Recommandations pour optimiser le temps du personnel

S’applique à cette recommandation de liste de contrôle d’optimisation des coûts d’Azure Well-Architected Framework :

CO :13 Optimiser le temps du personnel. Alignez le temps passé par le personnel sur les tâches avec la priorité de la tâche. L’objectif est de réduire le temps consacré aux tâches sans dégrader le résultat. Les efforts d’optimisation doivent inclure la réduction du bruit, la réduction des temps de génération, le débogage haute fidélité et la simulation de production.

Ce guide décrit les recommandations pour optimiser le temps du personnel. Cette optimisation est un processus stratégique visant à optimiser la productivité et l’efficacité des employés qui conçoivent, implémentent et exploitent la charge de travail pendant leurs heures de travail. Il s’agit d’aligner leurs compétences, leurs forces et leurs tâches de manière à ce que chaque heure qu’ils passent au travail soit utilisée de la manière la plus efficace possible. L’objectif est d’éliminer le potentiel et les capacités du personnel gaspiller. L’absence d’optimisation du temps du personnel peut entraîner un épuisement des employés, une réduction de l’avantage concurrentiel et une réduction de la productivité.

Définitions

Terme Définition
Parasite Informations non pertinentes ou trompeuses qui peuvent distraire des problèmes réels ou des tendances.
Signal Informations significatives et pertinentes qui fournissent des informations sur le comportement et les performances d’un système ou d’une application.
Dette technique Les inefficacités accumulées, les choix de conception non optimaux ou les raccourcis pris intentionnellement pendant le processus de développement pour fournir du code plus rapidement.

Stratégies de conception

Le personnel crée généralement la dépense la plus importante d’une charge de travail. Le coût et la valeur du personnel soulignent l’importance d’une gestion efficace du temps. Ce guide vise à optimiser le potentiel de chaque heure travaillée. Étant donné que les employés ne peuvent pas travailler toute la journée et la nuit, l’accent est mis sur l’efficacité de chaque personne dans les heures désignées ou tout aussi efficace dans un délai réduit. L’objectif est d’obtenir une meilleure utilisation de leur temps pour le bénéfice de l’individu et de la charge de travail.

Définir des objectifs d’optimisation

La définition d’objectifs d’optimisation du temps du personnel est un processus d’établissement d’objectifs clairs et mesurables. Ces cibles servent de recommandations pour les améliorations souhaitées dans les tâches et les fonctions. Vous pouvez utiliser ces benchmarks pour évaluer les résultats par rapport aux cibles. Tout d’abord, définissez les métriques pour mesurer le succès des efforts d’optimisation du temps du personnel. Déterminez les objectifs spécifiques que vous souhaitez atteindre grâce à l’optimisation. Des exemples d’objectifs peuvent être de réduire le temps consacré aux tâches administratives ou de réduire le temps nécessaire pour répondre aux demandes des clients. Pour définir des objectifs d’optimisation du temps du personnel, envisagez les stratégies suivantes :

  • Sélectionner des métriques quantitatives : choisissez des métriques qui s’alignent sur vos objectifs et qui peuvent être mesurées avec précision. Tenez compte des métriques telles que le gain de temps, l’augmentation de la productivité, l’amélioration de l’efficacité et le temps d’achèvement des tâches.

  • Collecter des métriques qualitatives : en plus des métriques quantitatives, recueillez des commentaires des membres du personnel pour mesurer leur satisfaction à l’égard de leurs rôles. Ces commentaires peuvent fournir des informations précieuses sur les effets des efforts d’optimisation du temps du personnel sur le moral et l’engagement des employés.

  • Définir des objectifs : définissez des objectifs réalistes et réalisables pour chaque métrique sélectionnée. Ces objectifs doivent être basés sur les niveaux de performances actuels et le niveau d’amélioration souhaité.

Optimiser le temps de développement

L’optimisation du développement implique d’affiner les processus de développement logiciel pour obtenir une plus grande efficacité. Par conséquent, les développeurs peuvent investir plus de temps dans l’affinement des fonctionnalités, l’innovation dans les contraintes d’une charge de travail particulière et la résolution des défis uniques que la charge de travail présente.

