à jour de sécurité. Pour plus d’informations, consultez l’article 961747 de la Base de connaissances Microsoft.

Microsoft Baseline Security Analyzer

Microsoft Baseline Security Analyzer (MBSA) permet aux administrateurs d’analyser les systèmes locaux et distants à la recherche de mises à jour de sécurité manquantes ainsi que des erreurs de configuration de sécurité courantes. Pour plus d’informations, consultez Microsoft Baseline Security Analyzer.

Le tableau suivant fournit le résumé de la détection MBSA pour cette mise à jour de sécurité.

Logiciel MBSA
Microsoft Exchange Server 2007 Service Pack 3 Oui
Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 1 Oui
Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 2 Oui

Note Pour les clients qui utilisent des logiciels hérités non pris en charge par la dernière version de MBSA, Microsoft Update et Windows Server Update Services, consultez Microsoft Baseline Security Analyzer et référencez la section Support produit hérité pour savoir comment créer une détection complète des mises à jour de sécurité avec des outils hérités.

Windows Server Update Services

Windows Server Update Services (WSUS) permet aux administrateurs informatiques de déployer les dernières mises à jour des produits Microsoft sur les ordinateurs qui exécutent le système d’exploitation Windows. Pour plus d’informations sur le déploiement des mises à jour de sécurité à l’aide de Windows Server Update Services, consultez l’article TechNet, Windows Server Update Services.

Systems Management Server

Le tableau suivant fournit le résumé de la détection et du déploiement SMS pour cette mise à jour de sécurité.

Logiciel SMS 2003 avec ITMU System Center Configuration Manager
Microsoft Exchange Server 2007 Service Pack 3 Oui Oui
Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 1 Oui Oui
Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 2 Oui Oui

Note Microsoft a cessé de prendre en charge SMS 2.0 le 12 avril 2011. Pour SMS 2003, Microsoft a également cessé de prendre en charge l’outil d’inventaire des mises à jour de sécurité (SUIT) le 12 avril 2011. Les clients sont encouragés à effectuer une mise à niveau vers System Center Configuration Manager. Pour les clients qui restent sur SMS 2003 Service Pack 3, l’outil d’inventaire pour Microsoft Mises à jour (ITMU) est également une option.

Pour SMS 2003, l’outil d’inventaire SMS 2003 pour Microsoft Mises à jour (ITMU) peut être utilisé par SMS pour détecter les mises à jour de sécurité proposées par Microsoft Update et prises en charge par Windows Server Update Services. Pour plus d’informations sur l’ITMU SMS 2003, consultez Outil d’inventaire SMS 2003 pour Microsoft Mises à jour. Pour plus d’informations sur les outils d’analyse SMS, consultez Outils d’analyse des mises à jour logicielles SMS 2003. Voir aussi Téléchargements pour Systems Management Server 2003.

System Center Configuration Manager utilise WSUS 3.0 pour la détection des mises à jour. Pour plus d’informations, consultez System Center.

Pour plus d’informations, consultez l’article 910723 de la Base de connaissances Microsoft : Liste récapitulative des articles d’aide sur la détection et le déploiement mensuels.

Mettre à jour l’évaluateur de compatibilité et le kit de ressources de compatibilité des applications

Mises à jour écrivez souvent dans les mêmes fichiers et paramètres de Registre que vos applications doivent exécuter. Cela peut déclencher des incompatibilités et augmenter le temps nécessaire au déploiement des mises à jour de sécurité. Vous pouvez simplifier le test et la validation des mises à jour Windows par rapport aux applications installées à l’aide des composants De l’évaluateur de compatibilité des mises à jour inclus dans application Compatibility Toolkit.

Le Kit de ressources de compatibilité des applications (ACT) contient les outils et la documentation nécessaires pour évaluer et atténuer les problèmes de compatibilité des applications avant de déployer Windows Vista, un Windows Update, une mise à jour de sécurité Microsoft ou une nouvelle version de Windows Internet Explorer dans votre environnement.

