Share via


CASE (Transact-SQL)

S’applique à :SQL ServerAzure SQL DatabaseAzure SQL Managed InstanceAzure Synapse AnalyticsAnalytics Platform System (PDW)Point de terminaison analytique SQL dans Microsoft FabricEntrepôt dans Microsoft Fabric

Évalue une liste de conditions et retourne une expression de résultat parmi plusieurs possibilités.

L’expression CASE a deux formats :

  • L’expression CASE simple détermine le résultat en comparant une expression à un jeu d’expressions simples.

  • L’expression CASE élaborée évalue un ensemble d’expressions booléennes pour déterminer le résultat.

Les deux formats prennent en charge un argument ELSE facultatif.

CASE peut être utilisé dans toute instruction ou clause qui autorise une expression valide. Par exemple, vous pouvez utiliser CASE dans les instructions comme SELECT, UPDATE, DELETE et SET, ainsi que dans les clauses comme <select_list>, IN, WHERE, ORDER BY et HAVING.

Conventions de la syntaxe Transact-SQL

Syntaxe

Syntaxe pour SQL Server, Azure SQL Database et Azure Synapse Analytics.

-- Simple CASE expression:
CASE input_expression
     WHEN when_expression THEN result_expression [ ...n ]
     [ ELSE else_result_expression ]
END

-- Searched CASE expression:
CASE
     WHEN Boolean_expression THEN result_expression [ ...n ]
     [ ELSE else_result_expression ]
END

Syntaxe pour Parallel Data Warehouse.

CASE
     WHEN when_expression THEN result_expression [ ...n ]
     [ ELSE else_result_expression ]
END

Remarque

Pour afficher la syntaxe Transact-SQL pour SQL Server 2014 (12.x) et versions antérieures, consultez la Documentation sur les versions antérieures.

Arguments

input_expression

Expression évaluée à l’aide quand le format CASE simple est utilisé. input_expression correspond à toute expression valide.

WHEN when_expression

Expression simple à laquelle input_expression est comparée quand le format CASE simple est utilisé. when_expression correspond à toute expression valide. Les types de données de input_expression et de chaque when_expression doivent être identiques ou correspondre à une conversion implicite.

THEN result_expression

Expression retournée quand input_expression égale à when_expression a la valeur TRUE, ou quand Boolean_expression a la valeur TRUE. result_expression correspond à toute expression valide.

ELSE else_result_expression

Expression retournée si aucune opération de comparaison n’a la valeur TRUE. Si cet argument est omis et si aucune opération de comparaison n’a la valeur TRUE, CASE retourne la valeur NULL. else_result_expression correspond à toute expression valide. Les types de données de else_result_expression et de toute result_expression doivent être identiques ou correspondre à une conversion implicite.

WHEN Boolean_expression

Expression booléenne évaluée quand la fonction CASE élaborée est utilisée. Boolean_expression correspond à toute expression booléenne valide.

Remarque

Pour afficher la syntaxe Transact-SQL pour SQL Server 2014 (12.x) et versions antérieures, consultez la Documentation sur les versions antérieures.

Types de retour

Retourne le type de priorité la plus élevé de l’ensemble des types dans result_expressions et le paramètre facultatif else_result_expression. Pour plus d’informations, consultez Priorités des types de données (Transact-SQL).

Valeurs retournées

Expression CASE simple :

L’expression CASE simple fonctionne en comparant la première expression à l’expression contenue dans chaque clause WHEN pour déterminer son équivalence. Si ces expressions sont équivalentes, l'expression contenue dans la clause THEN est retournée.

  • Autorise uniquement un contrôle d'égalité.

  • Dans l’ordre spécifié, évalue input_expression = when_expression pour chaque clause WHEN.

  • Retourne la valeur result_expression de la première input_expression = when_expression qui a la valeur TRUE.

  • Si aucune input_expression = when_expression a la valeur TRUE, Moteur de base de données SQL Server retourne la valeur else_result_expression si une clause ELSE est spécifiée ou une valeur NULL si aucune clause ELSE n’est spécifiée.

