Notes de publication de System Center DPM

Cet article répertorie les notes de publication de System Center 2019 - Data Protection Manager (DPM), y compris les problèmes connus et les solutions de contournement pour DPM 2019, DPM 2019 UR1, DPM 2019 UR2, DPM 2019 UR3 et DPM 2019 UR4, le cas échéant.

Nous vous recommandons de consulter les articles suivants pour obtenir des informations détaillées sur ce que DPM prend en charge et peut sauvegarder :

Cet article répertorie les notes de publication de System Center 2022 - Data Protection Manager (DPM), y compris les problèmes connus et les solutions de contournement pour DPM 2022.

Cet article inclut également les notes de publication du correctif logiciel KB 5015376 pour DPM 2022.

Nous vous recommandons de consulter les articles suivants pour obtenir des informations détaillées sur ce que DPM prend en charge et peut sauvegarder :

Notes de publication de DPM 2022

DPM 2022 présente les problèmes connus observés dans DPM 2019 RTM, UR1 et UR2.

En outre, les problèmes connus suivants sont observés.

Aucun outil de récupération sql Self-Service DPM dans DPM 2022 RTM

DPM SQL Self-Service Recovery n’est pas disponible dans DPM 2022 RTM. La prise en charge de SQL Self-Service Recovery est disponible à partir de DPM 2022 UR1. En savoir plus

La mise à niveau de DPM 2019 vers DPM 2022 peut échouer lorsque le nom de la base de données DPM est DPMDB

Description : si le nom de la base de données DPM existante est DPMDB, la mise à niveau échoue.

Le processus de mise à niveau DPM renomme toujours la base de données DPM en DPMDB. Si la même instance SQL est utilisée par plusieurs serveurs DPM, la mise à niveau suivante de l’autre serveur DPM échoue, car il existe déjà une base de données nommée DPMDB.

Solution de contournement : renommez la base de données DPM correspondante avant de commencer la mise à niveau.

Procédez comme suit pour renommer la base de données :

  1. Arrêtez le service DPM sur le serveur DPM.

  2. Exécutez les commandes SQL suivantes pour renommer la base de données : mettez à jour le nom du serveur DPM dans la requête ci-dessous.

    USE master
    GO
    ALTER DATABASE DPMDB  
    SET SINGLE_USER  
    WITH ROLLBACK IMMEDIATE
    GO
    EXEC master..sp_renamedb 'DPMDB','DPMDB_<DPMSERVERNAME>'
    GO
    ALTER DATABASE DPMDB_<DPMSERVERNAME>
    SET MULTI_USER  
    GO
    
  3. Mettez à jour les clés de Registre suivantes pour refléter le nom de la base de données mise à jour.

    Computer\HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Microsoft Data Protection Manager\DB\ConnectionString

    Computer\HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Microsoft Data Protection Manager\DB\DatabaseName

    Computer\HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Microsoft Data Protection Manager\DB\GlobalDatabaseName

    Computer\HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Microsoft Data Protection Manager\DB\GlobalDbConnectionString

    Capture d’écran montrant l’éditeur de registre qui reflète le nom de la base de données.

  4. Exécutez DPMsync sur le serveur DPM à l’aide de l’interpréteur de commandes de gestion DPM.

    DPMSync -Sync
    

La création d’un point de récupération en ligne d’une source de données peut échouer avec l’ID d’erreur 33505 ou 100195

Description : Dans certains scénarios, la création du point de récupération en ligne d’une source de données peut échouer par intermittence avec l’ID d’erreur 33505 ou 100195.

Capture d’écran montrant une erreur lors de la création d’un point de récupération en ligne.

Capture d’écran montrant un message d’erreur lors de la création d’un point de récupération en ligne.

Solution de contournement :

  1. Mettez à niveau l’agent MARS vers la dernière version.

  2. Réessayez la sauvegarde en ligne pour la source de données ayant échoué.

  3. Créez un nouveau point de récupération de disque, puis réessayez d’utiliser le point de récupération en ligne.

  4. Exécutez la vérification de cohérence et retentez la sauvegarde en ligne.

  5. Si la sauvegarde en ligne échoue toujours, contactez l’équipe de support.

Notes de publication du correctif logiciel (KB 5015376) DPM 2022

Outre les problèmes répertoriés dans les notes de publication de DPM 2022, les problèmes supplémentaires suivants sont identifiés dans DPM 2022 et sont résolus dans le correctif logiciel (KB 5015376) ; nous vous recommandons d’appliquer le correctif logiciel. Pour plus d’informations, consultez l’article KB.

  • Échecs de sauvegarde en ligne intermittents avec l’erreur 100195.
  • Échec de vérification de la cohérence de la protection secondaire avec une erreur non temporaire VSS.
  • Plantage de la console d’administration à distance juste après l’ouverture de la console.
  • Échecs de sauvegarde dus à DpmFilter.sys qui ne se charge pas sur l’agent DPM.
  • Plantage de DPM lorsque les alertes d’échec de sauvegarde sur bande sont inactives.

Important

Cette version de Data Protection Manager (DPM) a atteint la fin du support. Nous vous recommandons de mettre à niveau vers DPM 2022.

Cet article liste les notes de publication de System Center 1807 - Data Protection Manager (DPM).

Important

Cette version de Data Protection Manager (DPM) a atteint la fin du support. Nous vous recommandons de mettre à niveau vers DPM 2022.

Cet article liste les notes de publication de System Center 1801 - Data Protection Manager (DPM).

Cet article liste les notes de publication de System Center 2016 - Data Protection Manager (DPM).

Notes de publication de DPM 2019

Les sections suivantes récapitulent les notes de publication de DPM 2019, et décrivent certains problèmes connus et les solutions de contournement applicables.

La console DPM plante à cause du plantage du service MSDPM

Description : la présence de travaux de gestion de résumé en double, après la mise à niveau de DPM, peut entraîner l’échec de tous les travaux en cours à zéro heure, ce qui peut entraîner un plantage. Vous pouvez alors observer ces effets :

  • Le réplica n’est pas cohérent.
  • Le stockage est encombré du fait que les points de récupération ne sont pas supprimés.
  • Les rapports DPM sont obsolètes.
  • L’historique des travaux et les travaux de nettoyage de la mémoire ne sont pas nettoyés.