Déploiement des mises à jour de sécurité

Logiciel affecté

Pour plus d’informations sur la mise à jour de sécurité spécifique pour votre logiciel affecté, cliquez sur le lien approprié :

Microsoft Exchange Server 2007 Service Pack 3

Table de référence

Le tableau suivant contient les informations de mise à jour de sécurité pour ce logiciel. Vous trouverez des informations supplémentaires dans la sous-section Informations sur le déploiement de cette section.

Inclusion dans les futurs Service Packs La mise à jour de ce problème sera incluse dans un futur Service Pack ou un correctif cumulatif
Déploiement
Installation sans intervention de l’utilisateur Pour les éditions prises en charge de Microsoft Exchange Server 2007:\ Exchange2007-KB2756497-v2-x64-en.msp /quiet
Installation sans redémarrage Pour les éditions prises en charge de Microsoft Exchange Server 2007:\ Exchange2007-KB2756497-v2-x64-en.msp /norestart
Mettre à jour le fichier journal KB2756497.log
Informations supplémentaires Pour la détection et le déploiement, consultez la section précédente, Outils de détection et de déploiement et conseils.
Condition requise pour le redémarrage
Redémarrage requis ? Non, cette mise à jour ne nécessite pas de redémarrage. Le programme d’installation arrête les services requis, applique la mise à jour, puis redémarre les services. Toutefois, si les services requis ne peuvent pas être arrêtés pour une raison quelconque, ou si des fichiers requis sont utilisés, cette mise à jour nécessite un redémarrage. Si ce comportement se produit, un message s’affiche pour vous conseiller de redémarrer.\ \ Pour réduire le risque qu’un redémarrage soit nécessaire, arrêtez tous les services affectés et fermez toutes les applications qui peuvent utiliser les fichiers affectés avant d’installer la mise à jour de sécurité. Pour plus d’informations sur les raisons pour lesquelles vous pouvez être invité à redémarrer, consultez l’article 887012 de la Base de connaissances Microsoft.
HotPatching Non applicable
Informations de suppression Utilisez l’outil Ajouter ou supprimer des programmes dans Panneau de configuration.
Informations sur le fichier Consultez l’article de la Base de connaissances Microsoft 2740358
Vérification de clé de Registre Pour Microsoft Exchange Server 2007 Service Pack 2 pour systèmes x64 : \ HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Updates\Exchange 2007\SP2\KB2756497

Informations de déploiement

Installation de la mise à jour

Lorsque vous installez cette mise à jour de sécurité, le programme d’installation vérifie si un ou plusieurs des fichiers mis à jour sur votre système ont déjà été mis à jour par un correctif logiciel Microsoft Exchange.

Pour plus d’informations sur la terminologie qui apparaît dans ce Bulletin, comme le correctif logiciel, consultez l’Article de la Base de connaissances Microsoft 824684.

Cette mise à jour de sécurité prend en charge les commutateurs d’installation suivants.

Commutateur Description
/help Affiche les options de ligne de commande.
Modes d’installation
**/q[n b r f] ou /quiet** Définit le niveau d’interface utilisateur. n - Aucune interaction utilisateur b - Interaction utilisateur de base r - Interaction utilisateur réduite f - Interaction utilisateur complète (par défaut)
Options de redémarrage
/norestart Ne redémarre pas une fois l’installation terminée.
/forcerestart Redémarre l’ordinateur après l’installation et force les autres applications à se fermer à l’arrêt sans enregistrer d’abord les fichiers ouverts.
/promptrestart Affiche une boîte de dialogue invitant l’utilisateur local à autoriser un redémarrage.
Options de journalisation
**/l[i w e a r u c m o p v x + ! *] <LogFile>** i - Messages d’état w - Avertissements non fatals e - Tous les messages d’erreur a - Démarrage des actions r - Enregistrements spécifiques à l’action u - Demandes utilisateur c - Paramètres d’interface utilisateur initiale m - Informations de sortie insuffisantes ou de sortie irrécupérables o - Messages d’espace disque insuffisant p - Propriétés du terminal v - Sortie détaillée x - Informations de débogage supplémentaires + - Ajouter au fichier journal existant ! - Vider chaque ligne dans le journal * - Journaliser toutes les informations, à l’exception des options v et x
/log<LogFile> Équivalent de /l* <LogFile>

Note Vous pouvez combiner ces commutateurs en une seule commande. Pour la compatibilité descendante, la mise à jour de sécurité prend également en charge la plupart des commutateurs d’installation que la version antérieure du programme d’installation utilise. Pour plus d’informations sur les commutateurs d’installation pris en charge, consultez l’article 262841 de la Base de connaissances Microsoft.