Expression CASE élaborée :

  • Évalue, dans l’ordre spécifié, Boolean_expression pour chaque clause WHEN.

  • Retourne la valeur result_expression de la première Boolean_expression qui a la valeur TRUE.

  • Si aucune Boolean_expression n’a la valeur TRUE, Moteur de base de données retourne la valeur else_result_expression si une clause ELSE est spécifiée ou une valeur NULL si aucune clause ELSE n’est spécifiée.

Notes

SQL Server autorise uniquement 10 niveaux d’imbrication dans les expressions CASE.

L’expression CASE ne peut pas être utilisée pour contrôler le flux d’exécution d’instructions, de blocs d’instructions, de fonctions définies par l’utilisateur et de procédures stockées Transact-SQL. Pour obtenir la liste des méthodes de contrôle de flux, consultez Langage de contrôle de flux (Transact-SQL).

L’expression CASE évalue les conditions de manière séquentielle et s’arrête à la première condition remplie. Dans certains cas, une expression est évaluée avant qu’une expression CASE ne reçoive les résultats de l’expression en entrée. Des erreurs sont possibles lors de l'évaluation de ces expressions. Les expressions d’agrégation qui apparaissent dans les arguments WHEN d’une expression CASE sont évaluées en premier, puis fournies à l’expression CASE. Par exemple, la requête suivante génère une erreur de division par zéro lors de la production de la valeur de l'agrégat MAX. Cela se produit avant l’évaluation de l’expression CASE.

WITH Data (value)
AS (
    SELECT 0
    UNION ALL
    SELECT 1
    )
SELECT CASE
        WHEN MIN(value) <= 0 THEN 0
        WHEN MAX(1 / value) >= 100 THEN 1
        END
FROM Data;
GO

Vous devez uniquement dépendre de l’ordre d’évaluation des conditions WHEN pour les expressions scalaires (notamment les sous-requêtes non corrélées qui retournent des expressions scalaires), et non pas pour les expressions d’agrégation.

Vous devez également vous assurer qu’au moins une des expressions dans les clauses THEN ou ELSE n’est pas la constante NULL. Bien que NULL puisse être retourné à partir de plusieurs expressions de résultat, celles-ci ne peuvent pas toutes être explicitement la constante NULL. Si toutes les expressions de résultats utilisent la constante NULL, l’erreur 8133 est retournée.

Exemples

R. Utiliser une instruction SELECT avec une expression CASE simple

Dans une instruction SELECT, une expression CASE simple permet seulement de vérifier s'il y a égalité ; aucune autre comparaison n'est effectuée. L'exemple suivant utilise l'expression CASE pour modifier la présentation des catégories de gammes de produits pour en faciliter la lecture.

USE AdventureWorks2022;
GO

SELECT ProductNumber,
    Category = CASE ProductLine
        WHEN 'R' THEN 'Road'
        WHEN 'M' THEN 'Mountain'
        WHEN 'T' THEN 'Touring'
        WHEN 'S' THEN 'Other sale items'
        ELSE 'Not for sale'
        END,
    Name
FROM Production.Product
ORDER BY ProductNumber;
GO

B. Utiliser une instruction SELECT avec une expression CASE élaborée

Dans une instruction SELECT, l'expression CASE élaborée permet de remplacer des valeurs dans le jeu de résultats, en fonction des valeurs de comparaison. L'exemple suivant donne le prix sous la forme d'un texte de commentaire basé sur la fourchette de prix d'un produit.

USE AdventureWorks2022;
GO

SELECT ProductNumber,
    Name,
    "Price Range" = CASE
        WHEN ListPrice = 0 THEN 'Mfg item - not for resale'
        WHEN ListPrice < 50 THEN 'Under $50'
        WHEN ListPrice >= 50 AND ListPrice < 250 THEN 'Under $250'
        WHEN ListPrice >= 250 AND ListPrice < 1000 THEN 'Under $1000'
        ELSE 'Over $1000'
        END
FROM Production.Product
ORDER BY ProductNumber;
GO

