Options de configuration du serveur (SQL Server)

S’applique à : SQL Server (toutes les versions prises en charge)

Vous pouvez gérer et optimiser les ressources SQL Server avec des options de configuration en utilisant SQL Server Management Studio ou la procédure stockée système sp_configure. Les options de configuration de serveur les plus fréquemment utilisées sont accessibles dans SQL Server Management Studio. Toutes les options de configuration sont accessibles avec sp_configure. Avant de paramétrer ces options, vous devez tenir compte de leurs conséquences sur votre système. Pour plus d’informations, consultez Voir ou changer les propriétés de serveur (SQL Server).

Important

Seul un administrateur de base de données expérimenté ou un technicien SQL Server agréé peut changer les options avancées.

Catégories d’options de configuration

Si vous ne voyez pas l’effet d’une modification de configuration, elle n’est peut-être pas installée. Vérifiez que le run_value de l’option de configuration a changé.

Les options de configuration prennent effet :

  • immédiatement après la définition de l’option et l’émission de l’instruction RECONFIGURE (ou dans certains cas, de l’instruction RECONFIGURE WITH OVERRIDE) ; La reconfiguration de certaines options invalidera les plans dans le cache du plan, à l’origine de la compilation de nouveaux plans. Pour plus d’informations, consultez DBCC FREEPROCCACHE (Transact-SQL).

    - ou -

  • Après avoir effectué les actions ci-dessus et redémarré l’instance de SQL Server.

Vous pouvez utiliser la vue de catalogue sys.configurations pour déterminer config_value (la colonne value) et run_value (la colonne value_in_use), et si l’option de configuration nécessite un redémarrage du moteur de base de données (la colonne is_dynamic).

Si SQL Server doit redémarrer, les options afficheront initialement la valeur modifiée uniquement dans la colonne value. Après le redémarrage, la nouvelle valeur apparaîtra dans la colonne value et la colonne value_in_use.

Certaines options nécessitent l'arrêt du serveur afin que la nouvelle valeur soit prise en considération. Si vous définissez la nouvelle valeur et que vous exécutez sp_configure avant de redémarrer le serveur, la nouvelle valeur apparaît dans la colonne value de la vue du catalogue sys.configurations, mais pas dans la colonne value_in_use. Quand vous redémarrez le serveur, la nouvelle valeur apparaît dans la colonne value_in_use.

Notes

Le config_value dans le jeu de résultats de sp_configure est équivalent à la colonne value de la vue du catalogue sys.configurations, et le run_value est équivalent à la colonne value_in_use.

Les options à configuration automatique sont celles que SQL Server ajuste en fonction des besoins du système. Dans la plupart des cas, il est inutile de définir les valeurs manuellement. Les exemples incluent l’option threads de travail maximum et l’option user connections.

La requête suivante peut être utilisée pour déterminer si des valeurs configurées n’ont pas été installées :

SELECT *
FROM sys.configurations
WHERE [value] <> [value_in_use];

Si la valeur est la modification de l’option de configuration que vous avez effectuée, mais que value_in_use n’est pas identique, la commande RECONFIGURE n’a pas été exécutée ou a échoué, ou le moteur de base de données doit être redémarré.

Il y a deux options de configuration où value et value_in_use peuvent ne pas être les mêmes, ce qui est le comportement attendu :

  • mémoire maximale du serveur (Mo) : la valeur configurée par défaut 0 s’affiche comme 2147483647 dans la colonne value_in_use.

  • mémoire minimale du serveur (Mo) : la valeur configurée par défaut de 0 peut s’afficher comme 8 sur les systèmes 32 bits, ou 16 sur les systèmes 64 bits, dans la colonne value_in_use. Dans certains cas, si value_in_use s’affiche comme 0, la véritable valeur de value_in_use est 8 (32 bits) ou 16 (64 bits).