Solution de contournement :

  1. Sauvegardez la base de données DPM actuelle.

  2. Ouvrez SQL Management Studio et connectez-vous à l’instance SQL qui héberge la base de données DPMDB pour ce serveur.

  3. Exécutez la requête suivante et vérifiez si deux ou plusieurs travaux de gestionnaire de résumés sont planifiés et voyez l’ancienne planification :

     SELECT SCH.ScheduleId, SCH.JobDefinitionId, jd.CreationTime
     FROM tbl_JM_JobDefinition JD
     JOIN tbl_SCH_ScheduleDefinition SCH
     ON JD.JobDefinitionId = SCH.JobDefinitionId
     WHERE JD.Type = '282faac6-e3cb-4015-8c6d-4276fcca11d4'        
     AND JD.IsDeleted = 0
     AND SCH.IsDeleted = 0
    
  4. Si la requête retourne plusieurs lignes, marquez les éléments ScheduleID et JobDefinitionID de l’entrée la plus ancienne comme supprimés.

     update tbl_SCH_ScheduleDefinition
     set IsDeleted = 1
     where ScheduleId = ‘ScheduleID '               --- Replace with Your ScheduleID
     update dbo.tbl_JM_JobDefinition
     set IsDeleted = 1
     where JobDefinitionId = ‘JobDefinitionID'             --- Replace with Your JobDefinitionID
    
  5. Supprimez le travail SQL identifié par ScheduleID sous SQL Server Agent – TRAVAUX. Une fois le travail supprimé, le plantage à l’heure zéro ne doit en principe plus se produire.

    ScheduleId correspond aux travaux SQL dans l’agent SQL :

    UPDATE MSDB.dbo.sysjobs
    SET Enabled = 0
    WHERE [Name] LIKE ‘ScheduleID’  --- Replace with Your ScheduleID  
    

Les machines virtuelles Hyper-V sont doublement protégées lors de leur mise à niveau

Description : quand vous mettez à niveau une machine virtuelle Hyper-V de Windows Server 2012 R2 vers Windows Server 2016, deux versions de la machine virtuelle s’affichent dans l’Assistant Création d’un groupe de protection.

Solution de contournement : Pour les machines virtuelles protégées qui sont sur le point d’être mises à niveau, veillez à arrêter la protection en conservant les données avant de mettre à niveau la machine virtuelle. Ensuite, mettez à niveau la machine virtuelle et reprotégez-la dans un nouveau groupe de protection. Quand vous configurez la nouvelle protection, actualisez l’hôte de machine virtuelle pour que DPM détecte la mise à niveau de la machine virtuelle et la protège en tant que machine virtuelle RCT.

La restauration d’une version précédente pour une machine virtuelle Hyper-V ayant été mise à niveau provoque l’échec des points de récupération suivants

Description : Lorsque vous mettez à niveau une machine virtuelle Hyper-V 2012 R2 protégée vers la version 2016, arrêtez la protection de la machine virtuelle (mais conservez les données), puis réactivez la protection. Si vous récupérez ensuite une copie 2012 R2 à l’emplacement d’origine, d’autres sauvegardes peuvent échouer.

Solution de contournement : Après la récupération, remplacez la version de la machine virtuelle par 2016, puis exécutez une vérification de cohérence.

Échecs de la protection Récupération complète

Description : quand vous configurez la protection Récupération complète (BMR), le travail de protection BMR échoue et le message d’erreur indique que la taille du réplica n’est pas suffisante.

Solution de contournement : utilisez le chemin du Registre suivant pour modifier la taille du réplica par défaut pour les sources de données de récupération complète. Ouvrez l’Éditeur du Registre et augmentez la taille du réplica pour la clé suivante :

HKLM\Software\Microsoft\Microsoft Data Protection Manager\ConfigurationReplicaSizeInGBForSystemProtectionWithBMR (DWORD)

La protection de la base de données DPM est désactivée lors d’une mise à niveau

Description : quand vous mettez à niveau DPM, il arrive que le nom de la base de données change.

Solution de contournement : si vous protégez une base de données DPM, veillez à activer la protection pour la nouvelle base de données DPM. Une fois la mise à niveau DPM validée, vous pouvez supprimer la protection de la base de données DPM initiale.

Suivi de modifications durables Hyper-V - récupérer sous forme de fichiers en cas d’échec de la sauvegarde D-T

Description : la récupération des machines virtuelles Hyper-V avec suivi de modifications durables en tant que fichiers créés directement sur bande (D-T) échoue. Les sauvegardes D-D-T ne présentent pas ce problème.

Solution de contournement : utilisez un emplacement de récupération secondaire en tant que machine virtuelle, puis transférez les fichiers à l’emplacement souhaité.

Notes

Cette fonctionnalité est corrigée dans DPM 2019 UR1. Vous pouvez installer UR1 pour résoudre ce problème. Pour plus d’informations sur l’installation d’UR1, consultez l’article de la Base de connaissances relatif à UR1.

DPM 2019 ne prend pas en charge la récupération par l’utilisateur du serveur de fichiers quand le stockage de sauvegarde moderne (MBS) est activé

Description : DPM 2019 ne prend pas en charge la récupération de l’utilisateur final (EUR) avec le stockage de sauvegarde moderne (MBS).

Solution de contournement : aucune. La récupération par l’utilisateur final du serveur de fichiers n’est pas prise en charge lors de l’utilisation de MBS.

Les serveurs DPM 1801/1807 ne peuvent pas être managés par la console centrale DPM 2019

Description : vous ne pouvez pas administrer les serveurs DPM 1801 ou DPM 1807 à l’aide de la console centrale DPM 2019.

Solution de contournement : mettez à niveau votre serveur DPM vers la version 2019.

Les points de récupération ne sont pas nettoyés, ce qui conduit à une accumulation de points de récupération

Description : DPM élague les points de récupération antérieurs à la durée de rétention. Au cours du processus de nettoyage, DPM calcule le volume de stockage consommé par les points de récupération à élaguer. Le calcul du volume de stockage retarde le nettoyage.

Solution de contournement : configurez DPM pour ignorer le calcul de la taille des points de récupération à élaguer. Par conséquent, le script d’élagage s’exécute plus rapidement et taille tous les points de récupération antérieurs à la plage de rétention, ce qui soulage les pressions de stockage. Le volume de stockage consommé par source de données n’est pas mis à jour tant que DPM n’a pas fini d’effectuer le nettoyage. La consommation du stockage par volume continue à refléter les valeurs correctes. Utilisez un script PowerShell pour activer le calcul de la taille. Le script suivant exécute des calculs de taille complets.

Emplacement : Program Files\Microsoft System Center\DPM\DPM\bin\Manage-DPMDSStorageSizeUpdate.ps1

Script :Manage-DPMDSStorageSizeUpdate.ps1 -ManageStorageInfo [StopSizeAutoUpdate | StartSizeAutoUpdate | GetSizeAutoUpdateStatus | UpdateSizeInfo ] [-UpdateSizeForDS <FilePath>] [-UpdatedDSSizeReport <FilePath>] [-FailedDSSizeUpdateFile <FilePath>]

  • ManageStorageInfo : spécifie le genre d’opération nécessaire.

    • StopSizeAutoUpdate : arrête complètement les calculs de taille. L’interface utilisateur et PowerShell ne signalent pas les tailles.

