Démarrage rapide : Créer une instance gérée SQL Azure

S’applique à : Azure SQL Managed Instance

Ce guide de démarrage rapide explique comment créer une instance managée SQL Azure dans le portail Azure.

Important

Pour connaître les limitations, consultez les régions prises en charge et les types d’abonnement pris en charge.

Créer une instance gérée SQL Azure

Pour créer une instance managée SQL, effectuez les étapes suivantes :

Connectez-vous au portail Azure.

Si vous n’avez pas d’abonnement Azure, créez un compte gratuit.

  1. Connectez-vous au portail Azure.

  2. Sélectionnez Azure SQL dans le menu de gauche du portail Azure. Si Azure SQL ne figure pas dans la liste, sélectionnez Tous les services, puis entrez Azure SQL dans la zone de recherche.

  3. Sélectionnez +Ajouter pour ouvrir la page Sélectionner l’option de déploiement SQL. Vous pouvez consulter des informations supplémentaires sur Azure SQL Managed Instance en sélectionnant Afficher les détails sur la vignette Instances managées SQL.

  4. Sélectionnez Create (Créer).

    Créer une instance gérée

  5. Utilisez les onglets du formulaire de provisionnement Créer une instance managée SQL Azure pour ajouter les informations obligatoires et facultatives. Les sections suivantes décrivent ces onglets.

Onglet Informations de base

  • Renseignez les informations obligatoires sous l’onglet Informations de base. Il s’agit d’informations de base qui sont obligatoires pour provisionner une instance managée SQL.

    Onglet « De base » pour la création d’une instance managée SQL

    Référez-vous au tableau ci-dessous pour connaître les informations à renseigner sous cet onglet.

    Paramètre Valeur suggérée Description
    Abonnement Votre abonnement. Abonnement vous autorisant à créer des ressources.
    Groupe de ressources nouveau groupe de ressources ou groupe de ressources existant. Pour les noms de groupe de ressources valides, consultez Naming conventions (Conventions d’affectation de nom).
    Nom de l’instance managée Nom valide. Pour connaître les noms valides, consultez Conventions d’affectation de noms.
    Région Région dans laquelle vous voulez créer l’instance managée. Pour plus d’informations sur les régions, consultez Régions Azure.
    Connexion administrateur de l’instance managée N’importe quel nom d’utilisateur valide. Pour connaître les noms valides, consultez Conventions d’affectation de noms. N’utilisez pas « serveradmin », car il s’agit d’un rôle réservé au niveau du serveur.
    Mot de passe Mot de passe valide. Le mot de passe doit contenir au moins 16 caractères et satisfaire aux exigences de complexité définies.
  • Sélectionnez Configurer l’instance managée pour dimensionner les ressources de calcul et de stockage, et pour examiner les niveaux tarifaires. Utilisez les curseurs ou zones de texte pour spécifier la quantité de stockage et le nombre de v-cores. Quand vous avez terminé, sélectionnez Appliquer pour enregistrer votre sélection.

    Formulaire d’instance managée

Paramètre Valeur suggérée Description
Niveau de service Sélectionnez l'une des options. Selon votre scénario, sélectionnez l’une des options suivantes :
  • Usage général : option par défaut pour la plupart des charges de travail de production.
  • Critique pour l’entreprise : option conçue pour les charges de travail à faible latence avec une haute résilience aux défaillances et des basculements rapides.

Pour plus d’informations, consultez les niveaux de service et les limites de ressources.
Configuration matérielle Sélectionnez l'une des options. La configuration matérielle définit généralement les limites de calcul et de mémoire, ainsi que d’autres caractéristiques qui ont un impact sur les performances de la charge de travail. Série Standard (Gen5) est la valeur par défaut.
Modèle de calcul vCore Sélectionnez une option. Les vCores représentent la quantité exacte de ressources de calcul qui sont toujours provisionnées pour votre charge de travail. La valeur par défaut est Huit vCores.
Stockage en Go Sélectionnez une option. Taille de stockage en Go : sélectionnez une valeur en fonction de la taille de données attendue. Si vous migrez des données existantes à partir d’un emplacement local ou sur différentes plateformes cloud, consultez Vue d’ensemble de la migration : de SQL Server vers SQL Managed Instance.
Azure Hybrid Benefit Sélectionnez l’option, le cas échéant. Permet de bénéficier d’une licence Azure existante. Pour plus d’informations, consultez Azure Hybrid Benefit – Azure SQL Database & SQL Managed Instance.
Redondance du stockage de sauvegarde Sélectionnez Stockage de sauvegarde géoredondant. Redondance de stockage dans Azure pour le stockage de sauvegarde. Notez que cette valeur ne sera pas modifiable. Le stockage de sauvegarde géoredondant est l’option par défaut. Elle est recommandée, même si la redondance de zone et la redondance locale offrent une plus grande flexibilité en matière de coûts et la possibilité de résidence des données dans une région unique. Pour plus d’informations, consultez Redondance du stockage de sauvegarde.
  • Pour passer en revue vos choix avant de créer une instance managée SQL, vous pouvez sélectionner Vérifier + créer. Vous pouvez aussi configurer les options de réseau en sélectionnant Suivant : Mise en réseau.