C. Utiliser CASE dans une clause ORDER BY

L’exemple suivant utilise l’expression CASE dans une clause ORDER BY pour déterminer l’ordre de tri des lignes d’après la valeur d’une colonne donnée. Dans le premier exemple, la valeur de la colonne SalariedFlag de la table HumanResources.Employee est évaluée. Les employés pour lesquels SalariedFlag a la valeur 1 sont retournés par ordre décroissant d'BusinessEntityID. Les employés pour lesquels SalariedFlag a la valeur 0 sont retournés par ordre croissant d'BusinessEntityID. Dans le deuxième exemple, le jeu de résultats est classé par la colonne TerritoryName lorsque la colonne CountryRegionName est égale à « United States » et par CountryRegionName pour toutes les autres lignes.

SELECT BusinessEntityID,
    SalariedFlag
FROM HumanResources.Employee
ORDER BY CASE SalariedFlag
        WHEN 1 THEN BusinessEntityID
        END DESC,
    CASE
        WHEN SalariedFlag = 0 THEN BusinessEntityID
        END;
GO
SELECT BusinessEntityID,
    LastName,
    TerritoryName,
    CountryRegionName
FROM Sales.vSalesPerson
WHERE TerritoryName IS NOT NULL
ORDER BY CASE CountryRegionName
        WHEN 'United States' THEN TerritoryName
        ELSE CountryRegionName
        END;
GO

D. Utiliser CASE dans une instruction UPDATE

L’exemple suivant utilise l’expression CASE dans une instruction UPDATE afin de déterminer la valeur définie pour la colonne VacationHours des employés pour lesquels SalariedFlag a la valeur 0. En soustrayant 10 heures des résultats de VacationHours dans une valeur négative, VacationHours augmente de 40 heures ; sinon, VacationHours augmente de 20 heures. La clause OUTPUT est utilisée pour afficher les valeurs antérieures et postérieures aux congés.

USE AdventureWorks2022;
GO

UPDATE HumanResources.Employee
SET VacationHours = (
        CASE
            WHEN ((VacationHours - 10.00) < 0) THEN VacationHours + 40
            ELSE (VacationHours + 20.00)
            END
        )
OUTPUT Deleted.BusinessEntityID,
    Deleted.VacationHours AS BeforeValue,
    Inserted.VacationHours AS AfterValue
WHERE SalariedFlag = 0;
GO

E. Utiliser CASE dans une instruction SET

L’exemple suivant utilise l’expression CASE dans une instruction SET au sein de la fonction table dbo.GetContactInfo. Dans la base de données AdventureWorks2022, toutes les données relatives aux personnes sont stockées dans la table Person.Person. Par exemple, la personne peut être un employé, un représentant du fournisseur ou un client. La fonction retourne le prénom et le nom d’un BusinessEntityID donné, ainsi que le type de contact de cette personne. L’expression CASE dans l’instruction SET détermine la valeur à afficher pour la colonne ContactType en fonction de l’existence de la colonne BusinessEntityID dans les tables Employee, Vendor ou Customer.

USE AdventureWorks2022;
GO

CREATE FUNCTION dbo.GetContactInformation (@BusinessEntityID INT)
RETURNS @retContactInformation TABLE (
    BusinessEntityID INT NOT NULL,
    FirstName NVARCHAR(50) NULL,
    LastName NVARCHAR(50) NULL,
    ContactType NVARCHAR(50) NULL,
    PRIMARY KEY CLUSTERED (BusinessEntityID ASC)
    )
AS
-- Returns the first name, last name and contact type for the specified contact.
BEGIN
    DECLARE @FirstName NVARCHAR(50),
        @LastName NVARCHAR(50),
        @ContactType NVARCHAR(50);

    -- Get common contact information
    SELECT @BusinessEntityID = BusinessEntityID,
        @FirstName = FirstName,
        @LastName = LastName
    FROM Person.Person
    WHERE BusinessEntityID = @BusinessEntityID;