    • StartSizeAutoUpdate : reprend les calculs de taille. Immédiatement après avoir activé les calculs de taille, utilisez UpdateSizeInfo (dans les options suivantes) pour recalculer les tailles de toutes les sources de données, jusqu’à ce que les tailles signalées dans PowerShell et l’interface utilisateur ne soient pas correctes.

    • GetSizeAutoUpdateStatus : indique si les calculs de taille sont activés ou désactivés.

    • UpdateSizeInfo : Déclenche le calcul de taille et signale la taille consommée par la source de données. Dans la mesure où cette opération peut être longue, utilisez-la uniquement quand vous en avez besoin, par exemple pour les scénarios de facturation. Pendant ce temps, les sauvegardes peuvent rencontrer des erreurs de montage de VHD (disque dur virtuel).

  • UpdateSizeForDS : Chemin d’accès à un fichier texte avec une liste d’ID de source de données dont la taille doit être calculée avec un datasourceID sur chaque ligne. Lorsqu’il n’est pas passé, le calcul de taille est déclenché pour toutes les sources de données. À utiliser après UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo. Pour obtenir les ID de source de données de sources de données de sources de données spécifiques, utilisez Get-DPMProtectionGroup | Get-DPMDatasource | Format-table -Property Computer,name,ObjectType,Id.

  • UpdatedDSSizeReport : Chemin d’accès à un fichier qui stocke les tailles de source de données mises à jour. Lorsqu’il n’est pas passé, sizes.csv fichier est créé dans le répertoire d’exécution. À utiliser après UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo.

  • FailedDSSizeUpdateFile : Chemin d’accès à un fichier pour stocker les ID de source de données pour les sources de données pour lesquelles la consommation de stockage n’a pas pu être calculée. Cela peut se produire pour des raisons telles que des sauvegardes en cours. Lorsqu’il n’est pas passé, failedDS.txt fichier est créé dans le répertoire d’exécution. Ce fichier peut être donné comme entrée à « UpdateSizeForDS » pour mettre à jour les tailles de toutes les sources de données. À utiliser après avoir utilisé UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo.

Sources de données DPM non reflétées dans le coffre Recovery Services

Description : certaines sources de données dans la vue Éléments de sauvegarde (DPM) à partir du coffre du service de récupération dans Portail Azure ne sont pas actualisées/mises à jour.

Cause : vous avez peut-être désactivé un serveur protégé et arrêté la protection des sources de données, mais choisi de gérer les points de récupération en ligne, puis vous avez désinstallé l’agent DPM/MABS de la console.

Vous pouvez vérifier si c’est la cause en ouvrant le fichier GatewayProvider0Curr.errlog dans C:\ProgramFiles\Microsoft Azure Backup Server\DPM\MARS\Temp dans le Bloc-notes et rechercher le mot Mis-Match.

Si vous trouvez une entrée comme celle-ci, vous voyez qu’elle détaille le serveur protégé qui n’est pas en correspondance.

Dans l’exemple ci-dessous, l’agent du serveur appelé mjlc-dc.Contoso.com a été désinstallé et absent du serveur DPM/MABS.

GetData of Provider failed. |Backup Service Exception: FMException: [ErrorCode:GPPowershellScriptHrError, DetailedCode:-2146233079, Source:   at System.Management.Automation.MshCommandRuntime.ThrowTerminatingError(ErrorRecord errorRecord), Message:Production Server **mis-match** DSId :9adaec12-5b5a-455e-86b9-1fac2d605fe1 DSName : S:\ DSType : Volume PSName :**mjlc-dc.Contoso.com** PSId: a494f940-b480-41d2-9ef5-4194ad737c7b]

Solution de contournement

  1. Si le serveur protégé d’origine est toujours disponible, réinstallez l’agent DPM même si vous prévoyez de mettre ce serveur hors connexion plus tard. Vous pouvez désactiver l’agent dans DPM/MABS ; ne le supprimez pas tant que vous n’avez pas supprimé les points de récupération en ligne.
  2. Si les points de récupération en ligne du serveur désactivé ne sont plus nécessaires, vous pouvez supprimer les sources de données sur le serveur DPM/MABS pour lesquelles la protection a été arrêtée.

Notes de publication de DPM 2019 UR1

La restauration de la machine virtuelle avec disque exclu (vers un autre hôte) restaure un disque vide

Description : La restauration de la machine virtuelle avec disque exclu vers un autre hôte restaure le disque exclu en tant que disque vide. Le disque exclu n’est pas attaché à la machine virtuelle. Le disque peut être supprimé pour économiser l’espace de stockage.

Solution de contournement : Aucune

Pour plus d’informations sur les problèmes résolus dans DPM 2019 UR1, consultez l’article de la Base de connaissances.

Notes de publication de DPM 2019 UR2

Les sections suivantes détaillent les problèmes connus et les solutions de contournement pour DPM 2019 UR2.

Pour plus d’informations sur les problèmes résolus dans DPM 2019 UR2, consultez l’article de la Base de connaissances.

Les détails des groupes de protection ne sont pas affichés dans la console DPM

Description : Après l’installation de DPM 2019 UR2, il arrive que la console DPM n’affiche pas les détails des groupes de protection dans le volet Détails.

console sans détails pour les groupes de protection

Solution de contournement : Utilisez la commande PowerShell DPMProtectionGroup pour afficher les détails des groupes de protection.

Notes

Ce problème est corrigé dans DPM 2019 UR3. Pour plus d'informations sur les problèmes résolus dans l’UR3, consultez l’article de la base de connaissances.

Les derniers fichiers de rapport ne sont pas automatiquement mis à jour

Description : avec DPM 2019 UR2, le problème lié à la mise en forme du rapport DPM et à la création de rapports de migration volume à volume est résolu. Toutefois, les fichiers de rapport existants ne sont pas automatiquement remplacés par les fichiers mis à jour.

Solution de contournement : Pour remplacer les fichiers de rapport existants, effectuez les étapes suivantes :

Remplacer ReportSRV10.dll

  1. Arrêtez le service de création de rapports SQL Server.
  2. Sélectionnez le fichier mis à jour ReportSRV10.dll présent dans C:\Program Files\Microsoft System Center\DPM\DPM\bin et remplacez les fichiers DLL existants dans les dossiers suivants :
    • Pour SQL Server 2017 et versions ultérieures : C:\Program Files\Microsoft SQL Server Reporting Services\SSRS\ReportServer\bin
    • Pour SQL Server 2016 : C:\Program Files\Microsoft SQL Server\MSRS13.MSDPM2012\Reporting Services\ReportServer\bin
  3. Démarrez le service SQL Server Reporting Services.