Conserver des fonctionnalités allégées

Lorsque vous concevez et personnalisez des fonctionnalités, gardez-les simples et simples. Évitez les options de configuration et de complexité inutiles qui peuvent augmenter le temps nécessaire au développement, au test et à la maintenance de la charge de travail. Le fait de garder la charge de travail simple et ciblée facilite l’adaptabilité et l’optimisation au fil du temps.

Réduire les temps de génération

La réduction des temps de génération est le processus qui permet de réduire le temps nécessaire à la compilation et à la génération d’un déploiement. Les temps de génération plus courts permettent aux développeurs de passer moins de temps à attendre la fin des builds et de se concentrer sur l’écriture de code et la fourniture de fonctionnalités. La réduction des temps de génération permet également de s’assurer que les développeurs reçoivent plus rapidement des commentaires sur leurs modifications de code. Les commentaires plus rapides leur permettent d’itérer et de résoudre les problèmes plus rapidement, ce qui prend en charge le modèle de développement Agile. Des temps de génération plus rapides facilitent les builds plus fréquentes, ce qui permet aux équipes d’adopter des pratiques de développement Agile telles que l’intégration continue et la livraison continue (CI/CD). Voici quelques stratégies pour réduire les temps de génération :

  • Optimiser les configurations de build : passez en revue les paramètres de configuration de build et éliminez les étapes ou processus inutiles qui ajoutent de la surcharge au processus de génération. La création de points de contrôle et la combinaison de builds partielles avec des builds prédéfinies peuvent aider à réduire les temps de génération et à améliorer l’efficacité. Cette approche vous permet de réutiliser les composants précédemment créés et de générer uniquement les parties nécessaires, ce qui permet d’accélérer les temps de génération et de réduire l’investissement en temps.

  • Paralléliser les tâches de build : identifiez les tâches qui peuvent être exécutées simultanément et configurez le système de build pour les exécuter en parallèle. Tirez parti des ressources informatiques disponibles.

  • Utilisez la mise en cache : les dépendances de cache, les artefacts de build intermédiaires et d’autres composants réutilisables pour éviter le travail redondant lors des builds suivantes.

  • Utiliser des builds incrémentielles : pour éviter une recompilation inutile, implémentez des techniques qui permettent au système de build de reconstruire uniquement les parties du déploiement qui ont changé depuis la build précédente.

  • Distribuer le processus de génération : le cas échéant, distribuez le processus de génération sur plusieurs machines ou agents de génération pour utiliser le parallélisme et réduire le temps de génération global.

  • Optimiser l’infrastructure : assurez-vous que l’environnement de build dispose de ressources suffisantes, telles que le processeur, la mémoire et les E/S de disque, pour gérer la génération.

Utiliser la simulation de production

En se moquant des composants ou des services, les développeurs peuvent isoler leur code pour des tests ciblés en simulant des dépendances. La simulation permet aux développeurs de créer des scénarios et des cas de périphérie spécifiques qui sont difficiles ou peu pratiques à reproduire dans un environnement de production réel. Il peut accélérer les cycles de test, faciliter le travail parallèle et éliminer les dépendances de résolution des problèmes. Voici quelques approches pour implémenter la simulation de production :

  • Frameworks de simulation : utilisez des frameworks ou des bibliothèques de simulation spécialisés qui vous permettent de créer des objets fictifs, des stubs ou des faux pour remplacer des dépendances.

  • Injection de dépendances : concevez votre application pour utiliser l’injection de dépendances, ce qui permet de remplacer facilement des dépendances réelles par des objets fictifs pendant le test ou le débogage.

  • Virtualisation des services : utilisez des outils ou des techniques de virtualisation de service pour simuler le comportement de services externes ou d’API. Cela permet aux développeurs de tester les intégrations sans accéder aux services réels.