Vérification de l’application de la mise à jour

  • Microsoft Baseline Security Analyzer
    Pour vérifier qu’une mise à jour de sécurité a été appliquée à un système affecté, vous pouvez utiliser l’outil Microsoft Baseline Security Analyzer (MBSA). Pour plus d’informations, consultez la section Outils et conseils de détection et de déploiement.

  • Vérification de la version de fichier
    Étant donné qu’il existe plusieurs éditions de Microsoft Windows, les étapes suivantes peuvent être différentes sur votre système. Si tel est le cas, consultez la documentation de votre produit pour effectuer ces étapes.

    1. Cliquez sur Démarrer , puis entrez un nom de fichier de mise à jour dans la zone Démarrer la recherche .
    2. Lorsque le fichier apparaît sous Programmes, cliquez avec le bouton droit sur le nom du fichier, puis cliquez sur Propriétés.
    3. Sous l’onglet Général , comparez la taille du fichier aux tables d’informations de fichier fournies dans l’article de la base de connaissances du bulletin.
      Note Selon l’édition du système d’exploitation ou les programmes installés sur votre système, certains fichiers répertoriés dans la table d’informations sur les fichiers peuvent ne pas être installés.
    4. Vous pouvez également cliquer sur l’onglet Détails et comparer des informations, telles que la version et la date de modification du fichier, avec les tables d’informations sur les fichiers fournies dans l’article de la base de connaissances du bulletin.
      Note Les attributs autres que la version du fichier peuvent changer pendant l’installation. La comparaison d’autres attributs de fichier aux informations contenues dans la table d’informations de fichier n’est pas une méthode prise en charge pour vérifier que la mise à jour a été appliquée. En outre, dans certains cas, les fichiers peuvent être renommés pendant l’installation. Si les informations de fichier ou de version ne sont pas présentes, utilisez l’une des autres méthodes disponibles pour vérifier l’installation de la mise à jour.
    5. Enfin, vous pouvez également cliquer sur l’onglet Versions précédentes et comparer les informations sur le fichier pour la version précédente du fichier avec les informations de fichier pour la version nouvelle ou mise à jour du fichier.
  • Vérification de clé de Registre
    Vous pouvez également vérifier les fichiers que cette mise à jour de sécurité a installés en examinant les clés de Registre répertoriées dans la table de référence de cette section.

    Ces clés de Registre peuvent ne pas contenir la liste complète des fichiers installés. En outre, ces clés de Registre peuvent ne pas être créées correctement lorsqu’un administrateur ou un OEM intègre ou enregistre cette mise à jour de sécurité dans les fichiers sources d’installation de Windows.

Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 1

Table de référence

Le tableau suivant contient les informations de mise à jour de sécurité pour ce logiciel. Vous trouverez des informations supplémentaires dans la sous-section Informations de déploiement de cette section.