Onglet Réseau

  • Renseignez les informations facultatives sous l’onglet Réseau. Si vous omettez ces informations, le portail applique les paramètres par défaut.

    Onglet « Mise en réseau » pour créer une instance managée

    Référez-vous au tableau ci-dessous pour connaître les informations à renseigner sous cet onglet.

    Paramètre Valeur suggérée Description
    Réseau virtuel Sélectionnez Créer un réseau virtuel ou un réseau virtuel et un sous-réseau valides. Si un réseau ou un sous-réseau n’est pas disponible, il doit être modifié pour respecter les exigences réseau afin de pouvoir être sélectionné comme cible de la nouvelle instance managée. Pour obtenir des informations sur les exigences liées à la configuration de l’environnement réseau pour SQL Managed Instance, consultez Configurer un réseau virtuel pour SQL Managed Instance.
    Type de connexion Choisissez entre le type de connexion de proxy et de redirection. Pour plus d’informations sur les types de connexion, consultez Type de connexion Azure SQL Managed Instance.
    Point de terminaison public Sélectionnez Désactiver. Pour qu’une instance managée soit accessible via le point de terminaison de données public, vous devez activer cette option.
    Autoriser l’accès depuis (si Point de terminaison public est activé) Sélectionnez Aucun accès L’expérience du portail vous permet de configurer un groupe de sécurité avec un point de terminaison public.

    Selon votre scénario, sélectionnez l’une des options suivantes :
    • Services Azure : Nous vous recommandons d’utiliser cette option quand vous vous connectez depuis Power BI ou d’un autre service multilocataire.
    • Internet : Utilisez cette option à des fins de test quand vous voulez lancer rapidement une instance managée. Son utilisation n’est pas recommandée pour les environnements de production.
    • Pas d’accès : Cette option crée une règle de sécurité Refuser. Modifiez cette règle pour rendre une instance managée accessible via un point de terminaison public.

    Pour plus d’informations sur la sécurité du point de terminaison public, consultez Utilisation d’Azure SQL Managed Instance de manière sécurisée avec un point de terminaison public.
  • Sélectionnez Vérifier + créer pour passer en revue vos choix avant de créer une instance managée. Vous pouvez aussi configurer d’autres paramètres personnalisés en sélectionnant Suivant : Paramètres supplémentaires.

Paramètres supplémentaires

  • Renseignez les informations facultatives sous l’onglet Paramètres supplémentaires. Si vous omettez ces informations, le portail applique les paramètres par défaut.

    Onglet « Paramètres supplémentaires » pour créer une instance managée

    Référez-vous au tableau ci-dessous pour connaître les informations à renseigner sous cet onglet.

    Paramètre Valeur suggérée Description
    Classement Choisissez le classement à utiliser pour votre instance managée. Si vous migrez des bases de données à partir de SQL Server, vérifiez le classement de la source avec SELECT SERVERPROPERTY(N'Collation') et utilisez cette valeur. Pour plus d’informations sur les classements, consultez Définir ou changer le classement du serveur.
    Fuseau horaire Sélectionnez le fuseau horaire que l’instance managée doit utiliser. Pour plus d’informations, consultez Fuseaux horaires.
    Utiliser comme basculement secondaire Sélectionnez Oui. Activez cette option pour utiliser l’instance managée comme groupe de basculement secondaire.
    Instance managée SQL principale (si Utiliser comme basculement secondaire est défini sur Oui) Choisissez une instance managée principale existante qui sera jointe à la même zone DNS avec l’instance managée que vous créez. Cette étape permet de configurer le groupe de basculement après sa création. Pour plus d’informations, consultez Didacticiel : Ajoutez une instance managée à un groupe de basculement.
  • Sélectionnez Vérifier + créer pour passer en revue vos choix avant de créer une instance managée. Ou configurez des étiquettes Azure en sélectionnant Suivant : Étiquettes (recommandé).

Balises

  • Ajoutez des étiquettes aux ressources dans votre modèle Azure Resource Manager (modèle ARM). Les étiquettes vous aident à organiser logiquement vos ressources. Les valeurs des étiquettes sont affichées dans les rapports sur les coûts et permettent d’autres activités de gestion par étiquette.

  • Il est recommandé de définir au moins deux étiquettes pour votre nouvelle instance managée SQL : l’étiquette de propriétaire (Owner) pour identifier la personne qui a créé l’instance, et l’étiquette d’environnement (Environment) pour identifier s’il s’agit d’un système de production, de développement, etc. Pour plus d’informations, consultez Développer une stratégie de nommage et de catégorisation des ressources Azure.

  • Sélectionnez Vérifier + créer pour continuer.