  • Simulation pilotée par la configuration : implémentez une approche basée sur la configuration dans laquelle le comportement de l’application peut être modifié via des paramètres de configuration ou des indicateurs pour activer la simulation si nécessaire.

  • Simulation dynamique et conditionnelle : concevez l’application pour prendre en charge la simulation dynamique et conditionnelle, qui permet aux développeurs de basculer entre des composants réels et des composants fictifs en fonction de conditions ou de scénarios spécifiques.

Optimiser l’environnement de développement

L’objectif est que les développeurs obtiennent rapidement des commentaires sur les modifications. Apportez les modifications technologiques nécessaires pour améliorer l’expérience de développement.

Conteneurisation : envisagez de conteneuriser la charge de travail pour qu’elle s’exécute localement. Les conteneurs aident les développeurs à répliquer l’environnement de production localement et à tester rapidement leurs modifications. Ils permettent une itération et un débogage plus rapides, ce qui conduit à un processus de développement plus efficace. Les conteneurs fournissent également un environnement cohérent et isolé pour l’exécution de l’application. Enfin, ils permettent une mise à l’échelle et un déploiement faciles de l’application.

Stations de travail de développeur : une station de travail de développeur optimale doit disposer d’un environnement de développement intégré (IDE) approprié. Une bonne station de travail de développeur améliore l’efficacité des développeurs, ce qui réduit le temps et les ressources nécessaires à diverses tâches. Un bon IDE fournit la saisie semi-automatique du code et la mise en surbrillance de la syntaxe adaptée au langage de programmation. Il doit également prendre en charge le contrôle de version comme Git. Un IDE bien équipé permet aux développeurs d’identifier et de résoudre rapidement les problèmes pendant le développement, ce qui réduit le temps de débogage.

Environnements de développeur : les environnements des développeurs ne doivent pas être trop contraints. Les développeurs doivent disposer des autorisations nécessaires pour effectuer des tâches sans restrictions excessives afin qu’ils puissent travailler efficacement et efficacement.

Optimiser les environnements de préproduction

En général, plus les environnements de préproduction sont proches des environnements de production, plus vous gagnez de temps. Cette cohérence accrue permet également de réduire les risques. Plus les deux environnements sont proches, plus vous pouvez tester et valider les fonctionnalités et les performances de vos versions avant de les déployer dans l’environnement de production. Cette similarité dans les environnements vous permet d’identifier et de résoudre les éventuels problèmes ou goulots d’étranglement dès le début, ce qui réduit le risque de problèmes dans l’environnement de production.

Icône de compromisCompromis : vous devez équilibrer le temps du personnel par rapport aux coûts des ressources. Plus un environnement est proche de l’environnement de production, plus il coûte.

Réutiliser des composants et des bibliothèques

Les composants et bibliothèques réutilisables peuvent faire gagner beaucoup de temps aux développeurs. Au lieu d’écrire, de tester et de déboguer du code, les développeurs peuvent réutiliser les bibliothèques et les composants validés et développer ou corriger les fonctionnalités d’application plus rapidement. Veillez à fournir de la documentation pour chaque composant ou bibliothèque. Stockez le code et la documentation dans un référentiel central qui a un contrôle de version comme GitHub.

En outre, utilisez des logiciels open source ou des bibliothèques provenant d’éditeurs approuvés qui sont disponibles dans les gestionnaires de package, comme NuGet ou Maven. Ces gestionnaires de package fournissent une source centralisée et fiable pour l’accès et la gestion des bibliothèques. L’utilisation de bibliothèques approuvées des gestionnaires de package peut améliorer davantage la productivité et réduire le temps consacré au développement et à la maintenance du code.

Supprimer la dette technique

La suppression de la dette technique est essentielle pour maintenir un codebase sain et efficace. En suivant des normes spécifiques et en implémentant des mécanismes tels que les portes de qualité, vous pouvez efficacement résoudre la dette technique et améliorer la qualité globale de votre code. Voici comment intégrer ces conseils dans votre approche :

  • Allouer du temps pour résoudre la dette technique : Consacrez une partie du temps de votre équipe de développement à la résolution de la dette technique. Un bon point de départ est d’allouer environ 20 % du temps de l’équipe spécifiquement au traitement de la dette technique. Le temps consacré permet aux développeurs de se concentrer sur la refactorisation, le nettoyage du code et l’amélioration de la qualité globale du codebase.