Inclusion dans les futurs Service Packs La mise à jour de ce problème sera incluse dans un futur Service Pack ou un correctif cumulatif
Déploiement
Installation sans intervention de l’utilisateur Pour Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 1:\ Exchange2010-KB2756496-v2-x64-EN.msp /quiet
Installation sans redémarrage Pour Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 1:\ Exchange2010-KB2756496-v2-x64-EN.msp /norestart
Mettre à jour le fichier journal Pour les éditions prises en charge de Microsoft Exchange Server 2010 :\ KB2756496.log
Informations supplémentaires Pour la détection et le déploiement, consultez la section précédente, Outils et conseils de détection et de déploiement.
Configuration requise pour le redémarrage
Redémarrage obligatoire ? Non, cette mise à jour ne nécessite pas de redémarrage. Le programme d’installation arrête les services requis, applique la mise à jour, puis redémarre les services. Toutefois, si les services requis ne peuvent pas être arrêtés pour une raison quelconque ou si des fichiers requis sont utilisés, cette mise à jour nécessite un redémarrage. Si ce comportement se produit, un message s’affiche et vous conseille de redémarrer.\ \ Pour réduire le risque qu’un redémarrage soit nécessaire, arrêtez tous les services affectés et fermez toutes les applications qui peuvent utiliser les fichiers concernés avant d’installer la mise à jour de sécurité. Pour plus d’informations sur les raisons pour lesquelles vous pouvez être invité à redémarrer, consultez l’article de la Base de connaissances Microsoft 887012.
Mise à jour à chaud Non applicable
Informations de suppression Utilisez l’outil Ajouter ou supprimer des programmes dans Panneau de configuration.
Informations sur le fichier Consultez l’article de la Base de connaissances Microsoft 2740358
Vérification de clé de Registre Pour les éditions prises en charge de Microsoft Exchange Server 2010:\ HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Updates\Exchange 2010\SP1\KB2756496

Informations de déploiement

Installation de la mise à jour

Lorsque vous installez cette mise à jour de sécurité, le programme d’installation vérifie si un ou plusieurs des fichiers mis à jour sur votre système ont déjà été mis à jour par un correctif logiciel Microsoft Exchange.

Pour plus d’informations sur la terminologie qui apparaît dans ce Bulletin, comme le correctif logiciel, consultez l’Article de la Base de connaissances Microsoft 824684.

Cette mise à jour de sécurité prend en charge les commutateurs d’installation suivants.

Commutateur Description
/help Affiche les options de ligne de commande.
Modes d’installation
**/q[n b r f] ou /quiet** Définit le niveau d’interface utilisateur. n - Aucune interaction utilisateur b - Interaction utilisateur de base r - Interaction utilisateur réduite f - Interaction utilisateur complète (par défaut)
Options de redémarrage
/norestart Ne redémarre pas une fois l’installation terminée.
/forcerestart Redémarre l’ordinateur après l’installation et force les autres applications à se fermer à l’arrêt sans enregistrer d’abord les fichiers ouverts.
/promptrestart Affiche une boîte de dialogue invitant l’utilisateur local à autoriser un redémarrage.
Options de journalisation
**/l[i w e a r u c m o p v x + ! *] <LogFile>** i - Messages d’état w - Avertissements non fatals e - Tous les messages d’erreur a - Démarrage des actions r - Enregistrements spécifiques à l’action u - Demandes utilisateur c - Paramètres d’interface utilisateur initiale m - Informations de sortie insuffisantes ou de sortie irrécupérables o - Messages d’espace disque insuffisant p - Propriétés du terminal v - Sortie détaillée x - Informations de débogage supplémentaires + - Ajouter au fichier journal existant ! - Vider chaque ligne dans le journal * - Journaliser toutes les informations, à l’exception des options v et x
/log<LogFile> Équivalent de /l* <LogFile>

Note Vous pouvez combiner ces commutateurs en une seule commande. Pour la compatibilité descendante, la mise à jour de sécurité prend également en charge la plupart des commutateurs d’installation que la version antérieure du programme d’installation utilise. Pour plus d’informations sur les commutateurs d’installation pris en charge, consultez l’article 262841 de la Base de connaissances Microsoft.

Vérification de l’application de la mise à jour

  • Microsoft Baseline Security Analyzer
    Pour vérifier qu’une mise à jour de sécurité a été appliquée à un système affecté, vous pouvez utiliser l’outil Microsoft Baseline Security Analyzer (MBSA). Pour plus d’informations, consultez la section Outils et conseils de détection et de déploiement.

  • Vérification de la version de fichier
    Étant donné qu’il existe plusieurs éditions de Microsoft Windows, les étapes suivantes peuvent être différentes sur votre système. Si tel est le cas, consultez la documentation de votre produit pour effectuer ces étapes.

