Share via


Principes de base des flux d’appels

La section ci-dessous offre une vue d’ensemble des flux d’appels dans Azure Communication Services. Les flux multimédias et de signalisation dépendent des types d’appels que vos utilisateurs effectuent. Des exemples de types d’appels incluent VoIP un-à-un, RTPC un-à-un et les appels de groupe combinant des participants connectés par VoIP et RTPC. Passez en revue Types d’appels.

À propos des protocoles de signalisation et multimédias

Lorsque vous établissez un appel d’égal à égal ou un appel de groupe, deux protocoles sont utilisés en arrière-plan : HTTPS (REST) pour la signalisation et SRTP pour les flux multimédias.

La signalisation entre les kits SDK, ou entre les kits SDK et les contrôleurs de signalisation Communication Services, est gérée avec HTTPS REST (TLS). Azure Communication Services utilise TLS 1.2. Pour le trafic multimédia en temps réel (RTP), le protocole UDP (User Datagram Protocol) est préféré. Si l’utilisation du protocole UDP est bloquée par votre pare-feu, le kit SDK utilise le protocole TCP (Transmission Control Protocol) pour le contenu multimédia.

Passons en revue les protocoles de signalisation et multimédias dans différents scénarios.

Cas de flux d’appels

Cas 1 : VoIP où une connexion directe entre deux appareils est possible

Dans des appels VoIP un-à-un ou des appels vidéo, le trafic préfère le chemin le plus direct. Le « chemin direct » signifie que si deux kits SDK peuvent se joindre l’un l’autre directement, ils établissent une connexion directe. Cela est généralement possible lorsque deux kits SDK se trouvent dans le même sous-réseau (par exemple, dans un sous-réseau 192.168.1.0/24) ou dans deux sous-réseaux lorsque les appareils résident dans des sous-réseaux qui peuvent se voir mutuellement (les kits SDK dans le sous-réseau 10.10.0.0/16 et le sous-réseau 192.168.1.0/24 peuvent se joindre l’un l’autre).

Diagram showing a Direct VOIP call between users and Communication Services.

Cas 2 : VoIP où une connexion directe entre les appareils n’est pas possible, mais où la connexion entre les périphériques NAT est possible

Si deux appareils se trouvent dans des sous-réseaux qui ne peuvent pas se joindre l’un l’autre (par exemple, Alice travaille dans un café et Bob travaille dans son bureau à domicile), mais que la connexion entre les appareils NAT est possible, les kits SDK côté client établissent la connexion via les appareils NAT.

Pour Alice, il s’agit du traducteur d’adresses réseau (NAT) du café et, pour Bob, du traducteur d’adresses réseau de son bureau à domicile. L’appareil d’Alice envoie l’adresse externe de son traducteur d’adresses réseau et Bob fait de même. Les kits SDK apprennent ces adresses externes à partir d’un service STUN (Session Traversal Utilities for NAT) qu’Azure Communication Services fournit gratuitement. La logique qui gère l’établissement d’une liaison entre les appareils d’Alice et de Bob est incorporée aux kits SDK fournis par Azure Communication Services. (Vous n’avez pas besoin d’une configuration supplémentaire)

Diagram showing a VOIP call which utilizes a STUN connection.

Cas 3 : VoIP où aucune connexion directe ou NAT n’est possible

Si un appareil client ou les deux se trouvent derrière un traducteur d’adresses réseau symétrique, un service cloud distinct servant à relayer le contenu multimédia entre les deux kits SDK est nécessaire. Ce service est appelé TURN (Traversal Using Relays around NAT) et est également fourni par Communication Services. Le kit SDK Appel Communication Services utilise automatiquement les services TURN en fonction des conditions de réseau détectées. Les frais TURN sont inclus dans le prix de l’appel.

Diagram showing a VOIP call which utilizes a TURN connection.

Cas 4 : Appels de groupe avec RTPC

Dans le cadre des appels RTPC, la signalisation et le contenu multimédia utilisent tous les deux la ressource de téléphonie d’Azure Communication Services. Cette ressource est interconnectée avec d’autres opérateurs.

Le trafic multimédia RTPC circule via un composant appelé processeur multimédia.

Diagram showing a PSTN Group Call with Communication Services.

Remarque

Pour ceux qui connaissent bien le traitement de contenu multimédia, notre processeur multimédia est également un agent utilisateur dos à dos, tel que défini dans la RFC 3261 SIP : Session Initiation Protocol, ce qui signifie qu’il peut traduire des codecs lors de la gestion des appels entre les réseaux de Microsoft et de l’opérateur. Le contrôleur de signalisation d’Azure Communication Services est l’implémentation par Microsoft d’un proxy SIP conformément à la même RFC.

Pour les appels de groupe, le contenu multimédia et la signalisation sont toujours transmis via le backend d’Azure Communication Services. Le contenu audio et/ou vidéo provenant des participants est mélangé dans le composant de processeur multimédia. Tous les membres d’un appel de groupe envoient leurs flux audio et/ou vidéo au processeur multimédia, qui renvoie des flux multimédias mixtes.

Le protocole RTP (Real-Time Protocol) par défaut pour les appels de groupe est le protocole UDP (User Datagram Protocol).

Remarque

Le processeur multimédia peut agir comme une unité de contrôle multipoint (MCU) ou une unité de transfert sélectif (SFU)

Diagram showing UDP media process flow within Communication Services.

Si le kit SDK ne peut pas utiliser le protocole UDP pour le contenu multimédia en raison des restrictions du pare-feu, une tentative d’utilisation du protocole TCP (Transmission Control Protocol) est effectuée. Notez que le composant de processeur multimédia nécessite le protocole UDP. Ainsi, lorsque cela se produit, le service TURN de Communication Services est ajouté à l’appel de groupe pour traduire le protocole TCP en protocole UDP. Les frais TURN sont inclus dans le prix de l’appel.

Diagram showing TCP media process flow within Communication Services.

Cas n° 5 : Kit SDK Communication Services et Microsoft Teams dans une réunion Teams planifiée

La signalisation transite par le contrôleur de signalisation. Les flux multimédias transitent par le processeur multimédia. Le contrôleur de signalisation et le processeur multimédia sont partagés entre Communication Services et Microsoft Teams.

Diagram showing Communication Services SDK and Teams Client in a scheduled Teams meeting.

Cas 6 : Médias précoces

Fait référence à des médias (par exemple, audio et vidéo) échangés avant qu’une session particulière soit acceptée par l’utilisateur appelé. S’il existe un flux multimédia précoce, le SBC doit se connecter au premier point de terminaison qui démarre le streaming multimédia ; le flux multimédia peut commencer avant que les candidats ne soient nommés. Le SBC doit prendre en charge l’envoi de DTMF pendant cette phase, afin d’activer les scénarios de messagerie vocale/IVR. Le SBC doit utiliser le chemin de priorité le plus élevé sur lequel il a reçu des vérifications si les nominations ne sont pas terminées.

Étapes suivantes

Les documents suivants peuvent vous intéresser :