Remplacer les fichiers RDL

  1. Sur DPM, ouvrez l’URL du portail SQL Reporting Services.

  2. Dans le portail, le dossier DPMReports est présent au format DPMReports_<GUID>.

    Dossier de rapports

    Notes

    Vous ne pouvez voir qu’un seul dossier avec cette convention de nommage. Si DPM est mis à niveau à partir d’une version précédente, le dossier précédent peut toujours exister, mais vous ne pouvez pas l’ouvrir.

  3. Sélectionnez et ouvrez le dossier DPMReports_<GUID>. Les différents fichiers de rapport s’affichent.

    Liste des fichiers de rapport individuels

  4. Sélectionnez les fichiers de rapport qui ne se terminent pas par Rapport, sélectionnez Option et maintenez-la enfoncée, puis sélectionnez Gérer.

    Gérer les fichiers de rapport

  5. Dans la nouvelle page, sélectionnez Remplacer pour remplacer par les derniers fichiers de rapport.

    Remplacer les fichiers de rapport

    Les derniers fichiers de rapport sont disponibles dans le chemin d’installation de DPM :

    Par exemple : C:\Program Files\Microsoft System Center\DPM\DPM\bin\DpmReports

  6. Une fois les fichiers remplacés, assurez-vous que les champs Nom et Description sont intacts et ne sont pas vides.

  7. Redémarrez DPM et utilisez les fichiers de rapport.

Notes de publication de DPM 2019 UR3

La section suivante fournit des détails sur le problème connu dans DPM 2019 UR3 et la solution de contournement.

La connexion de la console distante DPM au serveur DPM peut échouer après la mise à niveau vers le correctif cumulatif 3

Description : Après la mise à niveau de la console d’administration à distance DPM vers le correctif cumulatif 3, la connexion au serveur DPM peut échouer avec une erreur La version de la console administrateur DPM n’est pas compatible avec la version du serveur DPM.

Solution de contournement :

  1. Sur le serveur exécutant la console d’administration à distance DPM, exécutez la commande PowerShell suivante (entrez le nom du serveur DPM le cas échéant) ; cette commande copie les fichiers DLL requis à partir du serveur DPM :

    $RemoteUIPath = "C:\Program Files\Microsoft Data Protection Manager\DPM2019\bin"
    $RemoteUidlls = Get-Item "$RemoteUIPath\*" | ? {$_.name -match ".dll"}
    Write-Host -MessageData "Copying required $($RemoteUidlls.count) DLL's for Remote UI"
    foreach ($dll in $RemoteUidlls) {
    Copy-Item -Path "\\<FQDN of the DPM Server>\c$\Program Files\Microsoft System Center\DPM\DPM\bin\$($dll.name)" -Destination $RemoteUIPath
    }
    $RemoteUIUR3Dlls = "Microsoft.ApplicationInsights.dll",
    "Microsoft.Diagnostics.Tracing.EventSource.dll",
    "Microsoft.SystemCenter.DPM.Instrumentation.dll",
    "Microsoft.SystemCenter.DPM.InstrumentationScheduler.dll",
    "Microsoft.SystemCenter.Instrumentation.dll",
    "Microsoft.WindowsAzure.Storage.dll",
    "Newtonsoft.Json.dll"
    foreach ($dll in $RemoteUIUR3Dlls) {
    $SourceDllPath = "\\<FQDN of the DPM Server>\c$\Program Files\Microsoft System Center\DPM\DPM\bin\" + $dll
    Copy-Item -Path $SourceDllPath -Destination $RemoteUIPath
    }
    Write-Host -MessageData "All required DLL files for DPM Remote UI UR3 has been copied"
    

    Notes

    Si vous utilisez l’interface utilisateur à distance de DPM sur une machine SCOM, la copie des fichiers ci-dessous peut échouer. Vous pouvez ignorer cela.

    • SCOMHelperLibrary.dll
    • ScopingCommonHelper.dll
    • ViewAlertsAndAffectedItemsHelper.dll
    • Wpfhelpers.dll
  2. Si vous utilisez une autre langue que l’anglais, copiez le dossier de langue correspondant à partir du serveur DPM. Mettez à jour le nom du serveur DPM et le dossier de langue dans la commande suivante, puis exécutez la commande.

    Copy-Item -Path \\<FQDN of the DPM_Server>\c$\Program Files\Microsoft System Center\DPM\DPM\bin\<Language folder>\*.dll -Destination C:\Program Files\Microsoft Data Protection Manager\DPM2019\bin\<Language folder>  
    

    Notes

    Cette commande utilise le chemin d’installation par défaut pour DPM. Si vous avez modifié le chemin d’installation, mettez-le à jour en conséquence.

Notes de publication de DPM 2019 UR4

La section suivante fournit des détails sur le problème connu dans DPM 2019 UR4 et la solution de contournement.

Installation de l’interface utilisateur distante et de la console centrale UR4

Description : l’interface utilisateur distante et la console centrale doivent être installés sur RTM, UR1, UR2.

Solution de contournement : si l’interface utilisateur distante et la console centrale se trouvent sur UR3, vous devez la désinstaller, installer la version RTM, puis effectuer une mise à niveau vers UR4. Seule l’interface utilisateur distante UR4 peut se connecter à DPM 2019 UR4.

Notes de publication de DPM 1807

Pour voir la liste des bogues résolus dans DPM 1807, consultez l’article 4339950 de la Base de connaissances.

Les problèmes suivants existent dans la version 1807.

Les machines virtuelles Hyper-V sont doublement protégées lors de leur mise à niveau

Description : durant la mise à niveau d’une machine virtuelle Hyper-V de Windows Server 2012 R2 vers Windows Server 2016, deux versions de la machine virtuelle s’affichent dans l’Assistant Création d’un groupe de protection.

Solution de contournement : pour les machines virtuelles qui n’ont pas été mises à niveau, arrêtez la protection à l’aide de Conserver les données. Mettez à niveau la machine virtuelle et créez un groupe de protection. Actualisez ensuite les sources de données et protégez les machines virtuelles. Quand vous réappliquez la protection, les machines virtuelles sont protégées à l’aide de la fonctionnalité RCT (Resilient Change Tracking).

L’installation de l’agent échoue sur Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2

Description : Lors de la protection de Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2, l’installation de l’agent peut échouer.

Solution de contournement : Mettez à niveau WMF (Windows Management Framework) sur le serveur de production vers la version 5.1. Téléchargez le fichier WMF à partir de Windows Management Frame 5.1. Installer WMF, puis installer l’agent.

La restauration d’une version précédente d’une machine virtuelle Hyper-V mise à niveau provoque l’échec des points de récupération ultérieurs.

Description : si vous mettez à niveau une machine virtuelle Hyper-V 2012 R2 protégée vers la version 2016, arrêtez la protection de la machine virtuelle (mais conservez les données), puis réactivez la protection. Si vous récupérez ensuite une copie 2012 R2 à l’emplacement d’origine, d’autres sauvegardes peuvent échouer.