    1. Cliquez sur Démarrer , puis entrez un nom de fichier de mise à jour dans la zone Démarrer la recherche .
    2. Lorsque le fichier apparaît sous Programmes, cliquez avec le bouton droit sur le nom du fichier, puis cliquez sur Propriétés.
    3. Sous l’onglet Général , comparez la taille du fichier aux tables d’informations de fichier fournies dans l’article de la base de connaissances du bulletin.
      Note Selon l’édition du système d’exploitation ou les programmes installés sur votre système, certains fichiers répertoriés dans la table d’informations sur les fichiers peuvent ne pas être installés.
    4. Vous pouvez également cliquer sur l’onglet Détails et comparer des informations, telles que la version et la date de modification du fichier, avec les tables d’informations sur les fichiers fournies dans l’article de la base de connaissances du bulletin.
      Note Les attributs autres que la version du fichier peuvent changer pendant l’installation. La comparaison d’autres attributs de fichier aux informations contenues dans la table d’informations de fichier n’est pas une méthode prise en charge pour vérifier que la mise à jour a été appliquée. En outre, dans certains cas, les fichiers peuvent être renommés pendant l’installation. Si les informations de fichier ou de version ne sont pas présentes, utilisez l’une des autres méthodes disponibles pour vérifier l’installation de la mise à jour.
    5. Enfin, vous pouvez également cliquer sur l’onglet Versions précédentes et comparer les informations sur le fichier pour la version précédente du fichier avec les informations de fichier pour la version nouvelle ou mise à jour du fichier.
  • Vérification de clé de Registre
    Vous pouvez également vérifier les fichiers que cette mise à jour de sécurité a installés en examinant les clés de Registre répertoriées dans la table de référence de cette section.

    Ces clés de Registre peuvent ne pas contenir la liste complète des fichiers installés. En outre, ces clés de Registre peuvent ne pas être créées correctement lorsqu’un administrateur ou un OEM intègre ou enregistre cette mise à jour de sécurité dans les fichiers sources d’installation de Windows.

Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 2

Table de référence

Le tableau suivant contient les informations de mise à jour de sécurité pour ce logiciel. Vous trouverez des informations supplémentaires dans la sous-section Informations de déploiement de cette section.

Inclusion dans les futurs Service Packs La mise à jour de ce problème sera incluse dans un futur Service Pack ou un correctif cumulatif
Déploiement
Installation sans intervention de l’utilisateur Pour Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 2:\ Exchange2010-KB2756485-v2-x64-EN.msp /quiet
Installation sans redémarrage Pour Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 2:\ Exchange2010-KB2756485-v2-x64-EN.msp /norestart
Mettre à jour le fichier journal Pour les éditions prises en charge de Microsoft Exchange Server 2010 :\ KB2756485.log
Informations supplémentaires Pour la détection et le déploiement, consultez la section précédente, Outils et conseils de détection et de déploiement.
Configuration requise pour le redémarrage
Redémarrage obligatoire ? Non, cette mise à jour ne nécessite pas de redémarrage. Le programme d’installation arrête les services requis, applique la mise à jour, puis redémarre les services. Toutefois, si les services requis ne peuvent pas être arrêtés pour une raison quelconque ou si des fichiers requis sont utilisés, cette mise à jour nécessite un redémarrage. Si ce comportement se produit, un message s’affiche et vous conseille de redémarrer.\ \ Pour réduire le risque qu’un redémarrage soit nécessaire, arrêtez tous les services affectés et fermez toutes les applications qui peuvent utiliser les fichiers concernés avant d’installer la mise à jour de sécurité. Pour plus d’informations sur les raisons pour lesquelles vous pouvez être invité à redémarrer, consultez l’article de la Base de connaissances Microsoft 887012.
Mise à jour à chaud Non applicable
Informations de suppression Utilisez l’outil Ajouter ou supprimer des programmes dans Panneau de configuration.
Informations sur le fichier Consultez l’article de la Base de connaissances Microsoft 2740358
Vérification de clé de Registre Pour les éditions prises en charge de Microsoft Exchange Server 2010:\ HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Updates\Exchange 2010\SP1\KB2756485

Informations de déploiement

Installation de la mise à jour

Lorsque vous installez cette mise à jour de sécurité, le programme d’installation vérifie si un ou plusieurs des fichiers mis à jour sur votre système ont déjà été mis à jour par un correctif logiciel Microsoft Exchange.