  • Responsabiliser l’équipe de développement : autorisez l’équipe de développement à s’approprier la hiérarchisation de la résolution technique de la dette. L’équipe de développement est la mieux à même d’identifier les zones du codebase qui nécessitent une attention et de comprendre les effets de la dette technique sur les fonctionnalités de charge de travail. Encouragez la communication ouverte et la collaboration au sein de l’équipe pour s’assurer que la dette technique est traitée efficacement.

  • Hiérarchiser : hiérarchiser les éléments de dette technique en fonction de leurs effets sur la fonctionnalité de charge de travail. Concentrez-vous sur la résolution des problèmes qui ont l’effet le plus significatif sur les performances, la maintenance et l’extensibilité de la charge de travail. En hiérarchisant efficacement, vous pouvez maximiser les effets de vos efforts pour éliminer la dette technique.

La suppression de la dette technique est un processus continu. Cela nécessite une approche proactive et un effort continu de la part de l’équipe de développement. En définissant et en respectant des normes spécifiques dans le codebase et en implémentant des mécanismes tels que des portes de qualité, vous pouvez efficacement résoudre la dette technique et créer un codebase plus propre et plus facile à gérer :

  • Définir des normes de codage : établissez des normes de codage claires et spécifiques qui définissent la structure, le style et les meilleures pratiques souhaités pour votre codebase. Ces normes doivent couvrir des domaines tels que les conventions de nommage, la mise en forme du code, la documentation et la gestion des erreurs. En respectant ces normes, vous garantissez la cohérence et la lisibilité dans l’ensemble du codebase.

  • Implémenter des portes de qualité : les portes qualité sont des mécanismes qui appliquent les normes de codage définies et détectent les problèmes potentiels au début du processus de développement. Ils peuvent inclure des révisions de code automatisées, des outils d’analyse du code statiques et des pipelines d’intégration continue. En intégrant des portes de qualité à votre flux de travail de développement, vous pouvez identifier et résoudre les problèmes de qualité du code avant qu’ils ne deviennent des dettes techniques.

Optimiser la collaboration du personnel

L’optimisation de la collaboration du personnel est un processus qui permet d’améliorer la dynamique d’équipe, la communication et le partage des connaissances. L’objectif est d’éviter les malentendus, les efforts dupliqués et les pertes de temps. Il s’agit de briser les silos, de réviser les normes inutiles, de créer des référentiels de connaissances partagés et d’investir dans la formation pertinente. Une collaboration efficace réduit les erreurs répétées et optimise l’expertise collective d’une équipe. Pour optimiser la collaboration du personnel, envisagez les stratégies suivantes :

  • Éliminer les silos : les silos peuvent entraîner un manque de connaissances partagées et une réplication inutile des tâches. La collaboration interfonctionnale permet de gagner du temps et d’améliorer les résultats. Éliminer les barrières entre les services ou les équipes pour promouvoir la coopération inter-départementale. Favoriser les réunions, les ateliers et les projets conjoints entre les services. Encouragez les canaux de communication ouverts entre les équipes.

  • Optimiser les normes : les normes inutiles peuvent entraîner une perte de temps et de ressources sans contribuer à de meilleurs résultats. Évaluez, améliorez ou éliminez des normes ou des protocoles qui n’ajoutent pas de valeur, mais augmentent la charge de travail. Passez régulièrement en revue les normes et les protocoles. Obtenez des commentaires des employés au niveau du terrain. Si une norme n’ajoute pas de valeur, envisagez de l’éliminer ou de la réviser.