Solution de contournement : après la récupération, remplacez la version de la machine virtuelle par 2016, puis exécutez une vérification de cohérence.

Échecs de la protection Récupération complète

Description : quand vous configurez la protection Récupération complète (BMR), la tâche de protection BMR peut échouer et indiquer que la taille du réplica n’est pas suffisante.

Solution de contournement : utilisez le chemin d’accès au Registre suivant pour modifier la taille du réplica par défaut pour les sources de données de récupération complète. Ouvrez l’Éditeur du Registre et augmentez la taille du réplica pour la clé suivante :

HKLM\Software\Microsoft\Microsoft Data Protection Manager\ConfigurationReplicaSizeInGBForSystemProtectionWithBMR (DWORD)

Renouvellement de la protection de la base de données DPM après une mise à niveau vers DPM 2016 ou 1801

Description : quand vous effectuez une mise à niveau de System Center DPM 2012 R2 vers System Center Data Protection Manager 2016 ou 1801, le nom de la base de données DPM peut changer dans certains cas.

Solution de contournement : si vous protégez une base de données DPM, veillez à activer la protection pour la nouvelle base de données DPM. Une fois la mise à niveau DPM validée, vous pouvez supprimer la protection de l’ancienne base de données DPM.

Les points de récupération ne sont pas nettoyés, ce qui conduit à une accumulation de points de récupération

Description : DPM élague les points de récupération antérieurs à la durée de rétention. Au cours du processus de nettoyage, DPM calcule le volume de stockage consommé par les points de récupération à élaguer. Le calcul du volume de stockage retarde le nettoyage.

Solution de contournement : configurez DPM pour ignorer le calcul de la taille des points de récupération à élaguer. Par conséquent, le script d’élagage s’exécute plus rapidement et taille tous les points de récupération antérieurs à la plage de rétention, ce qui soulage les pressions de stockage. Le volume de stockage consommé par source de données n’est pas mis à jour tant que DPM n’a pas fini d’effectuer le nettoyage. La consommation du stockage par volume continue à refléter les valeurs correctes. Utilisez un script PowerShell pour activer le calcul de la taille. Le script suivant exécute des calculs de taille complets.

Emplacement : Program Files\Microsoft System Center 2016\DPM\DPM\bin\Manage-DPMDSStorageSizeUpdate.ps1

Script :Manage-DPMDSStorageSizeUpdate.ps1 -ManageStorageInfo [StopSizeAutoUpdate | StartSizeAutoUpdate | GetSizeAutoUpdateStatus | UpdateSizeInfo ] [-UpdateSizeForDS <FilePath>] [-UpdatedDSSizeReport <FilePath>] [-FailedDSSizeUpdateFile <FilePath>]

  • ManageStorageInfo : - Spécifie le genre d’opération nécessaire.

    • StopSizeAutoUpdate : arrête complètement les calculs de taille. L’interface utilisateur et PowerShell ne signalent pas les tailles.

    • StartSizeAutoUpdate : reprend les calculs de taille. Immédiatement après avoir activé les calculs de taille, utilisez UpdateSizeInfo (dans les options suivantes) pour recalculer les tailles de toutes les sources de données, jusqu’à ce que les tailles signalées dans PowerShell et l’interface utilisateur ne soient pas correctes.

    • GetSizeAutoUpdateStatus : indique si les calculs de taille sont activés ou désactivés.

    • UpdateSizeInfo : Déclenche le calcul de taille et signale la taille consommée par la source de données. Dans la mesure où cette opération peut être longue, utilisez-la uniquement quand vous en avez besoin, par exemple pour les scénarios de facturation. Pendant ce temps, les sauvegardes peuvent rencontrer des erreurs de montage de VHD (disque dur virtuel).

  • UpdateSizeForDS : Chemin d’accès à un fichier texte avec une liste d’ID de source de données dont la taille doit être calculée avec un datasourceID sur chaque ligne. Lorsqu’il n’est pas passé, le calcul de taille est déclenché pour toutes les sources de données. À utiliser après UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo. Pour obtenir les ID de source de données de sources de données de sources de données spécifiques, utilisez Get-DPMProtectionGroup | Get-DPMDatasource | Format-table -Property Computer,name,ObjectType,Id.

  • UpdatedDSSizeReport : Chemin d’accès à un fichier qui stocke les tailles de source de données mises à jour. Lorsqu’il n’est pas passé, sizes.csv fichier est créé dans le répertoire d’exécution. À utiliser après UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo.

  • FailedDSSizeUpdateFile : Chemin d’accès à un fichier pour stocker les ID de source de données pour les sources de données pour lesquelles la consommation de stockage n’a pas pu être calculée. Cela peut se produire à cause de sauvegardes en cours, par exemple. En cas d’échec de transmission, un fichier failedDS.txt est créé dans le répertoire d’exécution. Ce fichier peut être donné comme entrée à « UpdateSizeForDS » pour mettre à jour les tailles de toutes les sources de données. À utiliser après avoir utilisé UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo.

Suivi de modifications durables Hyper-V - récupérer sous forme de fichiers en cas d’échec de la sauvegarde D-T

Description : la récupération des machines virtuelles Hyper-V avec suivi de modifications durables en tant que fichiers créés directement sur bande (D-T) échoue. Les sauvegardes D-D-T ne présentent pas ce problème.

Solution de contournement : utilisez une récupération à un autre emplacement en tant que machine virtuelle, puis transférez les fichiers à l’emplacement souhaité.

La récupération par l’utilisateur final (EUR) du serveur de fichiers n’est pas disponible lorsque vous utilisez Modern Backup Storage (MBS)

Description : si vous utilisez le stockage de sauvegarde moderne (MBS) avec DPM 2016, la récupération de l’utilisateur final du serveur de fichiers (EUR) n’est pas disponible.

Solution de contournement : aucune. La récupération par l’utilisateur final du serveur de fichiers n’est pas prise en charge lors de l’utilisation de MBS.

Notes de publication de DPM 1801

Les bogues suivants ont été corrigés dans la version DPM 1801 :

  • La mise à niveau de l’agent DPM sur le serveur de production provoque un redémarrage inattendu.
  • Les vérifications de cohérence pour les machines virtuelles Hyper-V ont transféré plus de données que la taille des machines virtuelles.

Les problèmes suivants existent dans la version 1801.

Installation sans assistance de System Center DPM avec SQL Server 2008

Description : vous ne pouvez pas effectuer une installation sans assistance de DPM 2016 RTM sur SQL Server 2008.

Solution de contournement : déployez DPM 2016 RTM sur une version de SQL Server supérieure à 2008 ou utilisez l’interface utilisateur du programme d’installation de DPM 2016.