Vérifier + créer

  1. Sélectionnez l’onglet Vérifier + créer pour passer en revue vos choix avant de créer une instance managée.

    Onglet pour vérifier et créer une instance managée

  2. Sélectionnez Créer pour commencer le provisionnement de l’instance managée.

Important

Le déploiement d’une instance managée est une opération longue. Le déploiement de la première instance dans le sous-réseau prend généralement plus de temps que le déploiement dans un sous-réseau avec des instances managées existantes. Pour plus d’informations sur les temps de provisionnement moyens, consultez Vue d’ensemble des opérations de gestion Azure SQL Managed Instance.

Superviser la progression du déploiement

  1. Sélectionnez l’icône Notifications pour afficher l’état du déploiement.

    Progression du déploiement d’une instance managée SQL

  2. Sélectionnez Déploiement en cours dans la notification pour ouvrir la fenêtre SQL Managed Instance et pour superviser de façon plus approfondie la progression du déploiement.

Conseil

  • Si vous avez fermé votre navigateur web ou quitté l’écran de progression du déploiement, vous pouvez superviser l’opération de provisionnement via la page Vue d’ensemble de l’instance managée, ou à l’aide de PowerShell ou d’Azure CLI. Pour plus d’informations, consultez Superviser des opérations.
  • Vous pouvez annuler le processus de provisionnement via le portail Azure ou bien à l’aide de PowerShell, d’Azure CLI ou de tout autre outil basé sur l’API REST. Consultez Annulation d’opérations de gestion Azure SQL Managed Instance.

Important

  • Le début de la création d’une instance managée SQL peut être retardé quand d’autres opérations conséquentes sont exécutées, par exemple de longues opérations de restauration ou de mise à l’échelle sur d’autres instances managées du même sous-réseau. Pour en savoir plus, consultez Impact sur les opérations de gestion.
  • Pour connaître l’état de la création d’une instance managée, vous devez disposer d’autorisations de lecture pour le groupe de ressources. Si vous ne disposez pas de cette autorisation ou si vous la révoquez pendant la création de l’instance managée, SQL Managed Instance peut ne pas figurer dans la liste des déploiements de groupes de ressources.

Afficher les ressources créées

Lorsque le déploiement d’une instance managée a réussi, pour voir les ressources créées :

  1. Ouvrez le groupe de ressources de votre instance managée.

    Ressources SQL Managed Instance

Consulter et ajuster les paramètres réseau

Pour ajuster les paramètres réseau, examinez les éléments suivants :

  1. Dans la liste des ressources, sélectionnez la table de routage pour examiner la table des routes définies par l’utilisateur (UDR) qui a été créée.

  2. Dans la table de routage, passez en revue les entrées pour router le trafic à partir et au sein du réseau virtuel SQL Managed Instance. Si vous créez ou configurez votre table de routage manuellement, créez ces entrées dans la table de routage de l’instance managée SQL.

    Entrée pour un sous-réseau local d’une instance managée SQL

    Pour modifier ou ajouter des routes, ouvrez Routes dans les paramètres de la table de routage.

  3. Revenez au groupe de ressources et sélectionnez le groupe de sécurité réseau (NSG) qui a été créé.

  4. Passez en revue les règles de sécurité entrantes et sortantes.

    Règles de sécurité

    Pour modifier ou ajouter des règles, ouvrez Règles de sécurité de trafic entrant et Règles de sécurité de trafic sortant dans les paramètres du groupe de sécurité réseau.

Important

Si vous avez configuré un point de terminaison public pour SQL Managed Instance, vous devez ouvrir les ports pour autoriser le trafic réseau en autorisant les connexions à SQL Managed Instance à partir de l’Internet public. Pour plus d’informations, consultez Configurer un point de terminaison public pour SQL Managed Instance.

Récupérer les informations concernant la connexion à l’instance managée SQL

Pour vous connecter à SQL Managed Instance, effectuez les étapes suivantes afin de récupérer le nom d’hôte et le nom de domaine complet (FQDN) :

  1. Revenez au groupe de ressources et sélectionnez l’instance managée SQL qui a été créée.

  2. Sous l’onglet Vue d’ensemble, recherchez la propriété Hôte. Cliquez sur le bouton Copier dans le Presse-papiers pour copier le nom d’hôte dans le Presse-papiers de l’instance managée, car vous en aurez besoin dans le prochain guide de démarrage rapide.

    Nom de l’hôte

    La valeur copiée représente un nom de domaine complet (FQDN) qui peut être utilisé pour se connecter à l’instance managée SQL. Il est similaire à l’exemple d’adresse suivant : votre_nom_d’hôte.a1b2c3d4e5f6.database.windows.net.

Étapes suivantes

Pour savoir comment se connecter à SQL Managed Instance :

Pour restaurer une base de données SQL Server locale existante dans SQL Managed Instance :

Pour une supervision avancée des performances de base de données SQL Managed Instance avec des informations de dépannage intégrées, consultez Superviser Azure SQL Managed Instance avec Azure SQL Analytics.