    SET @ContactType = CASE
            -- Check for employee
            WHEN EXISTS (
                    SELECT *
                    FROM HumanResources.Employee AS e
                    WHERE e.BusinessEntityID = @BusinessEntityID
                    )
                THEN 'Employee'
                    -- Check for vendor
            WHEN EXISTS (
                    SELECT *
                    FROM Person.BusinessEntityContact AS bec
                    WHERE bec.BusinessEntityID = @BusinessEntityID
                    )
                THEN 'Vendor'
                    -- Check for store
            WHEN EXISTS (
                    SELECT *
                    FROM Purchasing.Vendor AS v
                    WHERE v.BusinessEntityID = @BusinessEntityID
                    )
                THEN 'Store Contact'
                    -- Check for individual consumer
            WHEN EXISTS (
                    SELECT *
                    FROM Sales.Customer AS c
                    WHERE c.PersonID = @BusinessEntityID
                    )
                THEN 'Consumer'
            END;

    -- Return the information to the caller
    IF @BusinessEntityID IS NOT NULL
    BEGIN
        INSERT @retContactInformation
        SELECT @BusinessEntityID,
            @FirstName,
            @LastName,
            @ContactType;
    END;

    RETURN;
END;
GO

SELECT BusinessEntityID,
    FirstName,
    LastName,
    ContactType
FROM dbo.GetContactInformation(2200);
GO

SELECT BusinessEntityID,
    FirstName,
    LastName,
    ContactType
FROM dbo.GetContactInformation(5);
GO

F. Utiliser CASE dans une clause HAVING

L’exemple suivant utilise l’expression CASE dans une clause HAVING pour restreindre les lignes retournées par l’instruction SELECT. L’instruction retourne le taux horaire de chaque poste indiqué dans la table HumanResources.Employee. La clause HAVING restreint les fonctions aux employés salariés ayant un taux de salaire maximal supérieur à 40 dollars ou aux employés non salariés ayant un taux de salaire maximal supérieur à 15 dollars.

USE AdventureWorks2022;
GO

SELECT JobTitle,
    MAX(ph1.Rate) AS MaximumRate
FROM HumanResources.Employee AS e
INNER JOIN HumanResources.EmployeePayHistory AS ph1
    ON e.BusinessEntityID = ph1.BusinessEntityID
GROUP BY JobTitle
HAVING (
        MAX(CASE
                WHEN SalariedFlag = 1 THEN ph1.Rate
                ELSE NULL
                END) > 40.00
        OR MAX(CASE
                WHEN SalariedFlag = 0 THEN ph1.Rate
                ELSE NULL
                END) > 15.00
        )
ORDER BY MaximumRate DESC;
GO

Exemples : Azure Synapse Analytics et Analytics Platform System (PDW)

G. Utiliser une instruction SELECT avec une expression CASE

Dans une instruction SELECT, l’expression CASE permet de remplacer des valeurs dans le jeu de résultats, en fonction de valeurs de comparaison. L'exemple suivant utilise l'expression CASE pour modifier la présentation des catégories de gammes de produits pour en faciliter la lecture. Quand une valeur n’existe pas, le texte « Not for sale » s’affiche.

-- Uses AdventureWorks

SELECT ProductAlternateKey,
    Category = CASE ProductLine
        WHEN 'R' THEN 'Road'
        WHEN 'M' THEN 'Mountain'
        WHEN 'T' THEN 'Touring'
        WHEN 'S' THEN 'Other sale items'
        ELSE 'Not for sale'
        END,
    EnglishProductName
FROM dbo.DimProduct
ORDER BY ProductKey;
GO

H. Utiliser CASE dans une instruction UPDATE

L’exemple suivant utilise l’expression CASE dans une instruction UPDATE afin de déterminer la valeur définie pour la colonne VacationHours des employés pour lesquels SalariedFlag a la valeur 0. En soustrayant 10 heures des résultats de VacationHours dans une valeur négative, VacationHours augmente de 40 heures ; sinon, VacationHours augmente de 20 heures.

-- Uses AdventureWorks

UPDATE dbo.DimEmployee
SET VacationHours = (
        CASE
            WHEN ((VacationHours - 10.00) < 0) THEN VacationHours + 40
            ELSE (VacationHours + 20.00)
            END
        )
WHERE SalariedFlag = 0;
GO

Voir aussi