L’applet de commande Remove-DPMDiskStorage risque de supprimer des volumes avec sauvegardes actives ou inactives

Description : si les sources de données du volume sont sauvegardées (de manière active ou inactive), lorsque l’applet de commande Remove-DPMDiskStorage est utilisée pour supprimer des volumes de DPM, les sources de données peuvent également être supprimées.

Solution de contournement : avant d’utiliser l’applet de commande pour supprimer les volumes, assurez-vous que les sources de données du volume ne sont pas utilisées (de manière active ou inactive).

DPM 2016 cesse de répondre sur Windows Server 2016

Description : la consommation de mémoire sur le serveur DPM augmente continuellement jusqu’à 90 %. La consommation de mémoire ralentit le serveur DPM.

Solution de contournement : mettez à niveau DPM vers DPM UR2, puis installez le correctif KB4013429 pour résoudre ce problème.

Les machines virtuelles Hyper-V sont doublement protégées lors de leur mise à niveau

Description : durant la mise à niveau d’une machine virtuelle Hyper-V de Windows Server 2012 R2 vers Windows Server 2016, deux versions de la machine virtuelle s’affichent dans l’Assistant Création d’un groupe de protection.

Solution de contournement : pour les machines virtuelles qui n’ont pas été mises à niveau, arrêtez la protection à l’aide de Conserver les données. Mettez à niveau la machine virtuelle et créez un groupe de protection. Actualisez ensuite les sources de données et protégez les machines virtuelles. Quand vous réappliquez la protection, les machines virtuelles sont protégées à l’aide de la fonctionnalité RCT (Resilient Change Tracking).

L’installation de l’agent échoue sur Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2

Description : quand vous protégez Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2, l’installation de l’agent n’aboutit pas.

Solution de contournement : mettre à niveau Windows Management Framework (WMF) sur le serveur de production vers la version 4.0. Téléchargez le fichier WMF à partir de Windows Management Frame 5.1(https://www.microsoft.com/download/details.aspx?id=54616). Installer WMF, puis installer l’agent.

La restauration d’une version précédente d’une machine virtuelle Hyper-V mise à niveau provoque l’échec des points de récupération ultérieurs.

Description : Si vous mettez à niveau une machine virtuelle Hyper-V 2012 R2 protégée vers la version 2016, arrêtez la protection de la machine virtuelle (mais conservez les données), puis réactivez la protection. Si vous récupérez ensuite une copie 2012 R2 à l’emplacement d’origine, d’autres sauvegardes peuvent échouer.

Solution de contournement : Après la récupération, remplacez la version de la machine virtuelle par 2016, puis exécutez une vérification de cohérence.

Échecs de la protection Récupération complète

Description : quand vous configurez la protection Récupération complète (BMR), la tâche de protection BMR peut échouer et indiquer que la taille du réplica n’est pas suffisante.

Solution de contournement : utilisez le chemin d’accès au Registre suivant pour modifier la taille du réplica par défaut pour les sources de données de récupération complète. Ouvrez l’Éditeur du Registre et augmentez la taille du réplica pour la clé suivante :

HKLM\Software\Microsoft\Microsoft Data Protection Manager\ConfigurationReplicaSizeInGBForSystemProtectionWithBMR (DWORD)

Renouvellement de la protection de la base de données DPM après la mise à niveau vers DPM 2016

Description : quand vous mettez à niveau System Center DPM 2012 R2 vers System Center Data Protection Manager 2016, le nom de la base de données DPM peut changer dans certains cas.

Solution de contournement : si vous protégez une base de données DPM, veillez à activer la protection pour la nouvelle base de données DPM. Une fois la mise à niveau DPM validée, vous pouvez supprimer la protection de l’ancienne base de données DPM.

Les points de récupération ne sont pas nettoyés, ce qui conduit à une accumulation de points de récupération

Description : DPM élague les points de récupération antérieurs à la durée de rétention. Au cours du processus de nettoyage, DPM calcule le volume de stockage consommé par les points de récupération à élaguer. Le calcul du volume de stockage retarde le nettoyage.

Solution de contournement : configurez DPM pour ignorer le calcul de la taille des points de récupération à élaguer. Par conséquent, le script d’élagage s’exécute plus rapidement et supprime tous les points de récupération antérieurs à la plage de rétention, ce qui soulage les pressions de stockage. Le volume de stockage consommé par source de données n’est pas mis à jour tant que DPM n’a pas fini d’effectuer le nettoyage. La consommation du stockage par volume continue à refléter les valeurs correctes. Utilisez un script PowerShell pour activer le calcul de la taille. Le script suivant exécute des calculs de taille complets.

Emplacement : Program Files\Microsoft System Center 2016\DPM\DPM\bin\Manage-DPMDSStorageSizeUpdate.ps1

Script :Manage-DPMDSStorageSizeUpdate.ps1 -ManageStorageInfo [StopSizeAutoUpdate | StartSizeAutoUpdate | GetSizeAutoUpdateStatus | UpdateSizeInfo ] [-UpdateSizeForDS <FilePath>] [-UpdatedDSSizeReport <FilePath>] [-FailedDSSizeUpdateFile <FilePath>]

  • ManageStorageInfo : - Spécifie le genre d’opération nécessaire.

    • StopSizeAutoUpdate : arrête complètement les calculs de taille. L’interface utilisateur et PowerShell ne signalent pas les tailles.

    • StartSizeAutoUpdate : reprend les calculs de taille. Immédiatement après avoir activé les calculs de taille, utilisez UpdateSizeInfo (dans les options suivantes) pour recalculer les tailles de toutes les sources de données, jusqu’à ce que les tailles signalées dans PowerShell et l’interface utilisateur ne soient pas correctes.

    • GetSizeAutoUpdateStatus : indique si les calculs de taille sont activés ou désactivés.

    • UpdateSizeInfo : Déclenche le calcul de la taille et signale la taille consommée par la source de données. Dans la mesure où cette opération peut être longue, utilisez-la uniquement quand vous en avez besoin, par exemple pour les scénarios de facturation. Pendant ce temps, les sauvegardes peuvent rencontrer des erreurs de montage de VHD (disque dur virtuel).

  • UpdateSizeForDS : Chemin d’accès à un fichier texte avec une liste d’ID de source de données pour lesquels la taille doit être calculée avec un datasourceID sur chaque ligne. Lorsqu’il n’est pas passé, le calcul de la taille est déclenché pour toutes les sources de données. À utiliser après UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo. Pour obtenir les ID de source de données de sources de données spécifiques, utilisez Get-DPMProtectionGroup | Get-DPMDatasource | Format-table -Property Computer,name,ObjectType,Id.

  • UpdatedDSSizeReport : Chemin d’accès à un fichier qui stocke les tailles de source de données mises à jour. Lorsqu’il n’est pas passé, sizes.csv fichier est créé dans le répertoire d’exécution. À utiliser après UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo.

