Instructions RESTORE - LABELONLY (Transact-SQL)

S’applique à :SQL ServerAzure SQL Managed Instance

Renvoie un jeu de résultats contenant des informations sur le support de sauvegarde identifié par l'unité de sauvegarde spécifiée.

Notes

Pour une description des arguments, consultez Arguments RESTORE (Transact-SQL).

Conventions de la syntaxe Transact-SQL

Syntaxe

  
RESTORE LABELONLY   
FROM <backup_device>   
[ WITH   
 {  
--Media Set Options  
   MEDIANAME = { media_name | @media_name_variable }   
 | MEDIAPASSWORD = { mediapassword | @mediapassword_variable }  
  
--Error Management Options  
 | { CHECKSUM | NO_CHECKSUM }   
 | { STOP_ON_ERROR | CONTINUE_AFTER_ERROR }  
  
--Tape Options  
 | { REWIND | NOREWIND }   
 | { UNLOAD | NOUNLOAD }    
 } [ ,...n ]  
]  
[;]  
  
<backup_device> ::=  
{   
   { logical_backup_device_name |  
      @logical_backup_device_name_var }  
   | { DISK | TAPE | URL } = { 'physical_backup_device_name' |  
       @physical_backup_device_name_var }   
}  
  

Remarque

Pour spécifier l’emplacement et le nom de fichier du Stockage Blob Microsoft Azure, utilisez le format URL pris en charge à compter de SQL Server 2012 (11.x) SP1 Cu2. Bien que le stockage Microsoft Azure soit un service, son implémentation est similaire à celle d’un disque ou d’une bande afin d’offrir une expérience de restauration cohérente et fluide pour les trois appareils.

Arguments

Pour une description des arguments RESTORE LABELONLY, consultez Arguments RESTORE (Transact-SQL).

Jeux de résultats

Le jeu de résultats renvoyé par RESTORE LABELONLY comporte une seule ligne avec les informations suivantes :

Nom de la colonne Type de données Description
MediaName nvarchar(128) Nom du support de sauvegarde.
MediaSetId uniqueidentifier Numéro d'identification unique du jeu de supports.
FamilyCount int Nombre de familles de supports dans le support de sauvegarde.
FamilySequenceNumber int Numéro de séquence de la famille.
MediaFamilyId uniqueidentifier Numéro d'identification unique de la famille de supports de sauvegardes.
MediaSequenceNumber int Numéro de séquence de ce support dans la famille.
MediaLabelPresent tinyint Indique si la description du support contient :

1 Étiquette de support Microsoft Tape Format

0 = Description du support
MediaDescription nvarchar(255) Description du support, au format libre, ou étiqueté au format de bande.
SoftwareName nvarchar(128) Nom du logiciel de sauvegarde qui a permis l'écriture de l'étiquette du support de sauvegarde.
SoftwareVendorId int Numéro d'identification du fournisseur du logiciel qui a permis l'écriture de la sauvegarde.
MediaDate datetime Date et heure d’écriture de l’étiquette.
Mirror_Count int Nombre de miroirs dans le jeu (1-4).

Remarque : les étiquettes écrites pour différents miroirs d’un jeu sont identiques.
IsCompressed bit Indique si la sauvegarde est compressée :

0 = non compressée

1 =compressée

Notes

Si des mots de passe sont définis pour le support de sauvegarde, RESTORE LABELONLY ne retourne des informations que si le mot de passe de support adéquat est spécifié dans l'option MEDIAPASSWORD de la commande.

Remarques d'ordre général

L'exécution de RESTORE LABELONLY permet de déterminer rapidement le contenu du support de sauvegarde. Comme elle lit uniquement l'en-tête de support, l'instruction RESTORE LABELONLY s'exécute vite, même pour des unités de bande de grande capacité.

Sécurité

Une opération de sauvegarde peut éventuellement spécifier les mots de passe d'un support de sauvegarde. Si un mot de passe est défini dans un support de sauvegarde, vous devez spécifier le mot de passe approprié dans l'instruction RESTORE. Le mot de passe empêche les opérations non autorisées de restauration et d’ajout de jeux de sauvegarde sur le support à l’aide d’outils Microsoft SQL Server. En revanche, un mot de passe n'empêche pas d'écraser les supports en cas d'utilisation de l'option FORMAT de l'instruction BACKUP.

Important

Le niveau de protection de ce mot de passe est faible. Son but est d'éviter que des utilisateurs autorisés ou non autorisés effectuent une restauration incorrecte à l'aide des outils SQL Server. En aucun cas, elle n'empêche la lecture des données de la sauvegarde par d'autres moyens ou le remplacement du mot de passe. Cette fonctionnalité sera supprimée dans une prochaine version de Microsoft SQL Server. N’utilisez pas cette fonctionnalité dans le nouveau travail de développement et prévoyez de modifier les applications qui utilisent actuellement cette fonctionnalité. La bonne pratique pour protéger les sauvegardes consiste à stocker des bandes de sauvegarde dans un emplacement sécurisé ou à les sauvegarder sur des fichiers de disque protégés par des listes de contrôle d’accès appropriées (ACL). La liste de contrôle d'accès doit être définie à la racine du répertoire dans lequel les sauvegardes sont effectuées.

Autorisations

Dans SQL Server 2008 (10.0.x) et les versions ultérieures, l’obtention d’informations relatives à un jeu de sauvegarde ou une unité de sauvegarde requiert l’autorisation CREATE DATABASE. Pour plus d’informations, consultez GRANT – octroi d’autorisations de base de données (Transact-SQL).

Voir aussi

BACKUP (Transact-SQL)
Jeux de supports, familles de supports et jeux de sauvegarde (SQL Server)
RESTORE REWINDONLY (Transact-SQL)
RESTORE VERIFYONLY (Transact-SQL)
RESTORE (Transact-SQL)
Historique de sauvegarde et informations d'en-tête (SQL Server)