Pour plus d’informations sur la terminologie qui apparaît dans ce bulletin, comme le correctif logiciel, consultez l’article de la Base de connaissances Microsoft 824684.

Cette mise à jour de sécurité prend en charge les commutateurs d’installation suivants.

Commutateur Description
/help Affiche les options de ligne de commande.
Modes d’installation
**/q[n b r f] ou /quiet** Définit le niveau de l’interface utilisateur. n - Aucune interaction utilisateur b - Interaction utilisateur de base r - Interaction utilisateur réduite f - Interaction utilisateur complète (par défaut)
Options de redémarrage
/norestart Ne redémarre pas une fois l’installation terminée.
/forcerestart Redémarre l’ordinateur après l’installation et force d’autres applications à se fermer à l’arrêt sans enregistrer d’abord les fichiers ouverts.
/promptrestart Affiche une boîte de dialogue invitant l’utilisateur local à autoriser un redémarrage.
Options de journalisation
**/l[i w e a r u c m o p v x + ! *] <LogFile>** i - Messages d’état w - Avertissements non irrécupérables e - Tous les messages d’erreur a - Démarrage des actions r - Enregistrements spécifiques à l’action u - Demandes utilisateur c - Paramètres d’interface utilisateur initiaux m - Informations de sortie insuffisante ou irrécupérables o - Messages d’espace disque insuffisant p - Propriétés de terminal v - Sortie détaillée x - Informations de débogage supplémentaires + - Ajout au fichier journal existant ! - Vider chaque ligne dans le journal * - Journaliser toutes les informations, à l’exception des options v et x
/log<LogFile> Équivalent de /l* <LogFile>

Note Vous pouvez combiner ces commutateurs en une seule commande. Pour assurer la compatibilité descendante, la mise à jour de sécurité prend également en charge la plupart des commutateurs d’installation que la version antérieure du programme d’installation utilise. Pour plus d’informations sur les commutateurs d’installation pris en charge, consultez l’article 262841 de la Base de connaissances Microsoft.

Vérification de l’application de la mise à jour

  • Microsoft Baseline Security Analyzer
    Pour vérifier qu’une mise à jour de sécurité a été appliquée à un système affecté, vous pouvez peut-être utiliser l’outil Microsoft Baseline Security Analyzer (MBSA). Pour plus d’informations, consultez la section Outils et conseils de détection et de déploiement, plus haut dans ce bulletin.

  • Vérification de la version de fichier
    Étant donné qu’il existe plusieurs éditions de Microsoft Windows, les étapes suivantes peuvent être différentes sur votre système. Si c’est le cas, consultez la documentation de votre produit pour effectuer ces étapes.

    1. Cliquez sur Démarrer , puis entrez un nom de fichier de mise à jour dans la zone Démarrer la recherche .
    2. Lorsque le fichier apparaît sous Programmes, cliquez avec le bouton droit sur le nom du fichier, puis cliquez sur Propriétés.
    3. Sous l’onglet Général , comparez la taille du fichier avec les tables d’informations sur les fichiers fournies dans l’article de la base de connaissances du bulletin.
      Note Selon l’édition du système d’exploitation ou les programmes installés sur votre système, certains fichiers répertoriés dans la table d’informations sur les fichiers peuvent ne pas être installés.
    4. Vous pouvez également cliquer sur l’onglet Détails et comparer les informations, telles que la version et la date de modification du fichier, avec les tables d’informations sur les fichiers fournies dans l’article de la base de connaissances du bulletin.
      Note Les attributs autres que la version du fichier peuvent changer pendant l’installation. La comparaison d’autres attributs de fichier aux informations de la table d’informations de fichier n’est pas une méthode prise en charge pour vérifier que la mise à jour a été appliquée. En outre, dans certains cas, les fichiers peuvent être renommés pendant l’installation. Si le fichier ou les informations de version ne sont pas présents, utilisez l’une des autres méthodes disponibles pour vérifier l’installation des mises à jour.
    5. Enfin, vous pouvez également cliquer sur l’onglet Versions précédentes et comparer les informations de fichier pour la version précédente du fichier avec les informations de fichier pour la version nouvelle ou mise à jour du fichier.
  • Vérification de la clé de Registre
    Vous pouvez également vérifier les fichiers que cette mise à jour de sécurité a installés en consultant les clés de Registre répertoriées dans le tableau de référence de cette section.