  • FailedDSSizeUpdateFile : Chemin d’accès à un fichier pour stocker les ID de source de données pour les sources de données pour lesquelles la consommation de stockage n’a pas pu être calculée. Cela peut se produire pour des raisons telles que des sauvegardes en cours. Lorsqu’il n’est pas passé, failedDS.txt fichier est créé dans le répertoire d’exécution. Ce fichier peut être donné en entrée à « UpdateSizeForDS » pour mettre à jour les tailles de toutes les sources de données. À utiliser après avoir utilisé UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo.

Suivi de modifications durables Hyper-V - récupérer sous forme de fichiers en cas d’échec de la sauvegarde D-T

Description : la récupération des machines virtuelles Hyper-V avec suivi de modifications durables en tant que fichiers créés directement sur bande (D-T) échoue. Les sauvegardes D-D-T ne présenteront pas ce problème.

Solution de contournement : utilisez la récupération à un autre emplacement comme machine virtuelle, puis transférez ces fichiers à l’emplacement souhaité.

La récupération par l’utilisateur final (EUR) du serveur de fichiers n’est pas disponible lorsque vous utilisez Modern Backup Storage (MBS)

Description : si vous utilisez le stockage de sauvegarde moderne (MBS) avec DPM 2016, la récupération de l’utilisateur final du serveur de fichiers (EUR) n’est pas disponible.

Solution de contournement : aucune. La récupération par l’utilisateur final du serveur de fichiers n’est pas prise en charge lors de l’utilisation de MBS.

L’erreur 4387 peut s’afficher lors de l’installation de DPM

Description : Lors de l’installation du Gestionnaire de protection des données, lorsque vous entrez une instance SQL dans la zone de texteConfiguration requisepour l’installation >deData Protection Manager, l’erreur > 4387 peut apparaître.

Solution de contournement : effectuez les actions requises détaillées dans cet article de la base de connaissances et réessayez de configurer DPM.

Notes de publication de System Center DPM 2016

Les sections suivantes récapitulent les notes de publication de DPM 2016, et décrivent certains problèmes connus et les solutions de contournement applicables.

Installation sans assistance de System Center DPM avec SQL Server 2008

Description : vous ne pouvez pas effectuer une installation sans assistance de DPM 2016 RTM sur SQL Server 2008.

Solution de contournement : Déployez DPM 2016 RTM sur une version de SQL Server supérieure à 2008 ou utilisez l’interface utilisateur du programme d’installation de DPM 2016.

L’applet de commande Remove-DPMDiskStorage risque de supprimer des volumes avec sauvegardes actives ou inactives

Description : si les sources de données du volume sont sauvegardées (de manière active ou inactive), lorsque l’applet de commande Remove-DPMDiskStorage est utilisée pour supprimer des volumes de DPM, les sources de données peuvent également être supprimées.

Solution de contournement : avant d’utiliser l’applet de commande pour supprimer les volumes, assurez-vous que les sources de données du volume ne sont pas utilisées (de manière active ou inactive).

DPM 2016 cesse de répondre sur Windows Server 2016

Description : la consommation de mémoire sur le serveur DPM augmente continuellement jusqu’à 90 %. La consommation de mémoire ralentit le serveur DPM.

Solution de contournement : mettez à niveau DPM vers DPM UR2, puis installez le correctif KB4013429 pour résoudre ce problème.

Les machines virtuelles Hyper-V sont doublement protégées lors de leur mise à niveau

Description : durant la mise à niveau d’une machine virtuelle Hyper-V de Windows Server 2012 R2 vers Windows Server 2016, deux versions de la machine virtuelle s’affichent dans l’Assistant Création d’un groupe de protection.

Solution de contournement : pour les machines virtuelles qui n’ont pas été mises à niveau, arrêtez la protection à l’aide de Conserver les données. Mettez à niveau la machine virtuelle et créez un groupe de protection. Actualisez ensuite les sources de données et protégez les machines virtuelles. Quand vous réappliquez la protection, les machines virtuelles sont protégées à l’aide de la fonctionnalité RCT (Resilient Change Tracking).

L’installation de l’agent échoue sur Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2

Description : Lors de la protection de Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2, l’installation de l’agent peut échouer.

Solution de contournement : mettre à niveau Windows Management Framework (WMF) sur le serveur de production vers la version 4.0. Téléchargez le fichier WMF à partir de Windows Management Frame 5.1(https://www.microsoft.com/download/details.aspx?id=54616). Installer WMF, puis installer l’agent.

La restauration d’une version précédente d’une machine virtuelle Hyper-V mise à niveau provoque l’échec des points de récupération ultérieurs.

Description : Si vous mettez à niveau une machine virtuelle Hyper-V 2012 R2 protégée vers la version 2016, arrêtez la protection de la machine virtuelle (mais conservez les données), puis réactivez la protection. Si vous récupérez ensuite une copie 2012 R2 à l’emplacement d’origine, d’autres sauvegardes peuvent échouer.

Solution de contournement : Après la récupération, remplacez la version de la machine virtuelle par 2016, puis exécutez une vérification de cohérence.

Échecs de la protection Récupération complète

Description : quand vous configurez la protection Récupération complète (BMR), la tâche de protection BMR peut échouer et indiquer que la taille du réplica n’est pas suffisante.

Solution de contournement : utilisez le chemin d’accès au Registre suivant pour modifier la taille du réplica par défaut pour les sources de données de récupération complète. Ouvrez l’Éditeur du Registre et augmentez la taille du réplica pour la clé suivante :

HKLM\Software\Microsoft\Microsoft Data Protection Manager\ConfigurationReplicaSizeInGBForSystemProtectionWithBMR (DWORD)

Renouvellement de la protection de la base de données DPM après la mise à niveau vers DPM 2016

Description : quand vous mettez à niveau System Center DPM 2012 R2 vers System Center Data Protection Manager 2016, le nom de la base de données DPM peut changer dans certains cas.

Solution de contournement : si vous protégez une base de données DPM, veillez à activer la protection pour la nouvelle base de données DPM. Une fois la mise à niveau DPM validée, vous pouvez supprimer la protection de l’ancienne base de données DPM.

Les points de récupération ne sont pas nettoyés, ce qui conduit à une accumulation de points de récupération

Description : DPM élague les points de récupération antérieurs à la durée de rétention. Au cours du processus de nettoyage, DPM calcule le volume de stockage consommé par les points de récupération à élaguer. Le calcul du volume de stockage retarde le nettoyage.

Solution de contournement : configurez DPM pour ignorer le calcul de la taille des points de récupération à élaguer. Par conséquent, le script d’élagage s’exécute plus rapidement et taille tous les points de récupération antérieurs à la plage de rétention, ce qui soulage les pressions de stockage. Le volume de stockage consommé par source de données n’est pas mis à jour tant que DPM n’a pas fini d’effectuer le nettoyage. La consommation du stockage par volume continue à refléter les valeurs correctes. Utilisez un script PowerShell pour activer le calcul de la taille. Le script suivant exécute des calculs de taille complets.