  • Créer un référentiel de connaissances partagé : un base de connaissances partagé empêche les erreurs répétées, facilite l’entraînement et réduit le temps consacré à la recherche d’informations. Développer un lieu centralisé où tous les membres peuvent accéder aux connaissances collectives et y contribuer. Utilisez des outils de gestion des connaissances, mettez à jour régulièrement le référentiel et incitez les contributions des membres de l’équipe.

  • Investir dans la formation : Investir dans la formation pour les processus, les outils et le projet. Cela garantit qu’une exigence de base est remplie avant que les personnes commencent à contribuer au projet. Assurez-vous que les équipes sont formées sur les normes et les processus établis pour leur permettre de travailler efficacement selon les directives définies. Les membres de l’équipe doivent être formés sur ces normes et processus afin qu’ils ne gaspillent pas d’efforts pour les identifier par eux-mêmes.

Optimiser les processus

L’optimisation des processus implique d’affiner les flux de travail pour éliminer les étapes inutiles, réduire les efforts manuels et simplifier les rôles et la gestion des changements. Cette amélioration garantit que les tâches sont plus efficaces. Les processus rationalisés réduisent le temps et les ressources nécessaires aux tâches. La réduction du temps permet d’améliorer la productivité et d’économiser de l’argent. Pour optimiser les processus, tenez compte des recommandations suivantes :

  • Affiner l’approche du cycle de vie du développement logiciel (SDLC) : l’adoption d’un SDLC optimal peut vous aider à obtenir une qualité élevée avec moins de surcharge. Évaluez votre méthode SDLC actuelle et envisagez des alternatives plus efficaces. Explorez et adoptez des méthodologies telles que Scrum, Kanban ou Waterfall. Réévaluez régulièrement les frameworks choisis pour une meilleure efficacité, en reconnaissant que SDLC est intrinsèquement collaboratif.

  • Optimiser par rôle : les rôles définis garantissent des responsabilités et des attentes claires et une efficacité accrue. Comprendre et définir les exigences de chaque rôle, y compris, par exemple, les développeurs et les architectes de solutions. Lorsque vous souhaitez développer l’équipe, vous devez savoir ce dont chaque rôle a besoin en termes de matériel, de licences et d’accès.

  • Simplifier la gestion des changements : la réceptivité positive au changement garantit des transitions plus fluides et de meilleurs résultats. Rendre le processus d’implémentation des modifications fluide et accepté. Cultiver une culture de participation active plutôt que de résistance. Promouvoir l’adoption du changement par le biais du coaching et de l’apprentissage continu. S’adapter au changement de manière constructive.

Optimiser les tâches opérationnelles

L’optimisation des tâches opérationnelles de charge de travail est un processus qui permet de rendre les tâches de travail plus rapides et plus simples. L’objectif est de simplifier les activités afin d’améliorer l’efficacité et d’assurer l’utilisation la plus efficace des ressources. Cette rationalisation garantit que les tâches sont effectuées avec moins d’erreurs, de distractions et de retards. Il permet au personnel de gagner du temps, ce qui permet d’accélérer la prise de décision, de réduire les durées de résolution des problèmes et d’améliorer globalement l’efficacité et les économies de coûts. Pour optimiser les tâches opérationnelles, envisagez les stratégies suivantes.

Réduire le rapport bruit/signal

La distinction entre le signal et le bruit est essentielle à l’observabilité, car elle permet aux équipes de se concentrer sur les aspects les plus critiques de leurs systèmes et applications. Le filtrage du bruit peut aider les équipes à prendre des décisions éclairées, à résoudre les problèmes et à optimiser la charge de travail plus rapidement. L’identification et la résolution des problèmes plus efficacement et rapidement entraînent une réduction des coûts de personnel.

Pour différencier le signal du bruit, vous devez définir des objectifs et des métriques clairs. Identifiez les indicateurs de performance clés (KPI) et les métriques qui sont pertinents pour votre charge de travail. Établissez des seuils ou des plages pour chaque métrique afin de spécifier un comportement normal et ce qui doit être marqué comme une anomalie. Utilisez des outils de supervision pour collecter des données et suivre les métriques définies en temps réel et identifier des modèles qui indiquent des problèmes potentiels ou des domaines d’amélioration.