La colonne is_dynamic peut être utilisée pour déterminer si l’option de configuration nécessite un redémarrage. Une valeur de 1 dans la colonne is_dynamic signifie que, lorsque la commande RECONFIGURE est exécutée, la nouvelle valeur prend effet immédiatement. Dans certains cas, le moteur de base de données peut ne pas évaluer la nouvelle valeur immédiatement, mais le fera au cours normal de son exécution. Une valeur de 0 dans la colonne is_dynamic signifie que la valeur de configuration modifiée ne prendra pas effet avant le redémarrage du moteur de base de données, même si la commande RECONFIGURE a été exécutée.

Pour une option de configuration qui n’est pas dynamique, il n’existe aucun moyen de savoir si la commande RECONFIGURE a été exécutée pour appliquer la modification de la configuration. Avant de redémarrer SQL Server pour appliquer la modification de la configuration, exécutez la commande RECONFIGURE pour vous assurer que toutes les modifications de la configuration prendront effet lors du prochain redémarrage de SQL Server.

Options de configuration

Le tableau ci-après dresse la liste des options de configuration disponibles et indique leurs plages de paramétrage possible ainsi que leurs valeurs par défaut. Les options de configuration sont signalées par des codes sous forme de lettres, comme suit :

  • A = Options avancées, ce sont celles que seul un administrateur de base de données expérimenté ou un professionnel SQL Server agréé peut changer, et pour lesquelles show advanced options doit être défini sur 1.

  • RR = Options qui nécessitent un redémarrage du moteur de base de données.

  • RP = Options qui nécessitent un redémarrage du moteur PolyBase.

  • SC = Options à configuration automatique.

Option de configuration Valeur minimale Valeur maximale Default
access check cache bucket count (A) 0 16384 0
access check cache quota (A) 0 2147483647 0
ad hoc distributed queries (A) 0 1 0
Délai d’attente de nouvelle tentative de nettoyage de l’ADR (min)

S’applique à : SQL Server 2019 (15.x) et versions plus récentes.
0 32767 15
Facteur de préallocation de l’ADR

S’applique à : SQL Server 2019 (15.x) et versions plus récentes.
0 32767 4
affinity I/O mask (A, RR) -2147483648 2147483647 0
affinity mask (A) -2147483648 2147483647 0
affinity64 I/O mask (A, uniquement disponible sur la version 64 bits de SQL Server) -2147483648 2147483647 0
affinity64 mask (A, RR), uniquement disponible sur la version 64 bits de SQL Server -2147483648 2147483647 0
Agent XPs (A) 0 1 0

(Devient 1 quand SQL Server Agent est démarré. La valeur par défaut est 0 si SQL Server Agent est défini sur le démarrage automatique pendant la configuration.)
allow polybase export

S’applique à : SQL Server 2016 (13.x) et versions plus récentes.
0 1 0
allow updates (Obsolète. Ne pas utiliser. Génère une erreur pendant la reconfiguration.) 0 1 0
automatic soft-NUMA disabled 0 1 0
paramètre par défaut de la somme de contrôle de sauvegarde 0 1 0
backup compression default 0 1 – versions antérieures à SQL Server 2022 (16.x)

2 – SQL Server 2022 (16.x) ou version ultérieure
0
algorithme de compression de sauvegarde (A)

S’applique à : SQL Server 2022 (16.x) et versions ultérieures.
0 1 0
blocked process threshold (A) 5 86400 0
c2 audit mode (A, RR) 0 1 0
clr enabled 0 1 0
Sécurité CLR stricte (A)

S’applique à : SQL Server 2017 (14.x) et versions ultérieures.
0 1 0
type d’enclave de chiffrement de colonne (A, RR) 0 2 0
common criteria compliance enabled (A, RR) 0 1 0
authentification de la base de données autonome 0 1 0
cost threshold for parallelism (A) 0 32767 5
cross db ownership chaining 0 1 0
cursor threshold (A) -1 2147483647 -1
Database Mail XPs (A) 0 1 0
default full-text language (A) 0 2147483647 1033
default language 0 9 999 0
default trace enabled (A) 0 1 1
disallow results from triggers (A) 0 1 0
Fournisseur EKM activé 0 1 0
external scripts enabled (SC) (RR)

