Qu’est-ce qu’Azure Files ?

Azure Files offre des partages de fichiers pleinement managés dans le cloud qui sont accessibles via le protocole SMB (Server Message Block), protocole NFS (Network File System) et l’API REST Azure Files. Les partages de fichiers Azure peuvent être montés simultanément par des déploiements dans le cloud ou en local. Les partages de fichiers Azure via SMB sont accessibles à partir des clients Windows, Linux et macOS. Les partages de fichiers Azure via NFS sont accessibles à partir des clients Linux ou macOS. En outre, les partages de fichiers Azure via SMB peuvent être mis en cache sur les serveurs Windows à l’aide d’Azure File Sync pour un accès rapide à proximité de l’endroit où les données sont utilisées.

Voici quelques vidéos sur les cas d’usage courants d’Azure Files :

Pour commencer à utiliser Azure Files, consultez Démarrage rapide : Créer et utiliser un partage de fichiers Azure.

Pourquoi Azure Files est-il utile ?

Les partages de fichiers Azure peuvent être utilisés pour :

  • Remplacer ou complémenter les serveurs de fichiers locaux :
    Azure Files peut servir à remplacer ou compléter des serveurs de fichiers locaux classiques ou des appareils de stockage NAS. Les systèmes d’exploitation courants tels que Windows, Mac OS et Linux peuvent monter directement des partages Azure Files, n’importe où dans le monde. Les partages de fichiers Azure via SMB peuvent également être répliqués à l’aide d’Azure File Sync vers des serveurs Windows, localement ou dans le cloud, pour une mise en cache performante et distribuée des données. Avec l’authentification AD Azure Files, les partages de fichiers Azure via SMB peuvent fonctionner avec Active Directory Domain Services (AD DS) hébergés localement pour le contrôle d’accès.

  • Migration « lift-and-shift » des applications :
    Azure Files facilite le passage dans le cloud des applications qui exigent un partage de fichiers pour stocker les données utilisateur ou l’application de fichier. Azure Files permet une transition classique, où l’application et ses données sont déplacées vers Azure, ainsi qu’une transition hybride, où les données d’application sont déplacées vers Azure Files et l’application s’exécute toujours en local.

  • Simplifier le développement cloud :
    Azure Files permet aussi de simplifier les nouveaux projets de développement cloud. Par exemple :

    • Paramètres d’application partagés :
      Pour les applications distribuées, les fichiers de configuration sont souvent centralisés à un emplacement accessible par différentes instances d’application. Les instances de l’application peuvent charger leur configuration via l’API REST Azure Files et l’utilisateur peut y accéder en montant le partage localement.

    • Partage de diagnostic :
      Un partage de fichiers Azure est un emplacement pratique où les applications cloud peuvent écrire leurs journaux d’activité, mesures et images mémoire. Les journaux d’activité peuvent être écrits par les instances de l’application via l’API REST File, et les développeurs peuvent y accéder en montant le partage de fichiers sur leur ordinateur local. Cela permet une grande souplesse, car les développeurs peuvent adopter le développement cloud sans abandonner les outils existants qu’ils apprécient.

    • Développement / test / débogage :
      Lorsque les développeurs ou les administrateurs travaillent sur des machines virtuelles situées dans le cloud, ils ont souvent besoin de différents outils ou utilitaires. La copie de ces outils et utilitaires vers chaque machine virtuelle peut prendre beaucoup de temps. En montant un partage de fichiers Azure localement sur les machines virtuelles, un développeur et un administrateur peuvent accéder rapidement à leurs outils et utilitaires, car aucune copie n’est requise.

  • Conteneurisation :
    Les partages de fichiers Azure peuvent être utilisés en tant que volumes persistants pour les conteneurs avec état. Les conteneurs fournissent des fonctionnalités à « générer une fois et exécuter partout » qui permettent aux développeurs d’accélérer l’innovation. Pour les conteneurs qui accèdent aux données brutes à chaque démarrage, un système de fichiers partagé est nécessaire pour permettre à ces conteneurs d’accéder au système de fichiers, quelle que soit l’instance sur laquelle ils s’exécutent.

Principaux avantages

  • Facile à utiliser. Lorsqu’un partage de fichiers Azure est monté sur votre ordinateur, vous n’avez pas besoin de faire quelque chose de spécial pour accéder aux données : accédez simplement au chemin d’accès où le partage de fichiers est monté et ouvrez/modifiez un fichier.
  • Accès partagé. Les partages de fichiers Azure prennent en charge les protocoles standard SMB et NFS. Cela signifie que vous pouvez facilement remplacer vos partages de fichiers locaux par des partages de fichiers Azure, sans vous soucier de la compatibilité des applications. Être en mesure de partager un système de fichiers sur plusieurs ordinateurs, applications et instances d’application peut s’avérer très avantageux pour les applications qui nécessitent des capacités de partage.
  • Gestion intégrale. Les partages de fichiers Azure peuvent être créés sans avoir à gérer le matériel ou un système d’exploitation. Cela signifie que vous n’êtes pas obligé de gérer les mises à jour correctives du système d’exploitation du serveur avec des mises à niveau de sécurité critiques ou de remplacer les disques durs défaillants.
  • Écriture de scripts et outils. Vous pouvez utiliser des cmdlets PowerShell et Azure CLI pour créer, monter et gérer les partages de fichiers Azure dans le cadre de l’administration des applications Azure. Vous pouvez créer et gérer les partages de fichiers Azure à l’aide du portail Azure et de l’Explorateur Stockage Azure.
  • Résilience. Azure Files a été entièrement conçu de manière à être toujours disponible. L’utilisation d’Azure Files au lieu des partages de fichiers locaux signifie que vous n’avez plus à vous soucier des pannes de courant ou des problèmes de réseau.
  • Programmabilité familière. Les applications exécutées dans Azure peuvent accéder aux données dans le partage via les API d’E/S du système de fichier. Les développeurs peuvent ainsi tirer profit de leur code et compétences actuels pour migrer les applications existantes. En plus des API d’E/S du système, vous pouvez utiliser les bibliothèques de client de stockage Azure ou l’API REST Azure Files.

Entrainement

Pour une formation auto-rythmée, consultez les modules suivants :

Architecture

Pour obtenir des conseils sur l’architecture de solutions sur Azure Files en utilisant des modèles et des pratiques établis, consultez les rubriques suivantes :

Études de cas

Étapes suivantes