    Ces clés de Registre peuvent ne pas contenir de liste complète des fichiers installés. En outre, ces clés de Registre peuvent ne pas être créées correctement lorsqu’un administrateur ou un OEM intègre ou enregistre cette mise à jour de sécurité dans les fichiers sources d’installation de Windows.

Autres informations

Remerciements

Microsoft remercie les personnes suivantes d’avoir travaillé avec nous pour aider à protéger les clients :

  • Will Dorman du CERT/CC pour avoir travaillé avec nous sur plusieurs vulnérabilités Oracle Outside In (CVE-2012-1766, CVE-2012-1767, CVE-2012-1768, CVE-2012-1769, CVE-2012-1770, CVE-2012-1771, CVE-2012-1772, CVE-2012-1773, CVE-2012-3106, CVE-2012-3107, CVE-2012-3108, CVE-2012-3109 et CVE-2012-3110)

Microsoft Active Protections Program (MAPP)

Pour améliorer les protections de sécurité pour les clients, Microsoft fournit des informations sur les vulnérabilités aux principaux fournisseurs de logiciels de sécurité avant chaque publication de mise à jour de sécurité mensuelle. Les fournisseurs de logiciels de sécurité peuvent ensuite utiliser ces informations de vulnérabilité pour fournir des protections mises à jour aux clients via leurs logiciels ou appareils de sécurité, tels qu’un antivirus, des systèmes de détection des intrusions basés sur le réseau ou des systèmes de prévention des intrusions basés sur l’hôte. Pour déterminer si les protections actives sont disponibles auprès des fournisseurs de logiciels de sécurité, accédez aux sites web des protections actives fournis par les partenaires du programme, répertoriés dans Partenaires du programme Microsoft Active Protections (MAPP).

Support

Comment obtenir de l’aide et du support pour cette mise à jour de sécurité

Clause d'exclusion de responsabilité

Les informations fournies dans la Base de connaissances Microsoft sont fournies « telles quelles » sans garantie d’aucune sorte. Microsoft rejette toutes les garanties, expresses ou implicites, y compris les garanties de qualité marchande et d’adéquation à un usage particulier. En aucun cas, Microsoft Corporation ou ses fournisseurs ne peuvent être tenus responsables de quelque dommage que ce soit, y compris les dommages directs, indirects, accessoires, consécutifs, la perte de bénéfices commerciaux ou les dommages spéciaux, même si Microsoft Corporation ou ses fournisseurs ont été informés de la possibilité de tels dommages. Certains États n’autorisent pas l’exclusion ou la limitation de responsabilité pour des dommages indirects ou accessoires, de sorte que la limitation ci-dessus peut ne pas s’appliquer.

Révisions

  • V1.0 (14 août 2012) : Bulletin publié.
  • V2.0 (9 octobre 2012) : Bulletin révisé pour offrir la réversion des mises à jour pour Microsoft Exchange Server 2007 Service Pack 3 (KB2756497), Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 1 (KB2756496) et Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 2 (KB2756485). Les clients doivent appliquer les mises à jour rééditées pour éviter un problème avec les certificats numériques décrits dans l’avis de sécurité Microsoft 2749655.
  • V2.1 (10 octobre 2012) : Pour les mises à jour kb2756497, KB2756496 et KB2756485 rééditées, ajout d’une entrée faq pour fournir des conseils de déploiement. Pour plus d’informations, consultez le FAQ sur la mise à jour.
  • V2.2 (20 novembre 2012) : Correction des noms des packages de mise à jour, des clés de vérification du Registre et des noms de fichiers journaux pour les mises à jour KB2756497 et KB2756496, où elles étaient incorrectes dans ce bulletin. Il s’agit de modifications d’information uniquement. Les pages de téléchargement et les articles de la Base de connaissances associés contenaient déjà les informations correctes.

Construit à 2014-04-18T13:49:36Z-07:00