Emplacement : Program Files\Microsoft System Center 2016\DPM\DPM\bin\Manage-DPMDSStorageSizeUpdate.ps1

Script :Manage-DPMDSStorageSizeUpdate.ps1 -ManageStorageInfo [StopSizeAutoUpdate | StartSizeAutoUpdate | GetSizeAutoUpdateStatus | UpdateSizeInfo ] [-UpdateSizeForDS <FilePath>] [-UpdatedDSSizeReport <FilePath>] [-FailedDSSizeUpdateFile <FilePath>]

  • ManageStorageInfo : - Spécifie le genre d’opération nécessaire.

    • StopSizeAutoUpdate : arrête complètement les calculs de taille. L’interface utilisateur et PowerShell ne signalent pas les tailles.

    • StartSizeAutoUpdate : reprend les calculs de taille. Immédiatement après avoir activé les calculs de taille, utilisez UpdateSizeInfo (dans les options suivantes) pour recalculer les tailles de toutes les sources de données, jusqu’à ce que les tailles signalées dans PowerShell et l’interface utilisateur ne soient pas correctes.

    • GetSizeAutoUpdateStatus : indique si les calculs de taille sont activés ou désactivés.

    • UpdateSizeInfo : Déclenche le calcul de la taille et signale la taille consommée par la source de données. Dans la mesure où cette opération peut être longue, utilisez-la uniquement quand vous en avez besoin, par exemple pour les scénarios de facturation. Pendant ce temps, les sauvegardes peuvent rencontrer des erreurs de montage de VHD (disque dur virtuel).

  • UpdateSizeForDS : Chemin d’accès à un fichier texte avec une liste d’ID de source de données dont la taille doit être calculée avec un datasourceID sur chaque ligne. Lorsqu’il n’est pas passé, le calcul de taille est déclenché pour toutes les sources de données. À utiliser après UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo. Pour obtenir les ID de source de données de sources de données de sources de données spécifiques, utilisez Get-DPMProtectionGroup | Get-DPMDatasource | Format-table -Property Computer,name,ObjectType,Id.

  • UpdatedDSSizeReport : Chemin d’accès à un fichier qui stocke les tailles de source de données mises à jour. Lorsqu’il n’est pas passé, sizes.csv fichier est créé dans le répertoire d’exécution. À utiliser après UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo.

  • FailedDSSizeUpdateFile : Chemin d’accès à un fichier pour stocker les ID de source de données pour les sources de données pour lesquelles la consommation de stockage n’a pas pu être calculée. Cela peut se produire pour des raisons telles que des sauvegardes en cours. Lorsqu’il n’est pas passé, failedDS.txt fichier est créé dans le répertoire d’exécution. Ce fichier peut être donné comme entrée à « UpdateSizeForDS » pour mettre à jour les tailles de toutes les sources de données. À utiliser après avoir utilisé UpdateSizeInfo dans ManageStorageInfo.

Suivi de modifications durables Hyper-V - récupérer sous forme de fichiers en cas d’échec de la sauvegarde D-T

Description : la récupération des machines virtuelles Hyper-V avec suivi de modifications durables en tant que fichiers créés directement sur bande (D-T) échoue. Les sauvegardes D-D-T ne présenteront pas ce problème.

Solution de contournement : utilisez une récupération à un autre emplacement en tant que machine virtuelle, puis transférez les fichiers à l’emplacement souhaité.

La récupération par l’utilisateur final (EUR) du serveur de fichiers n’est pas disponible lorsque vous utilisez Modern Backup Storage (MBS)

Description : si vous utilisez le stockage de sauvegarde moderne (MBS) avec DPM 2016, la récupération de l’utilisateur final du serveur de fichiers (EUR) n’est pas disponible.

Solution de contournement : aucune. La récupération par l’utilisateur final du serveur de fichiers n’est pas prise en charge lors de l’utilisation de MBS.

L’erreur 4387 peut s’afficher lors de l’installation de DPM

Description : Lors de l’installation de Data Protection Manager, lorsque vous entrez une instance SQL dans la zone de texteConfiguration requisede Data Protection Manager> Instance >de SQL Server, l’erreur 4387 peut apparaître.

Solution de contournement : effectuez les actions requises détaillées dans cet article de la base de connaissances et réessayez de configurer DPM.

Les derniers fichiers de rapport ne sont pas automatiquement mis à jour

Description : Avec DPM 2016 UR10, le problème lié à la mise en forme des rapports DPM et à la création de rapports de migration de volume à volume est résolu. Toutefois, les fichiers de rapport existants ne sont pas automatiquement remplacés par les fichiers mis à jour.

Solution de contournement : Pour remplacer les fichiers de rapport existants, effectuez les étapes suivantes :

Remplacer ReportSRV10.dll

  1. Arrêtez le service SQL Server Reporting Services.

  2. Sélectionnez le fichier mis à jour ReportSRV10.dll présent dans C:\Program Files\Microsoft System Center\DPM\DPM\bin et remplacez les fichiers DLL existants dans le dossier suivant :

    C:\Program Files\Microsoft SQL Server\MSRS13.MSDPM2012\Reporting Services\ReportServer\bin

  3. Démarrez le service SQL Server Reporting Services.

Remplacer les fichiers RDL

  1. Sur DPM, ouvrez l’URL du portail SQL Reporting Services.

  2. Dans le portail, le dossier DPMReports est présent au format DPMReports_<GUID>.

    Dossier de rapports

    Notes

    Vous ne pouvez voir qu’un seul dossier avec cette convention de nommage. Si DPM est mis à niveau à partir d’une version précédente, le dossier précédent peut toujours exister, mais vous ne pouvez pas l’ouvrir.

  3. Sélectionnez et ouvrez le dossier DPMReports_<GUID>. Les différents fichiers de rapport s’affichent.

    Liste des fichiers de rapport individuels

  4. Sélectionnez les fichiers de rapport qui ne se terminent pas par Rapport, sélectionnez Option et maintenez-la enfoncée, puis sélectionnez Gérer.

    Gérer les fichiers de rapport

  5. Dans la nouvelle page, sélectionnez Remplacer pour remplacer par les derniers fichiers de rapport.

    Remplacer les fichiers de rapport

    Les derniers fichiers de rapport sont disponibles dans le chemin d’installation de DPM :

    Par exemple : C:\Program Files\Microsoft System Center\DPM\DPM\bin\DpmReports

  6. Une fois les fichiers remplacés, assurez-vous que les champs Nom et Description sont intacts et ne sont pas vides.

  7. Redémarrez DPM et utilisez les fichiers de rapport.

Étapes suivantes