Hiérarchiser les insights actionnables. Concentrez-vous sur les insights qui pointent vers des dégradations dans la charge de travail et hiérarchiser celles-ci pour une investigation ou une action plus approfondie. Passez régulièrement en revue et mettez à jour votre stratégie de supervision en fonction des commentaires.

Utiliser le débogage haute fidélité

Le débogage haute fidélité fait référence à la possibilité de diagnostiquer et de résoudre avec précision les problèmes dans les applications logicielles. Vous obtenez des informations détaillées sur le comportement et l’état de l’application pendant l’exécution. Le débogage haute fidélité est essentiel pour un développement logiciel et une résolution des problèmes efficaces. Avec un débogage haute fidélité, les développeurs peuvent reproduire et analyser les problèmes avec une plus grande précision, ce qui réduit le temps et les efforts nécessaires pour corriger les bogues. Une compréhension du comportement de l’application permet aux développeurs de prendre des décisions informées plus rapidement pour améliorer la qualité du code.

  • Utiliser un outil de débogage : utilisez un débogueur riche en fonctionnalités qui fournit des informations complètes sur le flux d’exécution, les variables et l’état de la mémoire de l’application.

  • Activer la journalisation et le suivi détaillés : instrumenter le code avec des instructions de journalisation et de suivi pour capturer des informations pertinentes pendant l’exécution. Cela vous aide à diagnostiquer les problèmes.

  • Analyser les messages d’erreur et les traces de pile : examinez attentivement les messages d’erreur et les traces de pile pour comprendre le contexte et la séquence d’événements menant à un problème.

Améliorer le support technique

Améliorer l’efficacité et l’efficacité des opérations de support technique. La réduction des problèmes récurrents permet de gagner du temps et d’améliorer la satisfaction des utilisateurs. Identifiez les problèmes de support récurrents, intégrez les équipes d’ingénierie et de support via l’ombrage du support, et adoptez des processus de modèle de déploiement informatique classique pour réduire la charge globale du support.

Apprendre des incidents

L’analyse des incidents peut éviter la périodicité et améliorer les temps de réaction. Utilisez les incidents passés comme opportunités d’apprentissage pour l’amélioration future. Effectuez des rétrospectives pour analyser les incidents, identifier les actions améliorées et les protocoles de contact, et améliorer l’observabilité du système à l’aide de journaux et de métriques complets.

Implémenter une gouvernance robuste

La normalisation réduit les erreurs et les remaniements pour garantir une optimisation cohérente de la qualité et des coûts. Renforcez la conformité et la normalisation au sein de votre organization. Automatisez les vérifications de conformité et préconisez des solutions, des architectures et des blueprints standardisés. Pour simplifier la prise de décision, réduisez les choix qui ne s’alignent pas sur les contraintes organisationnelles ou les contrats SLA.

Optimiser les compétences du personnel

De meilleures compétences entraînent une efficacité accrue et moins d’erreurs. Investissez dans le développement et l’amélioration des compétences de votre équipe. Pour optimiser les compétences du personnel, voici quelques recommandations à prendre en compte :

  • Renforcement des compétences : assurez-vous que les membres de l’équipe disposent de compétences essentielles en matière d’optimisation des coûts et de supervision. Fournissez des environnements de bac à sable pour l’apprentissage pratique et le développement des compétences. Encouragez les membres de l’équipe à obtenir des certifications et encouragez l’ombre avec des collègues expérimentés.

  • Outils : La maîtrise des outils est une compétence clé pour optimiser les tâches et obtenir des informations précieuses pour la gestion des coûts. Assurez-vous que le personnel est compétent avec les outils essentiels et qu’il peut s’adapter aux nouveaux. Hiérarchiser la familiarité avec les outils clés, en particulier les outils liés à la supervision. Former le personnel pour extraire des informations significatives à partir de données dans les différentes couches du système, en mettant l’accent sur le lien entre une surveillance efficace et la gestion des coûts.