S’applique à : SQL Server 2016 (13.x) et versions plus récentes.
0 1 0
niveau d'accès du flux de fichier 0 2 0
fill factor (A, RR) 0 100 0
Bande passante de l’analyse de texte intégral (Max)(A) 0 32767 100
ft crawl bandwidth (min)(A) 0 32767 0
ft notify bandwidth (max)(A) 0 32767 100
ft notify bandwidth (min)(A) 0 32767 0
hardware offload enabled (A)

S’applique à : SQL Server 2022 (16.x) et versions ultérieures.
0 1 0
Connexion Hadoop (RP)

S’applique à : SQL Server 2016 (13.x) et versions plus récentes.
0 7 0
in-doubt xact resolution (A) 0 2 0
index create memory (A, SC) 704 2147483647 0
lightweight pooling (A, RR) 0 1 0
locks (A, RR, SC) 5 000 2147483647 0
max degree of parallelism (A) 0 32767 0
max full-text crawl range (A) 0 256 4
max server memory (A, SC) 16 2147483647 2147483647
max text repl size 0 2147483647 65536
max worker threads (A) 128 32767

1024 correspond au maximum recommandé pour la version 32 bits de SQL Server, et 2048 pour la version 64 bits de SQL Server.

Remarque : SQL Server 2014 (12.x) était la dernière version disponible sur le système d’exploitation 32 bits.
0

Zéro configure automatiquement le nombre maximal de threads de travail en fonction du nombre de processeurs logiques, en utilisant la formule (256 + (<processeurs logiques> -4) * 8) pour la version 32 bits de SQL Server et (512 + (<processeurs logiques> -4) * 8) pour la version 64 bits de SQL Server.

Remarque : SQL Server 2014 (12.x) était la dernière version disponible sur le système d’exploitation 32 bits.
media retention (A, RR) 0 365 0
min memory per query (A) 512 2147483647 1 024
min server memory (A, SC) 0 2147483647 0
déclencheurs imbriqués 0 1 1
network packet size (A) 512 32767 4096
Ole Automation Procedures (A) 0 1 0
open objects (A, RR, obsolète) 0 2147483647 0
optimize for ad hoc workloads (A) 0 1 0
PH_timeout (A) 1 3600 60
polybase enabled (RR)

S’applique à : SQL Server 2019 (15.x) et versions plus récentes.
0 1 0
chiffrement réseau PolyBase 0 1 1
precompute rank (A) 0 1 0
priority boost (A, RR) 0 1 0
query governor cost limit (A) 0 2147483647 0
query wait (A) -1 2147483647 -1
recovery interval (A, SC) 0 32767 0
remote access (RR) 0 1 1
remote admin connections 0 1 0
remote data archive 0 1 0
remote login timeout 0 2147483647 10
remote proc trans 0 1 0
remote query timeout 0 2147483647 600
Replication XPs Option (A) 0 1 0
scan for startup procs (A, RR) 0 1 0
server trigger recursion 0 1 1
set working set size (A, RR, obsolète) 0 1 0
show advanced options 0 1 0
SMO and DMO XPs (A) 0 1 1
supprimer les erreurs de mode de récupération (A)

S’applique à : Azure SQL Managed Instance.
0 1 0
tempdb metadata memory-optimized (A)

S’applique à : SQL Server 2019 (15.x) et versions plus récentes.
0 1 0
transform noise words (A) 0 1 0
two digit year cutoff (A) 1753 9 999 2049
user connections (A, RR, SC) 0 32767 0
user options 0 32767 0
xp_cmdshell (A) 0 1 0

Voir aussi