  • Expertise alignée : Associez les employés aux tâches en fonction de leurs compétences et de leur expertise. Utilisez leurs forces et allouez les tâches en conséquence pour optimiser l’efficacité.

Facilitation Azure

Définition d’objectifs d’optimisation : Azure DevOps fournit une suite d’outils permettant de définir des objectifs, de sélectionner des métriques et de définir des cibles. Il offre des fonctionnalités telles que le suivi des éléments de travail, les tableaux de bord et les fonctionnalités de création de rapports. Il fournit également des fonctionnalités de gestion du code source, d’intégration continue, de livraison continue et de gestion de projet. En utilisant Azure DevOps, les équipes peuvent automatiser les processus, collaborer efficacement et réduire les efforts manuels.

Optimisation du temps de développement : Azure fournit différents outils et fonctionnalités pour optimiser le temps des développeurs, notamment :

  • Environnements de développement : Azure propose des environnements de développement sous plusieurs formes, comme Microsoft Dev Box, qui fournit des machines virtuelles Windows et Linux sur lesquelles les outils de développement sont installés. Microsoft fournit également des machines virtuelles Docker pour le développement en conteneur et Azure Container Registry, ce qui permet les builds Docker.

  • Intégration à Azure DevOps : Azure s’intègre à Azure DevOps pour améliorer la productivité et simplifier les processus de développement.

  • Intégration d’IDE : Azure fournit l’intégration d’IDE avec des outils de développement populaires comme Visual Studio et Visual Studio Code. Cette intégration permet aux développeurs de travailler en toute transparence avec les services Azure.

  • Sdk et bibliothèques standard : Azure fournit des sdk et des bibliothèques standard pour tous les services Azure. Ces sdk et bibliothèques permettent aux développeurs de réutiliser le code et de réduire le temps nécessaire à l’intégration et à l’implémentation des services Azure.

  • Modèles et exemples de démarrage rapide : Azure fournit des modèles de démarrage rapide et des exemples qui peuvent accélérer le processus de développement.

  • Gestionnaires de package et bibliothèques standard : Azure prend en charge les gestionnaires de package et fournit des bibliothèques standard, comme le gestionnaire de package NuGet. Ils peuvent simplifier le développement et aider les développeurs à réduire le temps qu’ils consacrent à l’implémentation de fonctionnalités courantes.

  • Prise en charge open source : Azure dispose d’un écosystème solide qui prend en charge les technologies open source, afin que les développeurs puissent utiliser des outils et des frameworks open source existants pour optimiser leur temps.

Ces fonctionnalités et outils fournis par Azure permettent aux développeurs de gagner du temps et d’augmenter la productivité de leurs workflows de développement.

Optimisation des tâches opérationnelles : Azure prend en charge les fonctionnalités d’infrastructure en tant que code (IaC), qui vous permettent de définir et de gérer votre infrastructure à l’aide de code. Cela permet de réduire la complexité et d’améliorer l’adaptabilité de vos systèmes.

Azure Monitor est un service de supervision complet qui offre une visibilité sur les performances et l’intégrité des applications et de l’infrastructure sur Azure. Vous pouvez l’utiliser pour collecter des données de télémétrie, configurer des alertes et obtenir des insights en temps réel. En utilisant Azure Monitor, vous pouvez identifier et résoudre de manière proactive les problèmes. Il vous permet de réduire le temps consacré à la résolution des problèmes.

Azure Automation permet d’automatiser les tâches manuelles et répétitives sur Azure. Vous pouvez l’utiliser pour créer et gérer des runbooks, qui sont des ensembles d’instructions pour effectuer des tâches spécifiques. En automatisant les tâches de routine, vous pouvez gagner du temps et libérer le personnel pour se concentrer sur des activités plus critiques.

Optimisation des compétences du personnel : Microsoft fournit une suite complète de supports et d’activités de formation . La formation est disponible pour les développeurs, les architectes et les parties prenantes de l’entreprise.

Liste de contrôle d’optimisation des coûts

Reportez-vous à l’ensemble complet de recommandations.